Le Lézard

Stratégie énergétique du Québec 2006-2015 - "La Côte-Nord occupe une place de choix pour contribuer à la mise en oeuvre de la stratégie" - Pierre Corbeil



BAIE-COMEAU, le 11 mai /CNW/ -- BAIE-COMEAU, le 11 mai /CNW Telbec/ - "La Stratégie énergétique du Québec 2006-2015 renforce l'engagement de notre gouvernement en faveur du développement durable et de la création de richesse à partir des ressources énergétiques renouvelables. Elle nous permettra de faire du Québec le leader nord-américain dans le domaine des énergies renouvelables." C'est ce qu'a déclaré le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Pierre Corbeil, devant la Chambre de commerce de Manicouagan. Le ministre s'est par ailleurs réjouit de l'accueil favorable réservé à la stratégie énergétique notamment par les intervenants socioéconomiques de la région de la Côte-Nord.

"La nouvelle stratégie énergétique indique la voie que le Québec va suivre au cours des dix prochaines années. Elle exprime la vision de notre gouvernement quant au développement de nos ressources énergétiques et à leur utilisation. Nous agissons aujourd'hui pour préparer l'avenir. Le développement de 4 500 MW d'énergie hydroélectrique supplémentaire amènera des investissements de 25 milliards de dollars et la création de 70 000 emplois directs. Les régions et le Québec en sortiront gagnants", a ajouté le ministre.

"Le Québec dispose encore d'un vaste potentiel hydroélectrique non exploité et on sait d'ores et déjà que la Côte-Nord possède une grande partie de ce potentiel. Votre région a largement contribué au développement de l'hydroélectricité québécoise et avec la Stratégie énergétique du Québec 2006-2015, nous entendons poursuivre sur la même voie", a indiqué M. Corbeil. Qu'il suffise de mentionner le projet de la Romaine, un complexe d'environ 1 500 MW, composé de quatre aménagements hydroélectriques sur la rivière Romaine. Ce projet, évalué à 7,2 milliards de dollars, incluant les coûts reliés au réseau de transport, pourrait compter près de 3 000 travailleurs au plus fort des travaux.

En ce qui concerne le développement de petites centrales de 50 MW et moins, le gouvernement croit opportun de laisser aux milieux intéressés la possibilité de développer de tels projets dans la mesure où ils sont appuyés par le milieu, génèrent des bénéfices pour leur région et sont sous le contrôle de la communauté. "Le développement de la petite hydraulique se fera par et pour les communautés locales. Nous mettons à la disposition des régions des outils de développement. C'est à elles de relever ce défi", a rappelé le ministre Corbeil.

Au chapitre de l'énergie éolienne, une des priorités d'action du gouvernement sera de lancer un appel d'offres supplémentaire de 500 MW, réservé aux régions et aux nations autochtones. "Le développement de l'éolien représente donc une occasion de création de richesse pour la région notamment grâce aux critères des appels d'offres qui amèneront les soumissionnaires à inclure un important contenu québécois qui contribuera à maximiser les retombées économiques au Québec", a conclu le ministre Corbeil.

Rappelons que la Stratégie énergétique québécoise s'articule autour de six grandes orientations :

    <<
    - Relancer et accélérer le développement de notre patrimoine
      hydroélectrique.
    - Développer l'énergie éolienne, filière d'avenir.
    - Utiliser l'énergie de façon plus efficace.
    - Innover en énergie.
    - Consolider et diversifier les approvisionnements en pétrole et en gaz .
      naturel.
    - Moderniser le cadre législatif et réglementaire.
    >>


Le texte complet de la Stratégie énergétique du Québec 2006-2015 est accessible sur le site Internet du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (www.mrnf.gouv.qc.ca/energie/strategie/).

Source :

Mathieu St-Amant

Attaché de presse

Cabinet du ministre des Ressources

naturelles et de la Faune

(418) 643-7295

-%SU: RNT

-%RE: 43


Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 16:54 et diffusé par :