Le Lézard

ÉQUIPE PARLEMENTAIRE ADQ - Pertes d'emplois dans le secteur manufacturier - "Le Québec a besoin d'une véritable stratégie manufacturière" - Janvier Grondin



QUÉBEC, le 7 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 7 juin /CNW Telbec/ - Le député de Beauce Nord, monsieur Janvier Grondin, a questionné aujourd'hui à l'Assemblée nationale, le ministre du Développement économique, monsieur Raymond Bachand, afin que celui-ci s'engage à déposer rapidement une véritable stratégie manufacturière pour stimuler l'économie des régions du Québec qui dépendent de ce secteur. Rappelant les propositions adéquistes de diminuer la taxe sur la capital et sur la masse salariale, de réduire drastiquement la réglementation aux entreprises et d'encourager le recherche et le développement, Janvier Grondin a souligné que "plusieurs municipalités du Québec voient leur niveau de prospérité être tributaire du rendement de leurs entreprises manufacturières. Il s'avère que cette industrie est en chute libre depuis l'augmentation fulgurante de notre dollar et l'énorme difficulté que nous avons à concurrencer le marché asiatique."

Pour monsieur Grondin, c'est inconcevable que le gouvernement libéral n'ait pas encore réagi afin de limiter les dégâts quand plus de 40 000 emplois ont été perdus dans le secteur manufacturier depuis 2003. "De tout temps, lorsqu'un secteur économique est en difficulté, les gouvernements s'assurent de donner une réponse pour stimuler le secteur affecté. On l'a fait avec succès dans les années 2000 via le programme des régions ressources, alors pourquoi attendre si longtemps avant de permettre à un secteur en crise de se relever? Le ministre doit répondre aux attentes du secteur avant que le décompte d'emplois perdus atteigne le seuil de la catastrophe"

Pour le député adéquiste, toute la problématique des milliers d'ex-travailleurs non spécialisés est un enjeu majeur dans l'urgence de proposer une stratégie concrète pour les régions en difficultés. "La Beauce, comme plusieurs autres régions, se relève difficilement des dernières fermetures. Les ex-travailleurs éprouvent d'énormes difficultés à se trouver un nouvel emploi. Pour les entreprises qui ont eu les reins assez solides, l'heure est maintenant aux sacrifices pour les travailleurs. Alors que le coût de la vie augmente et que le gouvernement libéral continue d'égorger la classe moyenne, ces travailleurs doivent accepter de diminuer drastiquement leurs conditions de travail et la qualité de vie de leur famille pour éviter les fermetures d'entreprises. Le ministre n'a pas l'air de se rendre compte que son gouvernement a abandonné ces milliers de familles. Les travailleurs sont à bout de patience face à l'attitude passive du ministre" a conclu le député de Beauce-Nord.

-%SU: CPN

-%RE: 64


Communiqué envoyé le 7 juin 2006 à 13:01 et diffusé par :