Le Lézard

Les travailleurs de DOMTAR de Lebel-sur-Quévillon interpellent le gouvernement Charest



QUÉBEC, le 7 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 7 juin /CNW Telbec/ - Plus de 400 membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP-FTQ), ont manifesté, ce midi, en appui aux travailleurs et travailleuses de l'usine Domtar de Lebel-sur-Quevillon. Accompagnés par Henri Massé, président de la FTQ et Clément L'Heureux, vice-président exécutif du SCEP, les manifestants ont demandé au gouvernement Charest d'intervenir dans ce dossier. "Il serait plus que temps que le gouvernement, qui possède des parts importantes dans l'usine via la SGF et la Caisse de dépôt, se mêle de ce dossier qui s'enlise" a dénoncé Henri Massé.

L'arrêt des activités de l'usine de Lebel-sur-Quévillon a des répercussions économiques et sociales très importantes sur la ville et la région. "Il faut absolument que le gouvernement et le ministre responsable de la forêt, Pierre Corbeil, assument leurs responsabilités et interviennent énergiquement dans le dossier" a demandé monsieur Massé.

"La réalité dans les régions est toute autre que dans les grands centres urbains où les possibilités d'emplois sont plus grandes, le gouvernement est en train de laisser tomber la population dans nos régions", a dénoncé pour sa part Clément L'Heureux. "Nous appuyons nos confrères et consoeurs de Lebel-sur-Quévillon sans réserve dans leur lutte pour le respect et la dignité" a déclaré Clément L'Heureux. "Le gouvernement doit s'impliquer concrètement pour aider nos gens en région", a ajouté monsieur L'Heureux.

Le SCEP-FTQ compte près de 50 000 membres au Québec et est le plus important syndicat dans le secteur de la forêt, du papier et de la transformation du bois.


Communiqué envoyé le 7 juin 2006 à 12:00 et diffusé par :