Le Lézard
Classé dans : Santé

La majorité des Québécois sont en faveur de l'application de restrictions à l'usage du tabac dans les endroits publics



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 9 mai 2006) -

Un sondage montre que la majorité des gens seraient prêts à soutenir toute personne qui essaie de cesser de fumer

Selon un sondage, mené récemment par Ipsos Reid pour le compte du Conseil canadien pour le contrôle du tabac (CCCT) et de Pfizer Santé grand public, les Québécois sont dans une majorité imposante (93 pour cent) en faveur des mesures qui promouvoient des environnements sans fumée. Bien que le Canada soit un leader mondial de la législation en matière de lutte contre le tabagisme, 45 000 décès attribuables à l'usage du tabac sont encore enregistrés chaque année au pays.

Au Québec, 81 pour cent des adultes (la proportion étant de 70 pour cent dans le reste du pays) estiment que les lois restreignant l'usage du tabac incitent les fumeurs à abandonner le tabac. La pression dont ils font l'objet expliquerait peut-être le fait que 44 pour cent des fumeurs cherchant actuellement à renoncer au tabac affirment qu'ils se sentent complètement isolés dans leurs efforts. La bonne nouvelle, c'est qu'à peu près tous les Québécois (95 pour cent) affirment qu'ils seraient prêts à soutenir une personne qui essaie de cesser de fumer.

" Les Québécois sont tout à fait disposés à prêter main-forte aux fumeurs qui tentent de renoncer au tabac, affirme Eric Le Page, porte-parole du CCCT. En aidant les fumeurs à vaincre leur dépendance, nous réduirons la consommation globale de tabac et nous améliorerons la santé de la population dans la province. "

La majorité des provinces ont déjà instauré l'interdiction de fumer dans les lieux publics fermés et dans les lieux de travail fermés, et le Québec instaurera une telle interdiction sur l'ensemble de son territoire à partir du 31 mai 2006. Près de la moitié (45 pour cent) des fumeurs au Québec sont d'avis que cette mesure les forcera à modifier leurs habitudes sociales.

Les ressources offertes sont nombreuses

Au Québec, la plupart des gens connaissent les diverses sources d'aide à l'abandon du tabagisme. Les thérapies de remplacement de la nicotine sont en tête de liste des ressources les plus connues (89 pour cent), suivies par le recours aux professionnels de la santé (76 pour cent). Souvent, ces deux types d'aide sont utilisés en combinaison par les patients.

Le recours aux thérapies de remplacement de la nicotine telles que Nicorette et NicoDerm double le taux de succès de l'abandon du tabac. Ces produits fournissent à l'organisme une faible dose de nicotine qui aide à mieux résister au besoin physiologique de fumer et à mieux supporter les symptômes du sevrage, comme l'irritabilité et l'agitation. Dans l'ensemble, les meilleurs résultats sont obtenus en associant la thérapie de remplacement de la nicotine avec le counseling ou une autre forme de thérapie propre à faciliter la modification du comportement.(1)

" En réalité, les fumeurs vivant au Québec bénéficient d'un réel avantage par rapport aux fumeurs des autres provinces canadiennes puisqu'il existe de nombreux services d'aide au sevrage du tabac, et le gouvernement provincial rembourse le coût des thérapies de remplacement de la nicotine prescrites ", déclare Dre Johanne Blais, médecin de famille à Québec.

De fait, les personnes qui ne se fient qu'à leur volonté pour cesser de fumer ont un taux de rechute élevé : environ 25 pour cent de celles qui arrêtent d'un coup font une rechute après 48 heures, et ce taux de rechute dépasse les 60 pour cent deux semaines après l'abandon.(2) On estime que seulement 2,5 à 5 pour cent des fumeurs qui ont arrêté sans autre soutien que leur volonté réussiront à passer un an sans fumer.(3)

Pour obtenir plus de renseignements sur le sevrage du tabac, veuillez consulter le site Internet du CCCT, à l'adresse www.cctc.ca.

A propos du sondage

Les résultats sont tirés d'un sondage téléphonique mené par Ipsos Reid, Pfizer Santé grand public et le Conseil canadien pour le contrôle du tabac entre le 4 et le 6 avril 2006. Pour les besoins du sondage, un échantillon représentatif de 2 002 adultes canadiens a été sélectionné de façon aléatoire. En raison de la taille de l'échantillon, les résultats sont considérés exacts à +/- 2,1 pour cent, 19 fois sur 20, par rapport aux résultats obtenus si l'ensemble de la population canadienne avait été interrogé. La marge d'erreur s'élargit selon les régions et les autres sous-groupes de la population sondée.

Les résultats ont été pondérés afin que l'âge et le sexe des répondants ainsi que la composition régionale de l'échantillonnage reflètent la population canadienne réelle, conformément aux données du recensement de 2001.

A propos du CCCT

Le CCCT a été créé en 1974 par des organisations non gouvernementales préoccupées par l'usage répandu du tabac, notamment la Société canadienne du cancer, la Fondation des maladies du cour du Canada et l'Association pulmonaire du Canada. Le CCCT agit comme agent clé de facilitation auprès des chercheurs, des décideurs et des praticiens afin de transmettre de l'information, des ressources et des personnes contacts pour les aider à mettre en ouvre les différents changements au niveau du contrôle du tabac et des comportements des fumeurs.

A propos de Pfizer

Pfizer Santé grand public fabrique une vaste gamme de produits populaires vendus sans ordonnance. La société, dont les racines remontent à 1849, s'appuie sur plus d'un siècle d'innovations et de confiance de la part des consommateurs. Pfizer compte d'ailleurs parmi ses produits certaines des marques les plus reconnues et les plus vendues. Qu'il s'agisse d'aide antitabagique, de soins contre le rhume, de soulagement des allergies ou de soins de la peau, les produits fabriqués par Pfizer Santé grand public font partie de la vie quotidienne. Parmi les marques les plus populaires, mentionnons la gomme Nicorette(i), Nicoderm(i), Benylin(i), Listerine(i), Lubriderm(i), Polysporin(i), Reactine(i) et Zantac(i). Pfizer emploie plus de 2 300 personnes au Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site Internet de la société à l'adresse suivante : www.pfizer.ca.

(i)Tous les produits ci-dessus sont des marques de commerce de Pfizer.

(1) Silagy C, Mant D., Fowler G, Lancaster T. Nicotine replacement therapy for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews. Vol. 1, 1999.

(2) Garvey AJ, Bliss RE, Hitchcock JL, Heinold JW. Predictors of smoking relapse among self-quitters: a report from the Normative Aging Study. Addict Behav. 1992; vol. 17, p. 367 à 377.

(3) Canadian Council on Tobacco Control. Nicotine replacement therapies in smoking cessation, 1999.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le sujet encore pour organiser une interview avec un porte-parole, communiquez avec :

Sylvie Lafrance/Elizabeth Huart


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

22 nov 2017
La Fondation pour la recherche en santé (FRS) de Médicaments novateurs Canada, de même que le Prix Galien et Recherche Canada : Une alliance pour les découvertes en santé, sont fiers d'annoncer les lauréats de cette année des prix canadiens les plus...

22 nov 2017
À compter de minuit ce soir, les paramédics membres de la CSN dans les Laurentides, en Mauricie, dans le Centre-du-Québec (Plessisville), en Moyenne et Basse-Côte-Nord et en Abitibi-Témiscamingue reprendront la grève, pour laquelle le Tribunal...

22 nov 2017
Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a déclaré que le rapport de l'automne 2017 du vérificateur général du Canada publié hier montre que les programmes et les services essentiels au bien-être et à l'avenir...

22 nov 2017
En réaction au nombre croissant de cyberrisques menaçant les entreprises, Chubb vient de lancer l'application mobile Cyber AlertSM (disponible en anglais seulement). Elle a été conçue afin d'offrir aux clients cyber du Canada et des États-Unis...

22 nov 2017
Les 148 travailleuses et travailleurs de la résidence pour personnes âgées l'Éden de Laval ont déclenché cette nuit à 0 h 01 une grève illimitée, mais encadrée par une entente sur les services essentiels. « La négociation achoppe sur les salaires....

22 nov 2017
À l'issue des démarches visant à instaurer des services d'injection supervisée (SIS) sur le territoire montréalais, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame...




Communiqué envoyé le 9 mai 2006 à 10:59 et diffusé par :