Le Lézard
Classé dans : Santé

Les taux de survie aux crises cardiaques s'améliorent, alors que les taux de mortalité à la suite d'un AVC restent inchangés



OTTAWA, le 7 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 7 juin /CNW Telbec/ - Les Canadiens admis à l'hôpital à la suite d'une nouvelle crise cardiaque sont moins susceptibles que par le passé de mourir à l'hôpital dans les 30 jours suivant leur admission, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). Le taux de mortalité à l'hôpital à court terme (30 jours) est passé de 13,4 % en 1999-2000 à 11,1 % en 2004-2005. Les patients admis à l'hôpital à la suite d'un nouvel accident vasculaire cérébral (AVC) étaient plus susceptibles de mourir dans les 30 jours suivant leur admission que ceux admis à la suite d'une crise cardiaque : 18,8 % en 2004-2005, un taux relativement stable au cours des cinq années précédentes.

Ces nouvelles constatations sont décrites dans le document Les soins de santé au Canada 2006, septième publication annuelle de l'ICIS sur l'état du système de santé. Cette année, le rapport comprend pour la première fois des données sur les tendances relatives à deux indicateurs de santé clés : les taux de mortalité à court terme après l'admission à la suite d'une nouvelle crise cardiaque et les taux de mortalité à court terme après l'admission à la suite d'un nouvel AVC. Le rapport examine également les variations dans ces taux de mortalité au pays, et il analyse les facteurs pouvant être associés à de meilleures ou de moins bonnes chances de survie, comme l'âge, le sexe et le type de soins dispensés aux patients.

Les données de l'ICIS démontrent aussi que les hôpitaux admettent moins de personnes à la suite d'une crise cardiaque ou d'un AVC. Une fois ajusté selon la croissance démographique et le vieillissement, le taux d'hospitalisations des patients ayant subi une nouvelle crise cardiaque a chuté d'environ 19 % de 1999-2000 à 2004-2005. A la fin de cette période, 187 personnes par 100 000 habitants avaient été admises à l'hôpital à la suite d'une nouvelle crise cardiaque chaque année. Pour ce qui est du taux d'hospitalisations à la suite d'un AVC en 2004-2005 (127 par 100 000 habitants), il a baissé d'environ 23 % en cinq ans.

"Au Canada, les maladies cardiovasculaires, dont les crises cardiaques et les AVC, restent parmi les principales causes de décès et d'admissions urgentes à l'hôpital, selon Glenda Yeates, présidente-directrice générale de l'ICIS. Il est encourageant de constater que les chances de survie à une crise cardiaque s'améliorent. Mais les taux de mortalité varient beaucoup d'une région à l'autre, ce qui laisse à penser qu'il y a encore place à l'amélioration."

En raison des différences historiques dans les méthodes de collecte des données, les données sur les tendances excluent Terre-Neuve-et-Labrador (taux relatifs aux crises cardiaques seulement), le Québec et la Colombie- Britannique. Les résultats de la C.-B. pour les dernières années sont disponibles et font partie des comparaisons régionales.

Différences régionales dans les taux de mortalité à la suite d'une crise

cardiaque ou d'un AVC dans les 30 jours suivant l'admission

Dans l'ensemble, environ une personne sur dix ayant été admise à la suite d'une nouvelle crise cardiaque (11,1 %) est décédée à l'hôpital dans les 30 jours suivant son admission entre 2002-2003 et 2004-2005. Cependant, compte tenu des différences de sexe et d'âge et d'autres maladies, les taux de mortalité de certaines des grandes régions sanitaires (plus de 75 000 habitants) étaient de plus du double des taux d'autres régions. Les taux de mortalité variaient de 7,6 % à 16,3 % selon la région.

Parmi les 54 régions pour lesquelles les données sont disponibles, 11 affichaient des taux qui étaient significativement supérieurs à la moyenne sur le plan statistique et 5, des taux inférieurs.

De même, le taux de mortalité hospitalière global dans les 30 jours suivant une admission pour un nouvel AVC était de 19,1 %, les taux variant de 14,7 % à 29,2 % selon la région. Parmi les 57 régions pour lesquelles les données sont disponibles, 15 affichaient des taux qui étaient significativement supérieurs à la moyenne sur le plan statistique et 7, des taux inférieurs. Afin que les résultats soient aussi comparables que possible, les analyses ne concernent que les nouvelles crises cardiaques et les nouveaux AVC. Les personnes ayant été hospitalisées pour les mêmes affections dans l'année précédente en ont été exclues.

Les types de soins ont une incidence sur les taux de survie

De nombreux facteurs ont une incidence sur les chances d'un patient de survivre à une crise cardiaque ou à un AVC, notamment une intervention en temps opportun, ainsi que des soins et un soutien adéquats. Par exemple, des études précédentes ont démontré que les patients cardiaques connaissent de meilleurs résultats s'ils sont traités par des spécialistes et dans des établissements qui traitent plus de patients, qui sont situés en milieu urbain et qui sont équipés pour effectuer des revascularisations (interventions visant à rétablir l'apport sanguin au coeur). Ces facteurs sont souvent liés. Les hôpitaux en milieu urbain traitent habituellement plus de patients, disposent d'équipement pour la revascularisation et sont dotés d'un plus grand nombre de spécialistes.

Selon les analyses de l'ICIS, 36 % des patients victimes d'une crise cardiaque ont été traités principalement par un cardiologue en 2004-2005. Ces patients étaient moins susceptibles de mourir à l'hôpital dans les 30 jours suivant leur admission que ceux traités principalement par un autre type de médecin. De même, 26 % des patients victimes d'un AVC ont été traités principalement par un neurologue ou un neurochirurgien, et ils étaient susceptibles de connaître de meilleurs résultats. Cette tendance s'est confirmée, même après avoir tenu compte de certaines caractéristiques des hôpitaux et des patients.

"De nombreux facteurs détermineront si un patient survit à une crise cardiaque ou à un AVC, et ces facteurs sont souvent liés, précise Jennifer Zelmer, vice-présidente, Recherche et Analyse de l'ICIS. Chaque patient vit quelque chose de différent, mais au fur et à mesure que les connaissances progresseront, il sera essentiel de comprendre la façon dont les facteurs sont imbriqués afin d'éclairer les décisions au sujet de quel type de soins convient le mieux à qui, et dans quelles circonstances."

Différents résultats chez différents patients; les femmes sont plus à

risque

Selon les analyses de l'ICIS, les femmes admises à la suite d'une nouvelle crise cardiaque ou d'un nouvel AVC étaient plus susceptibles que les hommes de mourir à l'hôpital dans les 30 jours suivant leur admission. Une fois pris en compte l'âge et d'autres facteurs de santé, le risque de décès était 16 % plus élevé pour ce qui est des crises cardiaques, et 11 % plus élevé pour ce qui est des AVC.

Dans le cas des AVC, les probabilités de décès d'un patient dépendent également du type d'AVC. Le taux de mortalité à l'hôpital dans les 30 jours suivant une admission pour un accident ischémique cérébral (le type d'AVC le plus fréquent, causé par l'interruption de la circulation sanguine vers le cerveau) est relativement stable depuis quelques années, soit d'environ 13 %. Les AVC hémorragiques (causés par la rupture d'un vaisseau sanguin dans le crâne) sont moins fréquents, quoique plus mortels. Toutefois, le taux de mortalité des personnes ayant subi un tel type d'AVC a connu une baisse au cours des dernières années, étant passé de 37,7 % en 1999-2000 à 32,8 % en 2004-2005.

"L'ICIS a été le premier à publier des taux de mortalité à court terme à la suite d'une crise cardiaque ou d'un AVC qui soient comparables d'une région à l'autre du pays, commente le président du Conseil d'administration de l'ICIS, M. Graham W. S. Scott, C.M., c.r. Il reste encore beaucoup de travail à faire avant de pouvoir bien comprendre pourquoi les personnes habitant certaines régions ont plus de chances de survivre que d'autres. Maintenant que nous savons comment les taux de mortalité changent au fil du temps, il nous apparaît évident que certains hôpitaux et certaines régions sanitaires ont utilisé ces données pour améliorer les soins dispensés aux Canadiens."


    Autres points saillants :

    - Les taux de remplacements articulaires, de chirurgies cardiaques ainsi
      que d'autres taux varient au pays. Une mise à jour des données démontre
      que les taux relatifs aux chirurgies, aux hospitalisations à la suite
      d'une blessure et aux réadmissions varient au moins du simple au double
      d'une région à l'autre. Indicateurs de santé 2006, document
      d'accompagnement du rapport Les soins de santé au Canada 2006, intègre
      23 mesures essentielles des soins de santé et des résultats dans 75
      régions sanitaires du Canada représentant 95 % de la population. Ces
      indicateurs permettent aux diverses autorités de comparer leurs
      résultats et de dégager des possibilités d'amélioration.

    - Les dépenses de santé globales au Canada ont augmenté pour atteindre
      une somme estimée à 142 milliards de dollars en 2005, soit
      4 411 dollars par habitant.

    - La santé et les services sociaux emploient plus de 1,5 million de
      personnes au pays, soit un travailleur canadien sur dix. Les soins
      infirmiers et la médecine sont les deux professions de la santé
      comptant le plus d'effectifs.

    Les soins de santé au Canada 2006 : septième rapport annuel


Le rapport Les soins de santé au Canada 2006 est publié par l'ICIS en collaboration avec Statistique Canada. Il présente, à l'échelle locale, régionale, nationale et internationale, les données les plus récentes provenant de nombreuses sources, notamment de nouvelles études de l'ICIS et de Statistique Canada.

A propos de l'ICIS

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) recueille de l'information sur la santé et les soins de santé au Canada, l'analyse, puis la rend accessible au grand public. L'ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu'organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d'une vision commune de l'information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir de l'information opportune, exacte et comparable. Les données que l'ICIS rassemble et les rapports qu'il produit éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.

    Le rapport ainsi que les figures qui suivent sont affichés sur le site
    Web de l'ICIS à www.icis.ca.

    Figure 1.  Taux général de mortalité à l'hôpital dans les 30 jours
               suivant l'admission à la suite d'une crise cardiaque ou d'un
               AVC, ajustés selon l'âge, de 1999-2000 à 2004-2005 (figure 15
               dans le rapport)
    Figure 2.  Taux de mortalité à l'hôpital dans les 30 jours suivant
               l'admission à la suite d'un AVC, selon le type d'AVC, de 1999-
               2000 à 2004-2005 (figure 16 dans le rapport)
    Figure 3.  Taux de mortalité à l'hôpital dans les 30 jours suivant
               l'admission à la suite d'une crise cardiaque, ajustés selon le
               risque, grandes régions sanitaires, de 2002-2003 à 2004-2005
               (figure 18 dans le rapport)
    Figure 4.  Taux de mortalité à l'hôpital dans les 30 jours suivant
               l'admission à la suite d'un AVC, ajustés selon le risque,
               grandes régions sanitaires, de 2002-2003 à 2004-2005 (figure
               19 dans le rapport)

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:36
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Les représentants des médias sont priés de noter que la porte?parole de l'opposition officielle en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, sera présente à la 5e...

à 15:19
CLEVELAND, QC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette, accompagné du...

à 14:19
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, madame...

à 13:46
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Le 8 août 2017, le Tribunal administratif du travail a reçu un avis du Syndicat des paramédics de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec - division Saguenay pour l'établissement de Jonquière....

à 13:43
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Le 8 août 2017, le Tribunal administratif du travail reçoit 11 avis de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) annonçant une grève d'une durée indéterminée qui débutera le 18 août 2017 à...

à 11:30
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Dans le cadre des démarches visant à recruter de nouveaux membres pour le conseil d'administration (CA) du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur...




Communiqué envoyé le 7 juin 2006 à 10:30 et diffusé par :