Le Lézard

Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec - LE GOUVERNEMENT ACCORDE UN SOUTIEN FINANCIER DE PRÈS DE TROIS MILLIONS DE DOLLARS



QUÉBEC, le 6 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 6 juin /CNW Telbec/ - Le gouvernement a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une aide de 3 millions de dollars au Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ). Les fonds octroyés visent à assurer la continuité des activités du Centre pour les trois prochaines années et proviennent de trois sources. Ainsi, d'ici 2009, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) versera 800 000 $ au Centre, tandis que le Secrétariat à la jeunesse lui allouera une somme de 1,5 million de dollars. Quant au ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, sa participation se chiffre à 700 000 $ et elle couvre une période de 18 mois. Pour sa part, le CTREQ a présenté un plan d'action en financement durable visant à diversifier ses sources de revenus par la recherche de fonds privés.

"Par son action privilégiée dans les domaines de l'apprentissage et de la réussite scolaire ainsi que de l'étude comportementale, le CTREQ contribue de façon manifeste au succès des élèves. Son engagement à fournir aux parents des moyens concrets pour accompagner leurs enfants, notamment dans l'aide aux devoirs, mérite d'être souligné et soutenu. C'est d'ailleurs pour ces motifs que le MELS contribue à son financement depuis 2004", a indiqué le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, M. Jean-Marc Fournier.

"Le CTREQ est le seul organisme québécois oeuvrant dans le transfert de la recherche universitaire aux praticiens. En s'appuyant sur la valorisation de la recherche et le transfert des connaissances vers les milieux de pratique, il répond à un besoin important et, à maints égards, son intervention se révèle fort utile pour les acteurs sur le terrain", a fait savoir le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Raymond Bachand.

"Cette initiative reflète la volonté manifeste du gouvernement d'assurer la pérennité du Centre, un atout majeur pour la région de Québec et la province tout entière. Elle contribuera à faire de la réussite éducative, l'affaire de tous", a ajouté la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse et à la Réadaptation et députée de Jean-Talon, Mme Margaret Delisle.

"L'une des grandes orientations de la Stratégie d'action jeunesse, rendue publique par le gouvernement en mars dernier, consiste à améliorer les chances de succès de la génération montante, notamment par la prestation de services éducatifs de qualité et accessibles. L'engagement du CTREQ constitue assurément l'une des formes de mobilisation nécessaires à l'atteinte de cet objectif", a conclu le député de Hull et adjoint parlementaire du premier ministre pour les dossiers jeunesse, M. Roch Cholette.

Le CTREQ a été fondé en 2002. Sa mission consiste à transférer les résultats de la recherche sur la réussite scolaire vers les milieux de l'éducation, des services sociaux et de l'emploi ainsi que le secteur communautaire. Son objectif principal est la production et la diffusion d'outils pédagogiques, de dépistage et d'intervention tels que des documents imprimés, des documents informatiques, des vidéos et des trousses d'information. Les thèmes abordés touchent l'aide aux parents, le décrochage scolaire, la dépression, les difficultés d'apprentissage, la motivation et l'insertion professionnelle. La clientèle du CTREQ est constituée d'enseignants, de parents et d'élèves du primaire, du secondaire et du collégial ainsi que de professionnels travaillant auprès des jeunes.

Les membres de l'organisme proviennent de différents horizons, dont la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Fédération des comités de parents du Québec, la Fédération des commissions scolaires du Québec, la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), la Fédération des cégeps, le Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), Virage Carrefour jeunesse-emploi Iberville/Saint-Jean, le Centre d'études sur l'apprentissage et la performance de l'Université Concordia, l'Association pour la recherche au collégial, l'Agence de santé et de services sociaux de Montréal et le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture.

-%SU: EDU,TAX

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 6 juin 2006 à 14:30 et diffusé par :