Le Lézard
Classé dans : Santé

Examen du lien entre les astronautes et l'ostéoporose



TORONTO, ON, le 3 juin /CNW/ -- TORONTO, ON, le 3 juin /CNW/ - Le 2 juin 2006, des explorateurs de l'espace et des spécialistes de la médecine liée à la gravité terrestre présentent les résultats de recherches sur l'immobilité et la santé osseuse à l'occasion du Bone Research in Space Symposium (symposium sur la recherche sur le tissu osseux dans l'espace), qui a eu lieu à Toronto, en Ontario, dans le cadre du Congrès mondial sur l'ostéoporose de l'IOF (International Osteoporosis Foundation).

Le médecin et astronaute de l'Agence spatiale canadienne, Dave Williams, a déclaré : "Comprendre l'effet de protection lié à une alimentation saine, aux suppléments de calcium et à l'exercice en association avec des médicaments sera important pour les astronautes, particulièrement sur les vols de longue durée et les missions d'exploration futures vers la lune ou Mars. Des approches semblables pour aider à maintenir la densité osseuse chez les personnes âgées pourraient possiblement réduire les conséquences importantes de l'ostéoporose sur la santé."

Clint Rubin, de l'Université de l'Etat de New York, a présenté des résultats qui démontrent que des vibrations à haute fréquence entraînent la contraction des muscles, ce qui renforce le squelette. Les stimuli sont transmis au corps par une plaque vibrante sur laquelle on peut se tenir ou poser les pieds. "Ces stimuli peuvent prévenir l'ostéoporose et favoriser la formation osseuse sans médicament", a déclaré M. Rubin.

Les astronautes souffrent de carences nutritionnelles qui occasionnent une perte osseuse. Parmi ces carences, on note un apport insuffisant de vitamine D et de calcium qui sont essentiels pour une ossature en santé, a rappelé Scott Smith de la National Aeronautics and Space Administration (NASA). Selon M. Smith, les astronautes qui passent quatre mois dans l'espace font l'objet d'une chute de 30 à 50 % de leur réserve en vitamine D et d'une baisse de près de 50 % du taux d'absorption du calcium.

"Les os sont des tissus vivants et doivent être soumis à des forces pour demeurer solides. Lorsque les os sont immobiles pendant de longues périodes de temps, comme c'est le cas pour les astronautes dans l'espace et pour les patients alités, on observe une perte de masses musculaire et osseuse, ce qui entraînent de sérieuses conséquences", a affirmé le Professeur René Rizzoli, président du comité scientifique de l'IOF ainsi que du comité scientifique du congrès mondial sur l'ostéoporose 2006 de l'IOF et un des conférenciers dans le cadre du symposium sur la recherche sur le tissu osseux dans l'espace.

Le symposium conclu des mois de préparation intensive de la part du International Space Life Sciences Working Group (ISPLSWG), présidé par Ronald Zernicke, de l'Université de Calgary. De nombreuses agences spatiales internationales, qui représentent, notamment, le Canada, les Etats-Unis, l'Ukraine, le Japon, l'Allemagne, l'Italie, la France et les Pays-Bas, étaient présents.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Mme...

à 05:57
Le commerce électronique social est un nouveau modèle d'affaires Le commerce électronique social est un mode dérivé du commerce électronique. Il est basé sur des réseaux de relations interpersonnelles et s'appuie sur une voie de propagation des...

20 mai 2018
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu'à l'échelle mondiale, une personne sur quatre subira les conséquences d'une mauvaise santé mentale ou d'une maladie mentale à un moment donné de sa vie. Les problèmes de santé mentale et la maladie...

20 mai 2018
M. Richard Hébert, député de Lac-Saint-Jean, a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une somme de 12 200 dollars à la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Roberval. Il a fait cette annonce au nom de l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien....

20 mai 2018
Une traitement unique, sur prescription et sans oestrogènes, Intrarosatm, a été approuvé par la FDA (US Food and Drug Administration) et par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour la prise en charge de la dyspareunie, symptôme le plus gênant...

19 mai 2018
PROBLÈMESanté Canada avise les Canadiens que le Ministère a saisi un produit non homologué étiqueté « Botox » et d'autres produits de remplissage dermique non homologués au Salon et spa Arshia Hair (6062A, rue Yonge) à Toronto (Ontario), car ils...




Communiqué envoyé le 6 juin 2006 à 13:44 et diffusé par :