Le Lézard

Un sondage révèle des tactiques d'entrevue d'emploi inappropriées



MONTREAL, QC, le 6 juin /CNW/ -- MONTREAL, QC, le 6 juin /CNW/ - Bien que la plupart des chercheurs d'emploi s'efforcent de produire une impression favorable quand ils rencontrent des responsables du recrutement, un sondage récent donne à penser que certains d'entre eux semblent se donner beaucoup de mal pour que leur candidature ne soit pas retenue. Dans le cadre de ce sondage, des cadres ont relaté les commentaires les plus inappropriés qui ont été formulés par des candidats pendant une entrevue d'embauche. Ces réponses comprennent notamment celle d'une candidate qui déclarait ne pas vouloir travailler fort et celle d'une personne qui a remis en question les qualifications requises pour un poste... avant de s'endormir.

Le sondage présente les réponses de 150 cadres supérieurs exerçant leurs fonctions dans les services des ressources humaines, des finances et du marketing d'entreprises inscrites au palmarès Fortune 1000. Accountemps, premier et principal service de dotation en personnel professionnel temporaire dans les domaines de la comptabilité, des finances et de la tenue de livres à l'échelle mondiale, a élaboré ce sondage, qui a été mené par un cabinet de recherche indépendant.

Voici quelques réponses formulées par les cadres à la question "Quels sont les propos les plus inappropriés tenus par un candidat pendant une entrevue d'embauche?" :

    - "Un candidat a sacré durant l'entrevue."

    - "Un candidat a déclaré que je ne pourrais rien lui apprendre qu'il ne
      savait déjà; il a affirmé tout connaître sur notre entreprise."

    - "Une personne a remis les exigences du poste en question... puis s'est
      endormie."

    - "Un candidat est arrivé 25 minutes en retard à son entrevue et était
      fâché que je lui exprime mon mécontentement."

    - "La personne m'a invité à prendre un verre après l'entrevue."


"Les chercheurs d'emploi doivent prendre le temps de structurer leurs idées avant de parler. Leurs commentaires doivent porter sur les connaissances et l'expérience qui se rapportent précisément à l'emploi", a déclaré Max Messmer, président du conseil d'Accountemps et auteur de Managing Your Career For Dummies(MD) (Gérer sa carrière pour les nuls, éditions John Wiley & Sons, Inc.). "Les entrevues donnent l'occasion aux employeurs de mieux connaître leurs candidats. Les responsables du recrutement recherchent la franchise et le professionnalisme. Ils souhaitent également avoir un aperçu de la personnalité des candidats."

Cependant, certains candidats peuvent faire preuve d'une trop grande franchise. En voici quelques exemples :

    - "La candidate m'a déclaré qu'elle ne voulait pas travailler fort."

    - "Un employé potentiel m'a énuméré toutes les raisons pour lesquelles je
      ne devrais pas l'embaucher."

    - "Une personne a posé sa candidature pour un emploi au service à la
      clientèle. Lorsque je lui ai demandé de me parler des aspects qui
      pourraient lui déplaire dans ce genre de travail, elle m'a répondu :
      'Etre en contact avec le public'."

    - "Le candidat m'a affirmé n'être aucunement intéressé par le poste, mais
      plutôt par les longues période de congé accordées par l'entreprise."

    - "La candidate m'a déclaré qu'elle aimerait nettement mieux que notre
      concurrent lui offre un emploi."


Accountemps gère plus de 330 bureaux en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Elle propose également des services de recherche d'emploi en ligne, à l'adresse www.accountemps.com.


Communiqué envoyé le 6 juin 2006 à 09:33 et diffusé par :