Le Lézard

Services aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage - Des commissions scolaires proactives qui multiplient les interventions et les gestes



QUEBEC, le 11 mai /CNW/ -- QUEBEC, le 11 mai /CNW Telbec/ - Les commissions scolaires offrent d'excellents et de nombreux services aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage et elles ne se privent d'aucune réflexion pouvant leur permettre d'en faire davantage pour eux. Le Colloque sur l'adaptation scolaire, qui se tient aujourd'hui et demain au Centre des congrès de Québec, en témoigne et confirme l'importance qu'elles accordent à ces élèves. Les commissions scolaires se sont aussi fixé des cibles précises dans ce dossier et ont déterminé des moyens pour les atteindre.

"Les commissions scolaires sont extrêmement proactives dans le dossier des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage. Elles multiplient les interventions et les gestes pour répondre efficacement aux besoins particuliers de ces élèves", a affirmé le président de la Fédération des commissions scolaires du Québec, M. André Caron, à l'occasion d'une conférence de presse tenue au Centre des congrès. Il a ajouté : "Il est important de souligner que les commissions scolaires investissent annuellement beaucoup d'argent, soit 120 M$ de plus que ce qu'elles reçoivent du Ministère, dans l'organisation des services aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage."

Cibles et moyens

La cible centrale que se sont fixée les commissions scolaires dans le dossier de l'adaptation scolaire est d'offrir les meilleurs services qui soient aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage afin que ces derniers aient toutes les chances possibles de réussir malgré leurs différences. Pour atteindre cette cible, les commissions scolaires s'appuient sur trois éléments :

    - les changements apportés aux conventions collectives;
    - l'ajout de ressources dans les écoles consenti lors des récentes
      négociations;
    - les activités de formation et de sensibilisation auxquelles se livrent
      les commissions scolaires, tel le présent Colloque sur l'adaptation
      scolaire.


Rappelons que parmi les faits marquants des dernières négociations pour le renouvellement des conventions collectives, on note l'ajout de ressources pour accroître les services offerts aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage et pour accorder davantage de soutien aux enseignants. Concrètement, il s'agit d'une injection de 100 M$ sur trois ans qui assurera l'ajout de 600 postes d'enseignant-orthopédagogue au primaire (30 M$), de 600 postes d'enseignant-ressource au secondaire (30 M$) et d'effectifs additionnels (30 M$) qui apporteront leur aide aux élèves en difficulté et leur soutien aux enseignantes et aux enseignants.

Un plan d'action

A tout cela s'ajoutent quatre grands dossiers présentement en chantier dans le réseau scolaire qui témoignent de la priorité que la Fédération et les commissions scolaires accordent aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage.

    - Production et diffusion du document Suivi au rapport du Vérificateur
      général concernant l'aide aux élèves en difficulté - Eléments de
      solution au plan local afin d'aider les commissions scolaires et leurs
      écoles à améliorer les services offerts aux élèves en difficulté. Ce
      document est le fruit d'une collaboration entre la Fédération des
      commissions scolaire du Québec et l'Association des directeurs généraux
      des commissions scolaires (ADIGECS).
    - Participation aux travaux d'évaluation de la politique de l'adaptation
      scolaire réalisés par l'UQAM dans les commissions scolaires et les
      écoles et qui devraient être complétés à l'automne 2007.
    - Implantation de l'entente de complémentarité des services entre le
      réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l'éducation.
      A cet égard, précisons que les mécanismes de concertation sur les plans
      local et régional sont bien engagés. Un bilan de la mise en oeuvre de
      cette entente est en cours.
    - Travail dans le dossier du financement des commissions scolaires.


Des cibles ont aussi été fixées par le ministère de l'Education, du Loisir et du Sport (MELS) en ce qui a trait à l'intégration des élèves handicapés en classe ordinaire. En 2010, le Ministère souhaite que :

    - 67 % de ces élèves à l'éducation préscolaire soient intégrés;
    - 49 % de ces élèves au primaire soient intégrés;
    - 28 % de ces élèves au secondaire soient intégrés.


Les commissions scolaires sont évidemment engagées dans cette voie, car ce sont aussi leurs cibles. Le MELS n'a toutefois pas encore défini de cibles relatives à l'intégration des élèves en difficulté et des élèves ayant des troubles graves de comportement. Il est en réflexion à cet égard mais les commissions scolaires peuvent d'ores et déjà confirmer leur volonté de s'engager sur la voie choisie.

"Nous continuerons de déployer tous les efforts pour soutenir les commissions scolaires et les établissements dans l'application des conventions collectives nouvellement négociées et dans la mise en place de mesures visant l'amélioration des services éducatifs offerts dans nos écoles, et ce, afin que les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage réussissent malgré leurs différences", a conclu M. André Caron.


Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 14:15 et diffusé par :