Le Lézard

Des organismes ontariens d'exposition dans le domaine des arts, du patrimoine et des sciences, ainsi que des groupes de design, s'intéressent aux connections et aux technologies globales



TORONTO, ON, le 5 juin /CNW/ -- TORONTO, ON, le 5 juin /CNW/ - Des représentants des principaux organismes d'exposition dans le domaines des arts, de la culture et des sciences de l'Ontario se sont entendus pour prendre les moyens de bénéficier des technologies évoluées et de la connectivité mondiale offertes par les réseaux de télécommunications à haute vitesse.

S'étant rencontré aujourd'hui au lancement du Ontario Research and Education Summit de deux jours dans le District de la découverte MaRS, un groupe, dirigé par la présidente du Ontario College of Art and Design (OCAD), Sara Diamond, a accepté de créer un groupe de travail constitué d'organisations intéressées aux expositions et à la formation dans les domaines des arts, du patrimoine et des sciences. Le groupe explorera les moyens de tirer le meilleur parti des nouvelles technologies collaboratives et les façons de contribuer à l'innovation.

Des représentants du Musée royal de l'Ontario, de la Art Gallery of Ontario, des facultés des beaux-arts et des arts visuels de l'Université York, du Centre des sciences de l'Ontario et de l'Ecole d'architecture de l'Université Carleton se sont joints à l'OCAD dans le cadre de ces discussions. Les participants ont accepté d'élargir le groupe de travail pour y accueillir des représentants d'autres institutions et d'autres régions de l'Ontario.

Les participants à la table ronde se sont penchés sur la façon dont les institutions spécialisées dans les expositions artistiques, culturelles et éducationnelles, comme le Centre des sciences, peuvent se transformer en adoptant de nouvelles technologies évoluées de réseautage et de connectivité globale offertes par le Réseau optique de recherche et d'innovation de l'Ontario (ORION) et par d'autres réseaux évolués de recherche et d'éducation, comme CA*net 4 au Canada et Internet2 aux Etats-Unis.

Louis Fox, vice-recteur principal de l'Université de Washington et dirigeant de l'initiative Internet2 K20, participait à la table ronde. Cette initiative américaine regroupe des écoles primaires et secondaires, des collèges et des universités, des bibliothèques et des musées afin d'explorer comment le contenu, les applications et les outils nouveaux et évolués peuvent améliorer l'expérience d'apprentissage dans tous les secteurs éducatifs aux Etats-Unis et dans le monde entier.

La discussion a aussi porté sur le rôle de la recherche et de la collaboration en art et en design d'une part et les sciences, la médecine et d'autres disciplines d'autre part, ainsi que sur les possibilités de nouveaux partenariats entre les instituts d'art et de design, les galeries, les musées et les centres scientifiques dans ce nouvel environnement.

Cette table ronde a permis de préparer la voie à la session du 6 juin du sommet, qui sera présidée par Sara Diamond et qui cherchera à comprendre comment les nouvelles technologies et l'élargissement des réseaux de personnes, d'outils et de ressources refaçonnent la manière dont nous percevons les arts et le design. "L'Ontario et le Canada ont la chance d'avoir des gens qui se classent parmi les plus créateurs et novateurs au monde. Nous pouvons donc devenir des leaders dans ce nouvel environnement de médias et de design numériques réseautés", a déclaré Mme Diamond.

"Ces discussions représentent un premier pas important", a fait remarquer Phil Baker, président et chef de la direction d'ORION, qui a animé la table ronde et qui accueillera le sommet annuel sur la recherche et l'éducation. ORION est le réseau optique ontarien à ultra haute vitesse qui connecte quelque 70 institutions l'une à l'autre et aux réseaux mondiaux de recherche et d'éducation.


Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 19:56 et diffusé par :