Le Lézard

Le 75e anniversaire du Jardin botanique : Trois finalistes du concours en art public



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 9 mai 2006) - C'est avec un grand plaisir que madame Francine Senécal et monsieur Benoit Labonté, tous deux du comité exécutif de la Ville de Montréal ont fait connaître les noms des trois artistes finalistes qui ont été retenus par le jury pour la réalisation d'une oeuvre d'art public au Jardin botanique de Montréal. Il s'agit du concours public lancé en décembre dernier pour souligner les soixante-quinze ans d'existence du Jardin botanique. Les finalistes sont Jocelyne Alloucherie, Francine Larivée et Roberto Pellegrinuzzi.

"Pour souligner le soixante-quinzième anniversaire de ce lieu prestigieux, il fallait une geste marquant qui perpétue la vision de son fondateur, le frère Marie-Victorin, qui voulait en faire un lieu de partage des connaissances et de beauté. Depuis sa fondation, le volet culturel du Jardin botanique s'est développé de façon admirable, il s'intègre d'ailleurs très bien aux missions d'éducation, de recherche et de conservation de ce jardin qui fait la fierté des Montréalais", se réjouit madame Francine Senécal, vice-présidente du comité exécutif responsable des sports et loisirs et des Muséums nature.

"Avec ce projet, l'art public joue un rôle de mémoire et souligne de manière forte un important anniversaire pour notre Jardin botanique, un joyau du patrimoine montréalais. Cette convergence entre la culture et la nature exprime bien la volonté de notre administration d'intégrer l'art public à des projets de la Ville. Ainsi, la Ville de Montréal continue à affirmer son leadership dans la réalisation d'oeuvres d'art public dans un lieu privilégié où la diffusion de la connaissance s'harmonise avec l'accessibilité de la culture ", a déclaré le responsable de la culture, du patrimoine, du centre-ville et du design au comité exécutif, monsieur Benoit Labonté.

Jocelyne Alloucherie

Lauréate du Prix Paul-Emile-Borduas et du Prix du Gouverneur général du Canada dans la section arts visuels, Jocelyne Alloucherie a également reçu le prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des arts du Canada et le prix Louis-Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste. On retrouve ses oeuvres dans plusieurs collections dont celles du Fonds national d'art contemporain à Paris, du Musée d'art moderne et contemporain de Genève, du Musées des beaux arts du Canada et du Québec et au Musée d'art contemporain de Montréal. Plusieurs de ses réalisations sont présentes dans l'espace public : Noire, Basse Solaire à la York University de Toronto, Les tables de jour à l'hôpital Notre-Dame de Montréal et Ouvre de jour au Collège Gérald-Godin à Montréal. Elle a également créé Porte de jour pour le Square Dalhousie en 2004. Jocelyne Alloucherie est représentée à Montréal par la Galerie Roger-Bellemarre, à Paris par la Galerie Françoise Paviot et à New York par 511 Gallery. Elle a exposé à plusieurs reprises à l'étranger entre autres à Venise, Tokyo, Paris et New York. Elle participe en 2006 à la Biennale de Sedan en France.

Francine Larivée

Après une formation aux Beaux-arts à Montpellier et à Montréal, Francine Larivée travaille dans le milieu du cinéma, de la musique et de la télévision. Depuis 1993, elle a réalisé une vingtaine d'oeuvres d'art public dont des créations et installations tant dans des contextes urbains qu'en pleine nature. On peut voir ses oeuvres au Jardin de Métis (Le paysage comme tableau vivant), au Centre des archives nationales du Québec (La jardin secret), au parc Marcellin-Wilson (la Réparation) et à l'Ecole des Hautes études commerciales (Fleur solaire efflorescence). Ses oeuvres font partie des collections du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée d'art contemporain de Montréal et du Musée des beaux-arts de Montréal. Elle participe en 2006 à la Biennale Les Environnementales 2006, à Jouy-en-Josas en France.

Roberto Pellegrinuzzi

Reconnu pour sa maîtrise de l'art photographique, Roberto Pellegrinuzzi partage son temps entre Montréal et Saint-Jean-Port-Joli. Il a été lauréat du Prix Louis-Comtois en 2001. Depuis quelques années, la carrière de Roberto Pellegrinuzzi se déroule à l'échelle internationale. C'est ainsi qu'il a exposé au Mexique, en Italie, en Grèce, en Pologne et en Inde. Ses oeuvres se retrouvent dans de nombreuses collections, notamment au Musée des beaux-arts de Montréal, au Musée d'art contemporain, au Musée du Québec, au Musée canadien de la Photographie contemporaine et dans le Fonds national d'art contemporain de France. Il a également réalisé plusieurs projets d'art public dont Feuille (1996) à l'Ecole de technologie supérieure (ETS), le Spectacle de la curiosité (1999) intégrée à l'aire d'accueil de la bibliothèque et de la maison de la culture d'Ahuntsic et à l'Ecole polytechnique de Montréal. Roberto Pellegrinuzzi est représenté à Montréal par la galerie Thérèse Dion et par la galerie Léo Kamen à Toronto où il expose actuellement.

Les artistes finalistes devront choisir le site de l'oeuvre parmi trois emplacements proposés par les responsables de l'aménagement du Jardin botanique afin de réaliser une intégration harmonieuse, à la fois respectueuse de l'oeuvre et des collections horticoles.

Rappelons que l'investissement total du projet est de 101 268 $ dont 15 000 $ sont assumés par le Jardin botanique. L'oeuvre sera inaugurée durant l'été 2007.




Communiqué envoyé le 9 mai 2006 à 20:24 et diffusé par :