Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

MethylGene fait état de résultats provisoires positifs à la conférence de l'American Society of Clinical Oncology, ASCO



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 5 juin 2006) -

Trois patients souffrant de la leucémie ont présenté une réponse complète de leur moelle osseuse au MGCD0103, un inhibiteur d'HDAC

MethylGene Inc. (TSX:MYG) a fait état aujourd'hui de résultats provisoires concernant son candidat anticancéreux chef de file, le MGCD0103. Présentés à Atlanta dans le cadre de la conférence annuelle de 2006 de l'ASCO (American Society of Clinical Oncology), ces résultats provisoires sont ceux de deux études portant sur le traitement de la leucémie, du syndrome myélodysplasique ou de tumeurs solides par le MGCD0103, un inhibiteur d'histone désacétylases (HDAC) isosélectif n'appartenant pas à la classe des hydroxamates et actif par voie orale. Fait particulièrement intéressant, trois des neufs patients évaluables ayant reçu l'une des deux doses élevées ont présenté une réponse complète de leur moelle osseuse lors d'un essai portant sur le traitement de la leucémie et du syndrome myélodysplasique (SMD). Par ailleurs, dans une autre étude, portant sur le traitement de tumeurs solides, cinq patients ont connu une stabilisation de leur état.

"Nous avons observé une réponse de la moelle osseuse évidente chez plusieurs patients souffrant d'une leucémie myélogène aiguë (LMA) particulièrement rebelle au traitement. Pour pareil agent conçu rationnellement et qui présente d'excellentes caractéristiques pharmacocinétiques et pharmacodynamiques par voie orale, il s'agit là de résultats intéressants. En outre, cet agent possède un profil d'innocuité des plus pratiques," de faire remarquer le Dr Garcia-Manero, MD, chercheur principal de l'essai clinique du MGCD0103 sur le traitement de la LMA/SMD, interne associé et professeur agréé de médecine au MD Anderson Cancer Center de l'université du Texas.

MethylGene Inc. a également présenté des données concernant son deuxième produit candidat, le MG98, agent déméthylant que des patients souffrant de cancer rénal ont reçu en concomitance avec de l'interféron selon deux schémas posologiques (perfusion continue ou intermittente). Parmi les 19 patients admis dans cette étude, cinq sujets ont connu une stabilisation de leur état sous perfusion continue, et deux autres ont présenté une réponse partielle non confirmée. Parmi ceux qui ont reçu le traitement sous forme de perfusion intermittente, trois sujets ont vu leur état se stabiliser et un quatrième a présenté une réponse partielle.

Détail des études cliniques

L'un des principaux chercheurs de l'essai clinique de MethylGene, le Dr Garcia-Manero, MD, a présenté un article intitulé "Clinical Activity and Safety of the Histone Deacetylase Inhibitor MGCD0103, Results of a Phase I Study in Patients with Leukemia or Myelodysplastic Syndromes (MDS) (Activité et innocuité cliniques du MGCD0103, un inhibiteur d'histone désacétylases - Résultats d'une étude de phase I menée chez des patients souffrant de leucémie ou de syndrome myélodysplasique (SMD))" dans le cadre du symposium intitulé "Myelodysplastic Syndromes : Breakthroughs in Treatment (Percées dans le traitement des syndromes myélodysplasiques)" (résumé no 6500). Cette étude ouverte de phase I avait pour objectif de déterminer la dose maximale tolérée ainsi que la pharmacocinétique et la pharmacodynamique du MGCD0103 administré seul trois fois par semaine par voie orale en doses croissantes à des patients souffrant de tumeurs hématologiques. Les données présentées portaient sur les 23 patients admis jusqu'en mai 2006. La dose maximale tolérée avec ce schéma thérapeutique a été dépassée, des manifestations toxiques - nausées, vomissements, diarrhée et(ou) fatigue - limitant la dose ayant été constatées au-dessus de 80 mg/m2. Deux patients souffrant de LMA rebelle et un patient souffrant de SMD avancé ont présenté une réponse complète de leur moelle osseuse (taux de blastes médullaires plus bas que 5 %). Concurremment avec la mesure de l'activité des HDAC dans les leucocytes périphériques, des évaluations pharmacocinétiques ont montré que l'ampleur de l'effet du MGCD0103 dépend de la dose administrée. A ce jour, les données présentées portent à croire que les patients souffrant de SMD ou de LMA tolèrent l'administration de cet agent trois fois par semaine en doses inférieures à 80 mg/m2. Fait important, l'activité clinique significative observée chez les patients cadre avec le fait que l'ampleur de l'inhibition des HDAC cibles dépend de la dose administrée.

Un autre des principaux chercheurs de l'essai clinique de MethylGene, le Dr M. A. Carducci, MD, professeur agréé d'oncologie et d'urologie au Johns Hopkins Medical Institutions, a présenté un résumé intitulé "Phase I Study of Isotype-selective Histone Deacetylase (HDAC) Inhibitor MGCD0103 Given as Three-times Weekly Oral Dose in Patients with Advanced Solid Tumors (Etude de phase I sur l'administration orale de trois doses par semaine de MGCD0103 (un inhibiteur d'HDAC isosélectif) à des patients souffrant de tumeurs solides avancées)" (résumé no 3007) dans le cadre du symposium intitulé "Epigenetic Targeting As a Novel Anticancer Intervention (Le ciblage épigénétique en tant que nouveau mode de traitement anticancéreux)". Cette étude ouverte de phase I avait pour objectif de déterminer l'innocuité, la tolérabilité ainsi que la pharmacocinétique et la pharmacodynamique du MGCD0103 administré seul trois fois par semaine par voie orale en doses croissantes à des patients souffrant de tumeurs solides avancées. Les données présentées portent sur les 28 patients admis jusqu'en mai 2006. La dose maximale tolérée n'a pas encore été déterminée, ainsi que la dose qui devrait être utilisée dans les études de phase II. L'effet toxique signalé le plus souvent était une fatigue de grade 1-3. Cinq patients ont vu leur état se stabiliser, trois aux prises avec un cancer du rein, un autre souffrant d'un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) et un dernier affligé d'un cancer du côlon. La demi-vie du MGCD0103 a été évaluée à 9 heures, ce qui correspond avec les valeurs obtenues dans nos études précédentes. En conclusion, le MGCD0103 est bien toléré, présente des propriétés pharmacocinétiques et pharmacodynamiques favorables et, fait démontré, a permis à certains patients de bénéficier d'une stabilisation prolongée de leur état.

Le résumé intitulé "A Dose and Schedule Optimizing Evaluation of MG98 given as either a 2 hour IV infusion twice weekly or as a 7 day continuous infusion in combination with interferon alpha (INF) in nephrectomized patients with advanced RCC (Evaluation de l'optimisation de la dose et du schéma posologique du MG98 administré sous forme de perfusion IV de 2 heures deux fois par semaine ou sous forme de perfusion continue pendant 7 jours, en association avec de l'interféron alpha (INF) chez des patients néphrectomisés souffrant de cancer rénal avancé)" (résumé no 14 557) a fait ressortir l'activité et l'innocuité cliniques favorables de l'association MG98/interféron chez les patients souffrant de cancer du rein. L'objectif de cette étude était de déterminer le schéma posologique optimal, l'innocuité, la tolérabilité et la pharmacocinétique du MG98, ainsi que la dose maximale tolérée et l'ampleur de l'inhibition de l'expression des enzymes cibles produite par cet agent. Au total, 19 patients ont été évalués jusqu'en mai 2006. Dix d'entre eux ont reçu le MG98 sous forme de perfusion continue et les neuf autres, sous forme de perfusion intermittente. Deux doses ont été évaluées dans le premier cas et trois dans le second. Dans le cas de la perfusion continue, la dose maximale tolérée a été de 125 mg/m2 MG98/12 M UI INF. Cinq patients ont connu une stabilisation de leur état et deux autres ont présenté une réponse partielle non confirmée. Les effets indésirables limitant la posologie dans ce schéma étaient la fatigue, les nausées, l'anorexie et les vomissements. Dans le cas de l'administration intermittente, la dose maximale tolérée a été de 200 mg/m2 MG98/12 M UI INF, symptômes gastro-intestinaux et généraux constituant les effets toxiques limitant la dose. Ce schéma a permis de stabiliser l'état de trois patients et d'obtenir une réponse partielle chez un autre. Les données de cette étude permettent de conclure que l'association MG98/interféron possède une activité clinique et un profil d'innocuité favorables.

Essais cliniques additionnels

Outre les essais cliniques sur le MGCD0103 mentionnés ci-dessus, MethylGene procède actuellement à l'admission de patients souffrant de SMD ou de LMA avancés, lesquels prendront part à une étude de phase I portant sur le traitement monothérapeutique de tumeurs hématologiques par l'administration de MGCD0103 par voie orale deux fois par semaine, ou encore à une étude de phases I/II dans laquelle le MGCD0103 sera administré en concomitance avec Vidaza(R) (azacitidine), un agent déméthylant fabriqué par Pharmion Corp. Dans la phase I de cette étude, le MGCD0103 sera administré par voie orale trois fois par semaine, en association avec un traitement standard par Vidaza. Dans le deuxième trimestre de 2006, la Société prévoit commencer une étude de phases I/II avec un agent chimiothérapeutique non encore dévoilé, étude qu'elle entreprendra avec ses partenaires Pharmion et Taiho Pharmaceutical. Par la suite, la Société devrait entreprendre des études monothérapeutiques additionnelles de phase II et, à partir du deuxième semestre de 2006, elle prévoit commencer plusieurs études de phases I/II sur le traitement du cancer du rein par l'administration d'agents ciblés combinés au MG98.

A propos de MethylGene

MethylGene est une société biopharmaceutique ouverte qui se consacre à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux médicaments pour le traitement du cancer et des maladies infectieuses, mais qui entend également exploiter sa technologie des inhibiteurs d'HDAC dans d'autres domaines, comme le diabète, l'inflammation, les infections fongiques et les maladies neurodégénératives. Deux produits candidats destinés au traitement du cancer, le MGCD0103, développé en partenariat avec Pharmion Corporation et Taiho Pharmaceutical Co. Ltd., et le MG98, développé en partenariat avec MGI Pharma, Inc., font actuellement l'objet d'études cliniques. MethylGene a conclu un accord de licence exclusif avec Merck & Co. pour la mise au point et la commercialisation d'inhibiteurs de petite taille de la bêta-lactamase destinés à surmonter la résistance aux antibiotiques. De plus, MethylGene a conclu une entente de partenariat avec EnVivo Pharmaceuticals pour le développement d'inhibiteurs HDAC destinés au traitement des troubles neurodégénératifs. MethylGene compte divers programmes précliniques relatifs à l'emploi de ses inhibiteurs de kinases à cibles multiples et de ses inhibiteurs d'histone désacétylases (HDAC) dans le domaine du cancer et d'autres maladies. La Société poursuit sa recherche de partenariats. N'hésitez pas à visitez le site Web de MethylGene au www.methylgene.com.

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2005, sous la rubrique "Facteurs de risque", que l'on peut consulter sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments sauf en conformité avec la loi.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:00
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a annoncé aujourd'hui que le projet d'agrandissement du Centre d'hébergement du Rocher-Percé est autorisé. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie...

à 10:03
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations de l'enseignement supérieur, représentant plus de 12 000 membres du personnel enseignant, de soutien et des professionnels, feront connaître leurs revendications pour les cégeps et...

à 09:30
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a annoncé un soutien financier de 38,5 M$ pour procéder à la relocalisation des chambres du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Notre-Dame-de-Lourdes dans...

à 08:00
En vue d'améliorer l'offre de service destinée aux enfants victimes d'abus et de maltraitance et à leur famille, la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la...

à 07:46
Shanghai ChemPartner, une organisation de pointe dans le domaine des sciences de la vie, offrant des services rentables et de haute qualité en matière de découverte et de développement de médicaments, a annoncé la conclusion d'un accord de fusion...

à 07:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, procédera à une annonce concernant les soins et les...




Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 15:35 et diffusé par :