Le Lézard

55 % des Québécois et des Québécoises éprouvent des difficultés à lire : un plan d'urgence est nécessaire



MONTRÉAL, le 11 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Il y a actuellement au Québec, 3,2 millions de personnes âgés de 16 ans et plus, soit plus de la moitié de la population de la province (55 %), qui lisent avec de grandes difficultés. "Quand un adulte sur deux se retrouve dans cette situation, c'est difficile de comprendre qu'on n'en parle pas. Si la moitié de la population se retrouvait au chômage, on parlerait de crise; si la moitié de la population attrapait la grippe aviaire, on parlerait de crise. Alors, pourquoi taisons-nous le fait que la moitié de la population du Québec n'ait pas les capacités de lecture minimale pour fonctionner dans notre société dite du savoir? La situation commande que, collectivement, on se donne un véritable plan d'urgence en alphabétisation et en formation de base" de déclarer Bernard Normand, directeur général de l'Institut de coopération pour l'éducation des adultes (ICÉA).

Il y a urgence, car comme le confirment les données québécoises de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA), récemment rendues publiques par l'Institut de la statistique du Québec, 45 % des personnes en emploi au Québec se situent aux niveaux 1 et 2, c'est-à-dire les plus bas de l'échelle des capacités de lecture de textes suivis.

C'est seulement avec la contribution effective de tous dans une démarche collective que l'ensemble de la population du Québec développera une plus grande capacité de lecture. C'est ce dont ont convenu plus de 300 personnes engagées en éducation et en formation des adultes, à l'automne dernier, lors d'un rassemblement sous l'égide de ICÉA. L'ICÉA, de concert avec des organisations communautaires, syndicales, d'éducation populaire et des institutions publiques, s'engage fortement dans cette démarche et souhaite que l'État et la société civile s'engagent également à lutter contre l'analphabétisme et pour la formation de base.

Il existe partout au Québec des initiatives originales et gagnantes qui contrent avec succès l'analphabétisme. Il s'agit de les faire connaître, de les mettre en action partout au Québec, dans les lieux de formation bien sûr, mais aussi dans les milieux de travail, et de les reconnaître. Ce plan d'urgence s'appuiera sur ces initiatives, mais il faut faire plus et se regrouper pour faire face collectivement à ce qui doit devenir une priorité nationale.


Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 13:13 et diffusé par :