Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Le prix de l'essence freine les achats des consommateurs, affirme un économiste de la Banque Scotia



TORONTO, ON, le 5 juin /CNW/ -- TORONTO, ON, le 5 juin /CNW/ - Les ventes de voitures ont ralenti partout en Amérique du Nord en mai, en raison de la flambée des prix de l'essence. Les achats aux Etats-Unis ont fléchi le mois dernier à un total annualisé de 16,1 millions d'unités, soit le niveau le plus bas depuis novembre, dans la foulée des ouragans Katrina et Rita, d'après la dernière édition du rapport sur le secteur automobile canadien publiée aujourd'hui par Etudes économiques Scotia. "Les ventes de camions légers ont été particulièrement faibles, affichant un déclin à deux chiffres, parallèlement à un recul de 24 % des gros VUS, segment le plus rentable de l'industrie", a affirmé Carlos Gomes, spécialiste de l'industrie automobile de la Banque Scotia. "Etant donné la faiblesse des ventes de camions, tant Ford que GM ont annoncé des plans pour réduire la production de camions de 10 % d'une année sur l'autre au troisième trimestre. En outre, elles réduiront leurs activités globales d'assemblage de voitures et de camions de 6 %, soit le double du déclin de 3 % enregistré au deuxième trimestre."

Les fabricants automobiles de l'ensemble de l'Amérique du Nord devraient produire un total annualisé de 15,6 millions d'unités pendant la période d'avril à juin, en baisse par rapport à un solide 18,4 millions d'unités au cours des premiers mois de 2006. La production américaine tombera à un total annualisé de 11,5 millions d'unités aux deuxième et troisième trimestres, soit le plus bas niveau depuis le ralentissement économique de 2001. Bien que les ventes globales de véhicules aux Etats-Unis (détail et parcs automobiles) aient été solides avant le ralentissement du mois dernier, les achats des consommateurs ont été d'une faiblesse constante. Au premier trimestre, ces achats ont reculé de 6 % comparativement à l'année précédente, par suite de l'incidence négative d'un fléchissement des données fondamentales liées aux consommateurs. Les conditions se sont détériorées davantage au deuxième trimestre, et General Motors a indiqué que ses volumes de ventes au détail américaines ont chuté de plus de 15 % d'une année sur l'autre en avril et en mai, après une baisse de 9 % au premier trimestre. Aux Etats-Unis, les achats par ménage de nouveaux camions légers et voitures sont actuellement à leur taux le plus bas depuis la crise des devises asiatiques à la fin des années 1990, car la hausse des prix de l'énergie et des taux d'intérêt freine le pouvoir d'achat.

Le coût de l'énergie et les coûts de possession grimpent à un rythme à deux chiffres aux Etats-Unis - soit 10,5 % au premier trimestre de 2006. Ils absorbent actuellement un total record d'un quart du revenu disponible par ménage, laissant peu de marge de manoeuvre pour les achats discrétionnaires, comme un nouveau véhicule. Exception faite des dépenses liées à l'énergie et aux intérêts, la croissance annuelle du revenu aux Etats-Unis n'est plus que de 2,3 %, ce qui constitue un des taux les plus bas jamais enregistrés. Cette croissance se chiffrait à 5 %, en moyenne, au cours de la dernière décennie.

Le prix de l'essence aux Etats-Unis ayant bondi à plus de 2,90 $US le gallon en mai, en hausse par rapport à 2,23 $ à la fin de l'an dernier, nous prévoyons que les achats par les consommateurs américains demeureront faibles au cours du reste de l'été, ce qui poussera les fabricants automobiles à améliorer leurs mesures incitatives.

"Malgré les ventes légèrement plus élevées en mai, les Canadiens ont également réduit leurs achats de nouveaux véhicules par conséquence de la hausse des prix de l'énergie", a affirmé M. Gomes. "Au cours des quatre premiers mois de 2006, les achats de véhicules par les ménages canadiens ont ralenti de 1 %. Cependant, le déclin a été plus modéré qu'aux Etats-Unis, car la hausse des prix de l'essence a été atténuée par la revalorisation de la monnaie. Nous avons estimé que les Canadiens auraient payé près de 50 % de plus pour l'essence si le dollar canadien ne s'était pas raffermi au cours des dernières années."

Les ménages américains comptent également plus de dettes que les ménages canadiens, et bon nombre ont de la difficulté à payer leurs factures. Aux Etats-Unis, le fardeau de la dette atteint un taux record de 19 % du revenu disponible des ménages, soit près d'un point de pourcentage complet de plus que la moyenne de la dernière décennie. Par comparaison, les coûts relatifs à la dette par rapport au revenu disponible demeurent à un demi-point de pourcentage en deçà de la dernière décennie.

En comparaison avec les achats des consommateurs, les volumes des parcs automobiles (voitures de location et parcs automobiles des entreprises et du gouvernement) se sont raffermis au Canada et aux Etats-Unis. Aux Etats-Unis, les achats par les parcs automobiles ont grimpé de près de 10 % par rapport à l'an dernier et ont atteint un total annualisé de 7,42 millions d'unités, soit le plus haut taux depuis le début de 2001. Les parcs automobiles représentent désormais 44 % de tous les achats aux Etats-Unis. Cela reflète une forte croissance des produits d'exploitation pour les sociétés américaines, ce qui leur permet de consacrer un budget plus important aux dépenses d'investissement. Par contre, les achats par les parcs automobiles sont susceptibles de reculer au fur et à mesure que la croissance économique ralentira. Les périodes de croissance moyenne de moins de 3 % du PIB ont été historiquement associées à un déclin des achats par les parcs automobiles au Canada et aux Etats-Unis - ce qui inquiète les fabricants automobiles et les concessionnaires.

Etudes économiques Scotia, qui fait partie du Groupe Banque Scotia, propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent l'avenir du Canada et l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie, ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:37
VANCOUVER, le 17 août 2017 /CNW/ - L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Fort St. James Nickel Corp. Symbole à la Bourse de croissance TSX : FTJ.H Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de...

à 14:33
VALCOURT, QUÉBEC--(Marketwired - 17 août 2017) - Ce document corrige et remplace le communiqué diffusé aujourd'hui à 12h04 HE. BRP Inc. (TSX:DOO) tiendra un appel conférence sur les résultats de son deuxième trimestre de l'année...

à 14:28
OTTAWA, le 17 août 2017 /CNW/ - La ministre des Sports et des Personnes handicapées, l'honorable Carla Qualtrough, annoncera les mesures que prendra le gouvernement du Canada pour aider les jeunes à acquérir la formation et l'expérience dont ils ont...

à 14:00
WEEDON, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Le président directeur général de MYM Nutraceuticals Inc. de Vancouver, Rob Gietl et le maire de la Ville de Weedon, Richard Tanguay, accompagnés de nombreux intervenants et partenaires ont rencontré la...

à 14:00
Plus de 50 000 $ investis par le gouvernement du Canada pour appuyer ce projet communautaire de la région des Laurentides SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ, QC, le 17 août 2017 /CNW/ - Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) Les...

à 13:57
La succursale de Londonderry combinera de nouvelles initiatives audacieuses en matière de durabilité écologique avec de l'art local et une offre accrue de chaussures mode QUÉBEC, le 17 août 2017 /CNW/ - Simons, l'entreprise familiale de mode de...




Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 13:17 et diffusé par :