Le Lézard

EQUIPE PARLEMENTAIRE ADQ - Dépôt du projet de loi 195 - L'ADQ veut rétablir la bonne gouvernance dans les organismes publics



QUEBEC, le 5 juin /CNW/ -- QUEBEC, le 5 juin /CNW Telbec/ - Le porte-parole adéquiste en matière de Finances publiques, Marc Picard, a déposé, ce matin, le projet de loi 195 visant à élargir les pouvoirs du Vérificateur général du Québec afin qu'il puisse, sans contrainte, vérifier la gestion et l'optimisation des ressources dans tout organisme ou entreprise du gouvernement. "A l'heure actuelle, le Vérificateur général doit obtenir l'autorisation du conseil d'administration d'un organisme public avant de procéder à une telle vérification. Avec le projet de loi 195, le Vérificateur général pourra aussi remettre en cause les politiques et les objectifs poursuivis par les organismes gouvernementaux" a déclaré le député des Chutes-de-la-chaudières.

Monsieur Picard a expliqué que l'initiative lui est venue à la suite du scandale des prix gonflés de la SAQ, qui a sapé la confiance du public envers les sociétés d'état. "Le Vérificateur général est le meilleur juge pour évaluer la gestion des fonds publics. En limitant la portée de ses pouvoirs, le gouvernement avoue d'emblée qu'il y a mauvaise gestion dans certains organismes. En donnant les pleins pouvoirs au Vérificateur général, on force les organismes à faire une gestion rigoureuse et à formuler des politiques qui respectent les intérêts des Québécoises et Québécois. Le scandale des prix gonflés à la SAQ nous a clairement démontré que les entreprises du gouvernement adoptent parfois des politiques qui vont à l'encontre des intérêts des contribuables. Si ça prend un chien de garde pour l'éviter, c'est le rôle que devra assumer le Vérificateur à l'avenir"

Marc Picard a aussi tenu à rappeler que le Québec était la seule province canadienne à limiter de la sorte les pouvoirs du Vérificateur général. "Dans toutes les provinces canadiennes, le Vérificateur peut vérifier la gestion des ressources dans les organismes publics en toute liberté. Le Québec est la seule province à limiter ses pouvoirs. Pour l'ADQ, cette situation est inacceptable et le projet de loi que j'ai déposé démontre encore une fois que notre priorité est la gestion responsable des fonds publics" a conclu le porte- parole adéquiste.

-%SU: CPN

-%RE: 01


Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 12:21 et diffusé par :