Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Le Centre canadien de prévision d'ouragan est prêt pour une autre saison active dans l'Atlantique



HALIFAX, le 5 juin /CNW/ -- HALIFAX, le 5 juin /CNW Telbec/ - De nouveau cette année, le Centre canadien de prévision d'ouragan d'Environnement Canada (CCPO) lance un avertissement à tous les Canadiens pour les aviser que l'océan Atlantique se prépare à une autre saison d'ouragan très active.

"Les indicateurs de présaison laissent prévoir que 2006 suivra la tendance qui s'est amorcée il y a plus d'une décennie, mais nous ne prévoyons cependant pas la répétition du scénario de l'année dernière", a déclaré Peter Bowyer, Chef de programme au Centre canadien de prévision d'ouragan. M. Bowyer fait référence à la saison d'ouragans de 2005 sur l'Atlantique qui a fracassé tous les records et produit 28 tempêtes tropicales (la norme étant de 10), 15 ouragans (la norme est de six) et sept ouragans intenses (la norme étant de deux ou trois).

Pour la saison 2006, la U.S. National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) prévoit pour l'océan Atlantique de 13 à 16 tempêtes nommées, de huit à dix ouragans et de quatre à six ouragans intenses. Les prévisions saisonnières de la NOAA se sont avérées plutôt précises au cours des quelques dernières années, tout comme celles du laboratoire des cyclones tropicaux de la Colorado State University et de l'initiative sur le risque de tempêtes tropicales au Royaume-Uni, qui prédisent un nombre semblable de tempêtes pour cette année.

"Au cours des dix dernières années, la moyenne est sensiblement plus élevée que la moyenne sur 50 ans, explique M. Bowyer, et plusieurs se demandent si le phénomène ne serait pas, en fait, la nouvelle norme." Des termes comme "norme" et "moyenne" sont très utiles pour qualifier des tendances à long terme en climatologie, mais le sont moins pour désigner des périodes quotidiennes ou annuelles. "Ce qu'il faut toutefois comprendre, et que nous répétons depuis un certain temps déjà, c'est que l'océan Atlantique passe par une période d'activité d'ouragan accrue et que nous devrions nous attendre à ce que cette tendance se poursuive pendant au moins une autre décennie."

La plupart des experts croient que la température de la surface des mers tropicales est l'un des principaux indicateurs du niveau d'activité prévu durant la saison des ouragans. "Actuellement, les surfaces océaniques sont légèrement plus chaudes en région tropicale que la moyenne à long terme, poursuit M. Bowyer, mais l'écart avec l'année dernière est encore très marqué."

Ce qui est d'ailleurs une bonne nouvelle pour les Américains accablés par les ouragans qui ont subi sans interruption les effets d'une série d'ouragans catastrophiques majeurs l'année dernière. Mais M. Bowyer rappelle aux Canadiens qu'en tout temps, un seul ouragan peut infliger des torts énormes dans une région et changer notre perception quant à notre vulnérabilité aux ouragans.

Pour un grand nombre de résidents des Maritimes, c'est en 2003 que cette perception a changé lorsque l'ouragan de catégorie 2 Juan a frappé la Nouvelle- Ecosse et l'Ile-du-Prince-Edouard. La température océanique a joué un rôle important dans le cas de l'ouragan Juan. En 2003, la température des eaux côtières au sud de la Nouvelle-Ecosse était de à 3 à 4 degrés Celsius supérieure à la normale, et Juan n'a donc pas diminué d'intensité, comme le font d'habitude les ouragans en entrant dans les eaux plus froides.

"Bien que, dans l'ensemble, la saison ne serait pas aussi active que l'année dernière, une seule tempête peut tout changer, nous encourageons donc les gens à se préparer dès maintenant, mentalement et physiquement, en vue de la saison des ouragans et à surveiller nos bulletins sur les ouragans", insiste M. Bowyer. L'année dernière, quatre tempêtes ont traversé les eaux atlantiques canadiennes.

Le CCPO surveille la température des eaux dans l'est du Canada ainsi que dans la totalité de l'océan Atlantique et est à l'affût des cyclones tropicaux qui pourraient se former et menacer le Canada et ses eaux. Officiellement, la saison des ouragans dure de juin à novembre, soit la période où les eaux de l'Atlantique sont assez chaudes pour que des cyclones tropicaux se forment. Habituellement, les ouragans se manifestent réellement dans les eaux canadiennes un peu plus tard dans la saison, cependant, le Centre maintient sa surveillance durant toute l'année.

Environnement Canada est responsable de la diffusion des avis de veille et des avertissements pour les phénomènes météorologiques violents au Canada et annonce les situations comme des pluies torrentielles, des vents violents, des ondes de tempêtes et des vagues fortes que peuvent provoquer des systèmes tropicaux comme les ouragans.

    (Also available in English)


    -------------------------------------------------------------------------
                             FICHE D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

                            Les ouragans en 2005


La saison 2005 des ouragans dans l'Atlantique peut sans contredit, être qualifiée d'historique. Depuis l'amorce de la tempête tropicale Arlene en juin jusqu'à l'essoufflement de la tempête tropicale Zeta, qui s'est prolongée jusqu'en 2006, la saison record de 2005 a été caractérisée par un nombre jamais vu de 31 dépressions tropicales, de 28 tempêtes nommées et de 15 ouragans. Au total, au moins une dizaine de records significatifs au plan de l'activité, de l'intensité ou de l'impact ont été fracassés :

    - La fin la plus tardive de la saison des ouragans : 6 janvier (record
      précédent - 5 janvier 1954/5)
    - Le plus grand nombre de tempêtes nommées : 28 (précédent - 21 en 1933)
    - Le plus grand nombre d'ouragans : 15 (précédent - 12 en 1969)
    - Le plus grand nombre d'ouragans de catégorie 5 : 4 (précédent - 2 en
      1960 et 1961)
    - Le plus grand nombre d'ouragans majeurs à frapper les E.-U. : 4
      (précédent - 3 en 1893, 1909, 1933, 1954, 2004)
    - Le plus grand nombre de tempêtes nommées avant juillet : 5
    - Le plus grand nombre d'ouragans formés en juillet : 2
    - Le plus grand nombre de tempêtes formées en novembre : 3
    - L'ouragan le plus intense : Wilma - 882 hPa (précédent - Gilbert,
      888 hPa en 1988)
    - La plus forte onde de tempêtes provenant d'ouragans : de 28 à 30 pieds
      de Katrina à Gulfport, Miss. (précédent 24,6 pieds - Camille 1969)
    - Le plus grand nombre de noms retirés en une saison (Dennis - Katrina -
      Rita - Stan - Wilma)
    - Total des dommages : 100 milliards $US
    - Le point le plus à l'est et au nord de formation d'un cyclone tropical
      (Vince) . . . et le premier à frapper la péninsule ibérique.


Plusieurs blâment les températures très chaudes et la faiblesse des vents en altitude sur l'Atlantique tropical. La prévision saisonnière d'ouragan est une science exigeante qui doit considérer un certain nombre d'indicateurs atmosphériques et océaniques tel que les températures océaniques et les alizés actuels et futurs; les températures océaniques hivernales au nord-ouest de l'Europe; la pression au niveau de la mer dans le golfe du Mexique au cours de l'automne précédent et les vents en altitude de l'hiver précédent sur le Brésil et le sud de l'océan Indien.

En 1995, l'Atlantique a connu une période d'activité d'ouragan intense et les météorologues ont admis que la tendance à long terme d'une hausse des températures océaniques s'était déjà établie. N'eut été des répercussions d'un épisode El Nino prolongé, soit de 1992 à 1994 (inhibiteur connu d'ouragan) qui contribue à faire baisser les ouragans, la production de cyclones tropicaux aurait augmenté bien avant.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:30
MONTRÉAL, le 17 oct. 2017 /CNW Telbec/ - C'est avec plaisir que la Table ronde autochtone du caribou de la péninsule d'Ungava (TRACPU) signe aujourd'hui une entente historique sur la préservation et la gestion du caribou de la péninsule d'Ungava....

à 10:00
MONTRÉAL, le 17 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La présidente-directrice générale de Transition énergétique Québec (TEQ), Mme Johanne Gélinas, a lancé ce matin le processus consultatif en vue de mettre en place un premier plan directeur en transition,...

à 10:00
LAVAL, QC, le 17 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Mme Francine Charbonneau, annonce que des journées de rencontres personnalisées auront...

à 09:10
GUELPH, ON, le 17 oct. 2017 /CNW/ - Compte tenu de l'importance croissante de rendre compte des changements climatiques dans les rapports publics, une nouvelle étude vient souligner l'engagement des coopératives et des caisses d'épargne et de crédit...

à 07:45
OTTAWA, le 17 oct. 2017 /CNW/ - L'industrie canadienne du ciment et du béton converge sur la Colline du Parlement au cours des deux prochains jours pour rencontrer des ministres, des députés, des sénateurs et des hauts fonctionnaires afin de...

à 06:05
BERLIN, October 17, 2017 /PRNewswire/ -- Les plastiques biodégradables offrent des solutions innovantes pour améliorer la qualité de recyclage en offrant des moyens plus efficaces pour la collecte séparée des déchets. Ce constat est confirmé par une...




Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 12:11 et diffusé par :