Le Lézard

Des Basques sur les traces de leurs ancêtres : 3500 km à rame et à voile sur les eaux du Saint-Laurent



QUEBEC, QUEBEC--(CCNMatthews - 5 juin 2006) - Sept navigateurs - six Basques du nord de l'Espagne et un Micmac de Terre-Neuve - quittent aujourd'hui Québec pour un périple de 3500 km à bord d'une chalupa basque de 28 pieds, réplique exacte d'une embarcation du XVIe siècle. Ils se lancent ainsi sur les traces de leurs ancêtres, chasseurs de baleines et morutiers dans les eaux du Saint-Laurent et de son golfe. Leur voyage les mènera jusqu'à Red Bay, au Labrador, site original de la chalupa et de nombreux vestiges de galions et baleinières du XVIe siècle, devenu depuis lieu historique national du Canada.

Durant six semaines, l'équipage du Beothuk naviguera exclusivement à rame et à voile. Basques et Micmac porteront des vêtements d'époque et vivront à la mode de leurs ancêtres. Ils visiteront une douzaine de sites dans quatre provinces, dont des sites de baleiniers basques du XVIe siècle étudiés par des archéologues canadiens. Ils seront escortés par un zodiac à bord duquel prendront place trois personnes, dont un cinéaste et un photographe. Le voyage a pour objectif d'entrer en contact avec les responsables de la conservation et de la gestion du patrimoine basque au Canada; de consolider les relations avec les scientifiques de Parcs Canada; de mettre à nouveau en contact les langues basque et micmaque; et à diffuser leur aventure grâce au livre et au film documentaire qui en seront tirés.

La réalisation du Beothuk est le fruit de 25 ans de travaux de recherche réalisés conjointement par Parcs Canada et le gouvernement de la province de Gipuzkoa, dans le pays basque espagnol. Elle découle des découvertes de l'équipe d'archéologues subaquatiques de Parcs Canada, qui a fourni les plans et les dessins de la chalupa, ainsi que l'expertise technique pour la construction de la réplique. "Je suis fière que les recherches de Parcs Canada aient permis de mettre en lumière le passé maritime du Canada, et en même temps, celui de la communauté basque de Gipuzkoa", a déclaré Rona Ambrose, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada. "Je félicite Parcs Canada pour son dévouement à ce projet et j'encourage les Canadiens et les Canadiennes à profiter de cette unique occasion de prendre part à un voyage historique".

La chalupa a été fabriquée à la main à Pasaïa, sous la direction du chef d'expédition Xabier Agote, et ce, dans le port même où la baleinière originale avait été construite et mise à l'eau au XVIe siècle. Pendant plus de six siècles, la baleinière basque, ou chalupa, a été un instrument privilégié de chasse à la baleine, de pêche à la morue et de sauvetage en mer. Quand Champlain arrive, en 1608, la chalupa fait déjà partie du paysage maritime de la future Nouvelle-France, et lui-même s'en servira pour ses explorations. A l'époque, les premières cartes de Champlain confirment d'ailleurs que la région de Québec-Saguenay était déjà connue sous le nom de "Nouvelle Biscaye" - ou "Nouveau Pays Basque".

Pour suivre cette aventure visitez le www.albaola.com.

Également diffusé par Internet à l'adresse www.pc.gc.ca sous la rubrique Quoi de neuf.


Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 11:05 et diffusé par :