Le Lézard

Association canadienne des banques alimentaires: C'est le temps de mettre fin à la faim au Canada



TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 5 juin 2006) -

Des millions de gens au Canada n'ont pas assez à manger.

Aujourd'hui, l'Association canadienne des banques alimentaires (ACBA) a ete l'hote d'une discussion d'experts sur la faim au Canada, au Musee des beaux-arts du Canada, dans le but de lancer la Journee nationale contre la faim, le 6 juin.

La sensibilisation du public au problème de la faim a connu un renforcement majeur lorsque des gens de divers domaines tels que la politique, la politique sociale et la famille ainsi que le grand public se sont rassemblés pour entendre un groupe d'experts partager leurs opinions à propos de la faim et les solutions préconisées pour régler le problème de la faim en examinant de près les politiques sociales qui perpétuent ce problème. Le groupe d'experts était composé de Sherrie Tingley (intervenante en politique sociale), Olivia Chow (députée, NPD, Trinity-Spadina), Greg deGroot-Maggetti (analyste de politiques socio-économiques, Citizens for Public Justice), et Diane Bascombe (présidente-directrice générale, Services à la famille-Canada).

"La Journee nationale contre la faim est une occasion extraordinaire pour les Canadiens de tous les horizons de s'attaquer a l'enjeu complexe qu'est la faim au Canada car elle nous fait du tort a tous. Il faut une volonte de masse et des efforts concertes qui n'ont aucune frontiere politique pour resoudre cette tragedie qui persiste dans notre pays si riche", de dire Charles Seiden, directeur general de l'ACBA.

Le sondage Bilan-Faim(1) de l'ACBA indique que 823 856 Canadiens ont eu recours a une banque alimentaire en mars 2005 et 40 % des clients etaient des enfants. Selon un Rapport sur la sante de Statistique Canada(2), 3,7 millions de gens au Canada n'ont pas assez a manger, compromettent la qualite ou la variete de leur regime alimentaire ou connaissent une forme d'insecurite alimentaire ne sachant pas d'ou viendra leur prochain repas.

"Nous devons continuer a travailler avec tous les niveaux de gouvernement pour trouver des solutions a long terme a la faim et a la pauvrete, tout en reconnaissant que les banques alimentaires jouent un role essentiel en assurant une plus grande securite alimentaire aux personnes qui luttent tous les jours pour mettre sur leur table des aliments nutritifs et de qualite", mentionne Wayne Hellquist, president sortant de l'ACBA et directeur general de la Regina and District Food Bank.

La Journee nationale contre la faim est un mouvement populaire que notre homologue, America's Second Harvest, a commence aux Etats-Unis dans le but de sensibiliser la population au probleme de la faim, un probleme dont la solution est possible. L'ACBA a travaille avec America's Second Harvest pour dupliquer cet evenement au Canada et renforcer le message que la faim existe reellement en Amerique du Nord. De nombreuses activites ainsi que des evenements sont planifies partout au pays et debuteront demain, le 6 juin. Vous pouvez en prendre connaissance en visitant le site www.hungerawarenessday.ca.

Fondee en 1985, l'Association canadienne des banques alimentaires (ACBA) est la voix des banques alimentaires au Canada. L'ACBA effectue de la recherche sur la faim, fait de l'education du public et agit en tant que defenseur des interets des recipiendaires pour provoquer des changements aux politiques sociales. Grace a ses membres et a leurs 2 800 organismes partenaires, l'ACBA vient en aide a environ 90 p. cent des personnes qui participent a des programmes de secours alimentaire d'urgence partout au Canada. Bien que l'ACBA fournisse des aliments aux gens dans le besoin, son but ultime est de batir ensemble un Canada sans faim.

(1)Association canadienne des banques alimentaires, (2005), Bilan-Faim

(2)Statistique Canada, (2005), L'insecurite alimentaire dans les menages canadiens




Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 10:35 et diffusé par :