Le Lézard

Des difficultés à lire : l'éducation populaire autonome encore plus vitale.



MONTRÉAL, le 11 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Les résultats de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes, rendus publics par l'Institut de la statistique du Québec, démontrent sûrement l'incapacité du système scolaire actuel à rendre compétents-es les Québécois-es dans un besoin aussi essentiel que la lecture et la compréhension d'un texte.

Pour le Regroupement des organismes volontaires d'éducation populaire autonome (ROVEP), il fait surtout la démonstration d'une société qui arrive difficilement à assurer aux citoyens-nes les outils de base dont ils ont besoin pour vivre adéquatement leur vie de parents, de travailleurs-ses, de citoyens-nes. Devant de tels résultats, force est de constater que tout apprentissage ne passe pas nécessairement par l'école ou l'alphabétisation.

Nous croyons fermement que l'éducation populaire autonome est le prérequis nécessaire à plusieurs pour réussir à reprendre le courage, la dignité ou le minimum de reconnaissance nécessaire, en un mot les outils de base essentiels pour amorcer une forme d'apprentissage plus structurée. Avant une lecture compétente, avant une alphabétisation de base, avant une conscientisation citoyenne, nous croyons que l'éducation populaire autonome demeure l'outil sans lequel rien de tout cela n'est possible.

Le ROVEP s'inscrit donc complètement dans le besoin d'établir une priorité nationale en faveur de l'alphabétisation et de la formation de base de plus de 3 millions de Québécois et Québécoises. Pour ce faire, nous pensons que l'éducation populaire autonome doit être reconnue comme une nécessité dans cette priorité nationale.


Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 13:03 et diffusé par :