Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Des collaborateurs de recherche d'Oncolytics Biotech Inc. présentent les résultats favorables d'essais cliniques sur REOLYSIN(MD) à l'occasion du congrès de l'ASCO



CALGARY, Canada, June 5 /PRNewswire/ -- Oncolytics Biotech Inc. ("Oncolytics"; ONC à la Bourse de Toronto, ONCY au NASDAQ) annonce aujourd'hui que deux de ses collaborateurs de recherche ont communiqué les résultats provisoires et finaux positifs de deux essais cliniques de phase I, lors de présentations visuelles réalisées le 4 juin 2006 à l'occasion de l'assemblée annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), tenue à Atlanta, en Géorgie. Ces présentations portaient sur les résultats provisoires d'un essai de phase I mené par Oncolytics sur un procédé d'administration systémique au Royaume-Uni, et sur les résultats finaux d'un essai de phase I mené par Oncolytics sur le traitement du gliome malin récidivant au Canada.

"Les résultats de ces essais recoupent ceux des essais achevés et publiés antérieurement. Ils démontrent la tolérabilité adéquate de REOLYSIN(MD) et ses capacités d'action au sein des tumeurs, après son administration locale ou systémique chez des malades souffrant de diverses formes de cancer à un stade avancé", a déclaré Brad Thompson, Ph. D., président et directeur général d'Oncolytics.

D'après les résultats provisoires de l'essai de phase I mené au Royaume-Uni sur le traitement de divers cancers à un stade avancé, l'administration systémique de REOLYSIN(MD) au sein de divers types de tumeurs engendre des réponses tumorales médiées par des virus. Jusqu'à maintenant, un total de 30 sujets assignés à la section fréquence et posologie progressives de l'essai ont reçu une dose quotidienne maximale de 1x10(11) (DITC(50)). Ces 30 sujets ont donc suivi 65 séances, pour un total de 284 traitements quotidiens. Ils ont entrepris l'essai en recevant les niveaux de dose suivants (DITC(50)) : 1 x 10(8) durant une journée, 1 x 10(8) durant trois jours, 1 x 10(8), 3 x 10(8), 1 x 10(9), 3 x 10(9), 1 x 10(10) et 3 x 10(10) durant cinq jours, et 1 x 10(11) durant trois jours. Les chercheurs n'ont pas atteint la dose maximale tolérée (DMT) et le traitement semble bien toléré par les sujets.

Dans le cadre de cet essai, REOLYSIN(MD) aurait produit, en général, une toxicité bénigne (grades 1 ou 2), qui se serait manifestée par des frissons, de la fièvre, la céphalée, la toux, des écoulements nasaux, l'angine et la fatigue. La toxicité transitoire de grade 3 s'est traduite par la lymphopénie, la neutropénie et la troponine I. Ces symptômes, observés plus fréquemment à compter du deuxième jour de traitement, duraient habituellement moins de six heures.

Parmi les cohortes dont les sujets ont reçu le traitement complet (sept), les chercheurs ont constaté une activité antitumorale dans des cas de cancers colorectal, de la prostate, du pancréas, de la vessie, ainsi que d'un cancer bronchique NAPC. Les chercheurs ont procédé à la tomodensitométrie des sujets, ont évalué les marqueurs tumoraux dans la mesure du possible et ont établi l'histopathologie des biopsies tumorales. Ils ont observé une stabilisation tumorale chez deux sujets atteints d'un cancer colorectal (pour une période de trois mois, dans le premier cas, et stabilisation de la maladie au sixième mois du traitement, dans le second cas), ainsi qu'une réduction respective des marqueurs tumoraux de l'antigène carcinoembryonnaire de 27 % et de 60 %. Chez un sujet atteint d'un cancer de la prostate à un stade métastatique, les chercheurs ont également constaté la stabilisation de la maladie au quatrième mois du traitement et une réduction de 50 % de l'ASP, outre une nécrose généralisée induite par le produit et doublée d'une réplication virale intratumorale au sein des lésions métastatiques affectant les ganglions lymphatiques. Chez un sujet souffrant d'un cancer de la vessie à un stade métastatique, les chercheurs ont aussi observé la stabilisation de la maladie au quatrième mois du traitement, ainsi qu'une réponse tumorale mineure au sein d'une lésion métastatique affectant un ganglion lymphatique (réduction de 2,5 à 1,9 cm). Enfin, la maladie s'est stabilisée au quatrième mois du traitement, tant chez un sujet atteint d'un cancer du pancréas que chez un sujet souffrant d'un cancer bronchique NAPC.

Dans le cadre de son essai de phase I réalisé au Royaume-Uni, la société s'est donné pour principal objectif de déterminer la DMT, la toxicité limitant la posologie (TLP), ainsi que le profil d'innocuité de REOLYSIN(MD) administré par voie systémique. L'un des objectifs secondaires consiste à examiner toute preuve d'activité antitumorale. Les sujets admissibles à l'essai ont reçu un diagnostic de tumeurs solides métastatiques ou de tumeurs à un stade avancé s'étant révélées réfractaires (n'ayant pas répondu) au traitement standard, ou pour lesquelles il n'existe aucun traitement curatif standard.

D'après la seconde présentation visuelle, les résultats finaux d'un essai de phase I réalisé sur le gliome malin récidivant au Canada ont révélé la tolérabilité adéquate de REOLYSIN(MD) administré par voie intratumorale, sans atteinte de la dose maximale tolérée. Au total, 12 sujets ont reçu une seule injection intratumorale de REOLYSIN(MD) à des posologies de 1x107, 1x108, et 1x109 DITC50 et selon un volume de délivrance de 0,9 ml.

Dans le cadre de cet essai, REOLYSIN(MD) aurait produit, en général, une toxicité bénigne (grades 1 ou 2) qui se serait manifestée par la fièvre, la céphalée et la neutropénie. Les chercheurs ont également constaté une élévation transitoire de grade 3 de la GGT. Trois sujets ont vécu au-delà d'un an, et l'un de ces sujets vit toujours environ 45 mois après le traitement.

Dans le cadre de son essai de phase I réalisé au Canada, la société s'est donné pour principal objectif de déterminer la DMT, la TLP, ainsi que le profil d'innocuité de REOLYSIN(MD) administré par voie intratumorale. L'un des objectifs secondaires consistait à examiner toute manifestation d'activité antitumorale. L'essai a permis d'analyser les effets d'une seule injection intratumorale de REOLYSIN(MD, délivré grâce à la chirurgie guidée par l'imagerie, chez des sujets souffrant d'un gliome malin ayant fait sa réapparition malgré d'autres traitements, dont la chirurgie et la radiothérapie.

Ces deux présentations visuelles réalisées dans le cadre de l'ASCO sont diffusées sur le site Web d'Oncolytics, à l'adresse www.oncolyticsbiotech.com.

Oncolytics Biotech Inc. en bref

Société biotechnologique établie à Calgary, au Canada, Oncolytics s'oriente vers la mise au point de virus oncolytiques pouvant jouer un rôle dans le traitement du cancer. Le programme clinique d'Oncolytics englobe divers essais cliniques de phases I et II sur REOLYSIN(MD), sa formule exclusive de réovirus humain, administré seul ou en association avec la radiothérapie chez l'humain. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Oncolytics, veuillez consulter le site Web à l'adresse www.oncolyticsbiotech.com.

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs au sens de l'article 21E de la Securities Exchange Act of 1934 des Etats-Unis, sous sa forme modifiée. Les énoncés prospectifs, dont les attentes de la société face aux résultats provisoires de l'essai de phase I réalisé par la société sur l'administration systémique de REOLYSIN(MD) dans le cadre du traitement de divers cancers à un stade avancé au Royaume-Uni, les résultats finaux de l'essai de phase I réalisé sur le traitement du gliome malin récidivant au Canada, ainsi que les opinions de la société sur le potentiel de traitement anticancéreux de REOLYSIN(MD) comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, qui pourraient causer des écarts considérables entre les résultats réels de la société ainsi que les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes englobent, entre autres, la disponibilité des fonds et des ressources permettant de poursuivre les projets de recherche et développement, l'efficacité de REOLYSIN(MD) en tant que traitement anticancéreux, le succès et l'achèvement opportun des études et des essais cliniques, la tolérance réelle des sujets, la capacité de la société à commercialiser fructueusement REOLYSIN(MD), les incertitudes liées à la recherche et au développement des produits pharmaceutiques, ainsi que les incertitudes liées au processus de réglementation. En conséquence, il est recommandé aux investisseurs de consulter les rapports trimestriels et annuels déposés par la société auprès des commissions canadiennes et américaines des valeurs mobilières, afin d'obtenir des renseignements complémentaires sur les risques et les incertitudes liés aux énoncés prospectifs. Il est également recommandé aux investisseurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. La société décline toute responsabilité quant à l'actualisation de ces énoncés.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:00
Contenu vidéo : https://goo.gl/qpgLG3 C'est un secret pour personne, les femmes ont moins d'orgasmes que les hommes.   Une nouvelle étude à grande échelle[1] a montré l'ampleur de cette « disparité dans l'orgasme » :  35 % des femmes ont rarement...

à 04:00
Ce nouveau portail Atrium, conçu pour être simple d'utilisation, donne un accès immédiat et une vue d'ensemble sur le portefeuille d'acheteurs.   Atradius, un des leaders en solutions de credit management, a lancé Atrium, un nouveau portail de...

à 03:00
La société blockchain financière et actuelle Finom AG a levé 37 des 101 millions de dollars déclarés au cours d'une émission d'actions tokenisées. Le projet émet un jeton action FIN et un jeton utilitaire NOM. Le jeton FIN est exécuté selon la...

à 03:00
La première et la plus grande entreprise de rencontre pour le déjeuner d'Asie, Lunch Actually Group, annonce la levée de fonds via l'émission d'actifs numériques échangeables (initial coin offering ou ICO), qui commencera en prévente aujourd'hui avec...

à 03:00
Vingt-huit startups ont participé à une compétition de preuve de concept (POC), permettant à Isracard d'accélérer son processus d'innovation   prooV, la première plateforme de services d'expérimentation pilote au monde qui rationalise et facilite le...

17 déc 2017
Aujourd'hui, les organisateurs du Los Angeles Auto Show (LA Auto Show®) et de AutoMobility LAtm ont annoncé que le concept de réseau de transport connecté et intelligent de Systematica avait remporté le prix Industry Pick, et que le plan de transport...




Communiqué envoyé le 5 juin 2006 à 02:35 et diffusé par :