Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

De nouvelles données sur le cancer du sein montrent que le Xeloda est aussi efficace que les anthracyclines en multi thérapie avec Paclitaxel



BALE, Suisse, June 5 /PRNewswire/ --

- Xeloda plus paclitaxel est une nouvelle option de traitement de première ligne dont le profil d'innocuité est meilleur, offerte aux patientes atteintes de la maladie avancée

- Nouvelles du Colloque annuel 2006 de la société américaine d'oncologie clinique (ASCO), Atlanta, GA, Etats-Unis

Une nouvelle étude de phase III randomisée du cancer du sein avancé montre que la bithérapie Xeloda (capecitabine) plus paclitaxel est aussi efficace et moins dangereuse que la bithérapie, considérée comme très puissante, d'épirubicine (une anthracycline) plus paclitaxel.(1) Il est bien connu que les anthracyclines (épirubicine et autres) sont associées à une toxicité cardiaque cumulative, qui peut mettre la vie du malade en danger, limitant le nombre de traitements qu'un patient peut recevoir pendant sa vie vu le déclin progressif du coeur. Il est donc important de savoir que le Xeloda plus paclitaxel (connu sous le nom de 'XP') est moins dangereux pour les patients car il n'a pas d'effets secondaires cumulatifs.

Les résultats confirment ceux des études précédentes; ils montrent que la bithérapie Xeloda plus Taxotere (docetaxel), connue sous le nom de 'XT', mène à une plus longue survie que le docetaxel seul, pour les femmes dont le cancer du sein a d'abord cette traité à l'anthracycline.(2),(3)

<< Les femmes au cancer du sein avancé ont besoin d'options de traitement qui peuvent leur donner avec certitude des avantages massifs dans les premiers temps du traitement. Les anthracyclines ont été, et resteront, une partie efficace et importante de la thérapie du cancer du sein, mais le risque d'insuffisance cardiaque progressive suite à une dose cumulative restreint leur utilisation et, de ce fait, leur efficacité à long terme. Les résultats de cette nouvelle étude démontrent que les combinaisons de Xeloda peuvent offrir aux patients tout le bien des anthracyclines sans les effets néfastes, >> a commenté le Docteur Lueck, de la Clinique Horst-Schmidt, Wiesbaden, en Allemagne, et investigateur en chef du groupe d'étude du cancer du sein de AGO. << XP est une arme nouvelle et puissante dans notre lutte contre le cancer du sein. >>

Le cancer du sein est la cause principale des morts associées au cancer chez les femmes du monde entier (4) et la seconde cause principale de la mort des femmes en Europe. (5) Les statistiques montrent que le cancer du sein se propage chez la moitié des femmes diagnostiquées, et que le temps de survie moyenne pour ces patientes n'est que de 18 à 30 mois. (6)

NOTES AUX RÉDACTEIURS: Précisions sur l'étude

Xeloda plus paclitaxel contre epirubicin plus paclitaxel en première ligne dans le cancer du sein métastatique:

340 patientes atteintes de cancer du sein métastatique ont été randomisées pour recevoir soit de l'épirubicine plus paclitaxel (EP), ou le Xeloda plus paclitaxel (XP). L'objectif de l'étude était de montrer que le XP n'était pas inférieur à l'EP. Les résultats clé sont:

    
    -- Efficacité: Cette étude montre une efficacité comparable entre le 
       regime non anthracycline XP et la bithérapie EP administré dès le 
       début (taux de réponse général de 41,5 pourcent contre 41,0 pourcent; 
       survie sans progression de 12,3 mois contre 11,8 mois)

    -- Innocuité: La toxicité de XP est relativement basse comparée à celles 
       des thérapies d'association sans anthracycline, et se compare 
       favorablement avec l'EP. De plus, le Xeloda a des avantages 
       d'innocuité certains comparé aux anthracyclines, tels que l'absence de 
       toxicité cardiaque cumulative, de neutropénie et de perte de cheveux.

    -- Nouvelle option: le XP est une option forte pour les patients dont le
       cancer du sein métastatique a d'abord été traité à l'anthracycline




A propos de Xeloda

Xeloda est licencié dans plus de 90 pays, y compris l'Union Européenne, les Etats-Unis, le Japon, l'Australie et le Canada et a prouvé ses qualités de chimiothérapie orale pratique et simple, efficace et sans danger dans le traitement de plus de 1 million de patients à ce jour.

Roche a obtenu en 2001 une autorisation de commercialisation pour Xeloda en tant que monothérapie de première ligne dans le traitement du cancer colorectal métastatique (un cancer colorectal s'étant propagé dans d'autres parties du corps) dans la plupart des pays (y compris l'Union Européenne et les Etats-Unis). Xeloda a aussi été autorisé par l'agence européenne des médicaments (EMEA) et la Food and Drug Administration des Etats-Unis (FDA) en tant que traitement adjuvant (post-opératoire) du cancer du côlon, au mois de mars et juin 2005 respectivement.

Xeloda est licencié en bithérapie avec Taxotere(R) (docetaxel) pour les femmes atteintes d'un cancer métastatique (un cancer du sein qui s'est propagé à d'autres parties du corps) et dont la condition s'est aggravée malgré une chimiothérapie en intraveineuse avec des anthracyclines. Xeloda en monothérapie est aussi indiqué pour le traitement de patients atteints d'un cancer du sein métastatique résistant à d'autres formes de chimiothérapie comme le paclitaxel et les anthracyclines. En Corée du Sud, Xeloda est licencié pour le traitement de première ligne des cancers de l'estomac s'étant propagés.

Les effets secondaires rapportés le plus souvent suite à l'administration de Xeloda comprennent diarrhée, douleurs abdominales, nausée, stomatite et syndrome pieds mains (palmar-plantar erythrodysesthaesie).

A propos de Roche

Roche, entreprise de santé dont le siège est à Bâle, en Suisse, figure parmi les leaders mondiaux de la recherche dans les secteurs pharmaceutique et diagnostique. Ses produits et services novateurs trouvent leur application dans le dépistage précoce, la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies, et contribuent en tant que tels à améliorer la santé et la qualité de vie de l'individu. Roche est l'un des leaders mondiaux sur le marché des produits pour diagnostic et le premier fournisseur de médicaments destinés aux domaines de la cancérologie et de la médecine de transplantation. Roche occupe également une position de premier plan en virologie. En 2005, le chiffre d'affaires de la division Pharma s'est élevé à 27,3 milliards de francs suisses, la division Diagnostics ayant quant à elle réalisé un chiffre d'affaires de 8,2 milliards de francs suisses. Roche emploie quelque 70 000 personnes dans 150 pays. Elle entretient des liens de R&D et a conclu des alliances stratégiques avec de nombreux partenaires; elle détient notamment une participation majoritaire dans Genentech et Chugai. Pour de plus amples informations sur le groupe Roche, consulter son site Internet (www.roche.com).

Toutes les marques de commerce utilisées ou mentionnées dans ce communiqué sont protégées par la loi.

    
     Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:
     Julia Pipe
     Directeur des communications internationales
     Tél.: +41-79-263-9715
     Courriel: julia.pipe@roche.com

     Peter Dixon
     Shire Health International, New York
     Tél.: +1-212-625-4173
     Courriel: peter.dixon@newyork.shirehealth.com

    Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:
    -- Fiche d'informations sur le cancer du sein
    -- Fiche d'informations sur Xeloda dans le cancer du sein
    -- Fiche d'informations sur Xeloda
    -- Roche en oncologie:
       www.roche.com/pages/downloads/company/pdf/mboncology05e_a.pdf
    -- Roche: www.roche.com
    -- Téléchargement qualité diffusion, y compris interviews des médecins,
       soignants et patients, accessible via www.thenewsmarket.com

    Références:
    1. H. Lueck et al, Epirubicin/paclitaxel (EP) vs. capecitabine/paclitaxel
       (XP) in first-line metastatic breast cancer (MBC): a prospective,
       multicentre phase III study of the AGO breast cancer study group.
       Presentation orale, Résumé 517 presenté à l'ASCO 2006
    2. S. Beslija et al, Randomized trial of sequence vs. combination of
       capecitabine (X) and docetaxel (T): XT vs. T followed by X after
       progression as first-line therapy for patients (pts) with metastatic
       breast cancer (MBC). Poster 571 présenté à l'ASCO 2006
    3. O'Shaughnessy J et al. Superior survival with capecitabine plus 
       docetaxel combination therapy in anthracycline-pretreated patients 
       with advanced breast cancer: Phase III trial results. J Clin Oncol 
       2002; 20:2812-23
    4. Organisation mondiale de la santé: Agence internationale pour la base 
       de données No. 5 de la recherche sur le cancer (Globocan 2000); Lyon 
       2001
    5. Rapport de mortalité - GB: Recherche sur la cancer GB. Février 2003.
    6. Perez EA. Current Management of Metastatic Breast Cancer. Seminars in
       Oncology. 1999; 26(Suppl.12): 1-10




Site Web: http://www.roche.com

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 déc 2017
En date du 16 décembre en soirée, la collecte de dons de la 15e Guignolée du Dr Julien pour les trois centres d'expertise de la Fondation s'élève à 1 143 355 $. Ce premier décompte témoigne de l'appui renouvelé de la...

16 déc 2017
Le gouvernement fédéral reconnaît que, pour tous les Canadiens, l'aide médicale à mourir est une question très personnelle. La publication de rapports à ce sujet est essentielle pour assurer une transparence et maintenir la confiance du public. La...

16 déc 2017
L'Association des établissements privés conventionnés lance une chaîne d'amour dans les CHSLD et centres de réadaptation privés conventionnés ainsi que sur le Web pour que tous les aînés qui y habitent ne soient pas oubliés pendant la période des...

16 déc 2017
Bayan Grocers Inc. procède au rappel de barres de dessert glacées de marque Polly Ann parce que ces produits contiennent du lait qui n'a pas été déclaré sur l'étiquette. Les personnes allergiques au lait ne doivent pas consommer les produits visés...

15 déc 2017
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 9 décembre 2017 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur les produits.  Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée...

15 déc 2017
Recul de l'accès, diminution et réduction des services, réseau fragilisé et affaibli, épuisement du personnel, démotivation, c'est en ces termes que la Coalition solidarité santé résume son bilan de l'année 2017 en Santé et Services sociaux (SSS)....




Communiqué envoyé le 4 juin 2006 à 22:20 et diffusé par :