Le Lézard

Alphabétisation et formation de base - Le gouvernement doit adopter une stratégie nationale



MONTRÉAL, le 11 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Cinquante-cinq pour cent des Québécoises et des Québécois âgés de plus de 16 ans éprouveraient des difficultés de lecture et d'écriture. Ces chiffres, dévoilés aujourd'hui dans une étude de l'Institut de la statistique du Québec, sont saisissants et commandent que le gouvernement du Québec s'attaque à résoudre ce problème. Il doit mettre en branle rapidement une stratégie nationale." C'est en ces termes que Denise Boucher, vice-présidente de la CSN, a commenté le volet québécois ressorti de l'enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes.

Pour la vice-présidente de la CSN, les besoins en alphabétisation et en formation de base pourront être comblés s'il y a une réelle volonté politique de mettre en place des mesures adéquates. Cela est d'autant plus important dans un contexte où les besoins en main-d'oeuvre qualifiée se font de plus en plus sentir.

La CSN se préoccupe de ces sujets depuis longtemps. En 1998, elle interpellait déjà le gouvernement sur ces questions et, en 2001, elle présentait un mémoire dans lequel elle recommandait notamment que des actions soient prises pour combler, au cours des dix années suivantes, le déficit de formation de base et éradiquer l'analphabétisme. Elle suggérait aussi qu'une commission multipartite, composée majoritairement de représentantes et de représentants de la société civile, soit créée, puis mandatée pour élaborer une stratégie et un plan d'action national de formation de base, assurer sa réalisation, évaluer systématiquement les résultats et les rendre publics. "Les chiffres rendus publics, aujourd'hui, nous démontrent que ces recommandations sont toujours aussi pertinentes", a déclaré Denise Boucher.

Nos syndicats passent à l'action

La CSN vient de produire un guide syndical pour aider ses syndicats à intervenir sur ces sujets. À compter de l'automne prochain, une tournée des syndicats sera entreprise afin de les sensibiliser à cette problématique et de leur demander d'être proactif. Ce guide donne aux syndicats des moyens pour identifier les besoins, susciter la motivation, obtenir un comité paritaire, organiser la formation, etc. "Dans nos milieux de travail, la formation continue est de plus en plus essentielle. Mais pour y accéder, les travailleuses et les travailleurs doivent posséder des compétences de base. C'est aussi la maîtrise de ces compétences qui permet, voire accroît, la sécurité et la mobilité en emploi", a expliqué la vice-présidente de la CSN.


Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 12:43 et diffusé par :