Le Lézard

Les Prix des collectivités viables FCM-CH2M HILL décernés à 10 municipalités



MONTREAL, le 3 juin /CNW/ -- MONTREAL, le 3 juin /CNW Telbec/ - La Fédération canadienne des municipalités (FCM) et CH2M HILL Canada Limited ont décerné leurs Prix des collectivités viables à 10 municipalités à l'occasion d'une cérémonie honorifique organisée dans le cadre du 69e Congrès annuel et Expo municipale(MC) de la FCM. Ces prix constituent une reconnaissance du leadership municipal déployé pour le développement de collectivités viables et permettent de faire connaître à l'échelle nationale des projets marqués par l'excellence et l'innovation en matière de prestation de services.

"La FCM félicite les gagnants des Prix des collectivités viables FCM-CH2M HILL, a déclaré Mme Gloria Kovach, présidente de la FCM. Ces projets témoignent du très grand engagement des gouvernements municipaux à l'égard du développement de collectivités viables. Ils font également connaître les gouvernements municipaux qui jouent un rôle de chef de file grâce à la mise en oeuvre de solutions concrètes et innovatrices capables de garantir le bien- être environnemental, économique et social des collectivités canadiennes."

Le concours est ouvert aux gouvernements municipaux et à leurs partenaires du secteur privé. Toutes les collectivités, quelle que soit leur taille, sont invitées à poser leur candidature. Pour être admissibles, les projets doivent avoir été achevés moins de deux ans avant le dépôt de la candidature ou être dans la phase finale d'exécution, et comporter des résultats mesurables. Les candidatures sont examinées et évaluées par un groupe d'experts choisis par la FCM.

"CH2M HILL est fière d'être un commanditaire fondateur des Prix des collectivités viables FCM-CH2M HILL, tout comme la Fédération canadienne des municipalités, a déclaré M. John Murray, président de CH2M HILL Canada. Cette septième édition de remise des prix nous donne l'occasion de constater l'importance des réalisations accomplies par les gagnants depuis l'an 2000. Les projets gagnants constituent d'excellents exemples à suivre pour tous les gouvernements municipaux qui tentent de trouver des moyens d'améliorer la qualité de vie de leurs collectivités."

    Cette année, 66 candidatures ont été reçues. Les 10 gagnants sont :

    Bâtiments :                    Municipalité régionale de Waterloo
                                   (Ontario)
                                   Bureau principal des Services médicaux
                                   d'urgence et centre de répartition

    Déchets solides :              Ville de Toronto (Ontario)
                                   Plan intégré de réacheminement des
                                   déchets

    Planification de
     collectivités viables :       Ville de Montréal (Québec)
                                   Premier plan stratégique de développement
                                   durable de la collectivité montréalaise
                                   - et -
                                   District d'Ucluelet (Colombie-Britannique)
                                   Donner le ton - Le plan directeur
                                   officiel du district d'Ucluelet

    Eaux usées :                   Ville d'Edmonton (Alberta)
                                   Réutilisation des eaux industrielles à
                                   l'installation de traitement des eaux
                                   usées de Gold Bar


    Aménagement résidentiel :      Ville de Surrey (Colombie-Britannique)
                                   Plan conceptuel d'aménagement du quartier
                                   d'East Clayton


    Transport durable :            Ville de Vancouver (Colombie-Britannique)
                                   Stratégies de transport durable à
                                   Southeast False Creek

    Eau :                          Municipalité de Chelsea (Québec)
                                   H2O Chelsea

    Energie/Energie renouvelable : Ville de Calgary (Alberta)
                                   Projet d'énergie verte - Plan d'action de
                                   Calgary sur les changements climatiques
                                   - et -
                                   Ville d'Okotoks (Alberta)
                                   "La domestication de l'énergie solaire" -
                                   Les initiatives sur l'énergie solaire
                                   d'Okotoks


Le Fonds municipal vert (FMV) de la Fédération canadienne des municipalités et CH2M HILL Canada Ltd. sont les principaux commanditaires des Prix. En outre, Transports Canada parraine la catégorie du Transport durable et le programme Abordabilité et choix toujours (ACT) parraine celle de l'Aménagement résidentiel.

   La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux depuis 1901.
   Elle est vouée à l'amélioration de la qualité de vie des collectivités
          grâce à l'instauration de gouvernements municipaux forts,
                         responsables et efficaces.

    Vous pouvez également consulter les sites suivants :

    - Site Web du Centre pour le développement des collectivités viables de
      la FCM, au www.sustainablecommunities.ca, pour plus de détails sur les
      Prix des collectivités viables FCM-CH2M HILL, le Fonds municipal vert
      et le programme Abordabilité et Choix Toujours (ACT)
    - www.ch2mhillcanada.com
    - http://www.tc.gc.ca/programs/environment/UTSP/awards.htm(dièse)
      Federation%20of%20Canadian%20Municipalities


                           Document d'information

              Prix des collectivités viables FCM-CH2M HILL 2006
                       Gagnants - Sommaire des projets


La Fédération canadienne des municipalités (FCM) et la société CH2M HILL Canada ont créé les Prix des collectivités viables FCM-CH2M HILL en 2000 afin de reconnaître et de célébrer le leadership municipal dans le développement de collectivités viables et la promotion des meilleures pratiques pour faire face aux enjeux environnementaux à l'échelle municipale. Outre les avantages pour l'environnement, les projets gagnants illustrent les bénéfices sociaux et économiques auxquels donne lieu le développement de collectivités viables.

Le Fonds municipal vert (FMV) de la FCM et CH2M HILL Canada Ltd. sont les principaux commanditaires des prix. Transports Canada est le commanditaire de la catégorie Transport durable et le programme Abordabilité et choix toujours (ACT) celui de la nouvelle catégorie Aménagement résidentiel.

La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux depuis 1901. La FCM est vouée à améliorer la qualité de vie dans toutes les collectivités en favorisant des gouvernements municipaux forts, efficaces et responsables. La FCM soutient le développement durable des collectivités en offrant un large éventail de ressources, notamment des outils de renforcement des capacités et de réseautage ainsi que des services financiers.

CH2M HILL est une entreprise d'envergure mondiale spécialisée dans les domaines de l'infrastructure et de l'environnement qui offre à ses clients des secteurs public et privé, dans de nombreuses industries, toute la gamme des services dans les secteurs de l'eau, des transports, de l'énergie et des systèmes industriels. CH2M HILL offre des solutions novatrices, pratiques et durables dans le but de répondre aux besoins des collectivités à l'échelle mondiale.

Les gagnants des Prix des collectivités viables 2006 ont fait usage de pratiques exemplaires dans les catégories suivantes : Bâtiments, Déchets solides, Planification des collectivités viables, Eau, Eaux usées, Aménagement résidentiel, Transport durable et Energie.

    Bâtiments
    ---------

    MUNICIPALITE REGIONALE DE WATERLOO (ONTARIO) (Pop. : 438 515)
    Bureau principal des Services médicaux d'urgence et centre de répartition


C'est à Waterloo que se trouve le premier bâtiment à recevoir la cote "or" du programme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Le bâtiment des Services médicaux d'urgence de Waterloo est un modèle d'efficacité énergétique, la consommation d'énergie y ayant été réduite de plus de 60 pour cent au moyen d'un éventail de pratiques exemplaires incluant l'installation d'une enveloppe de bâtiment extrêmement efficace sur le plan énergétique, des systèmes de ventilation améliorés, des mesures de conservation de l'eau et des mesures pour diminuer les coûts d'éclairage. Orienté de manière à maximiser l'exposition à la lumière solaire, le bâtiment utilise un tout nouveau système photovoltaique fabriqué par une entreprise ontarienne et qui produit la moitié de la puissance électrique maximale appelée. De plus, le bâtiment abrite un nouveau centre de répartition des ambulances. Le succès du projet a convaincu le conseil régional de demander la cote minimale "argent" du programme LEED pour tous les nouveaux bâtiments municipaux.

    Déchets solides
    ---------------

    VILLE DE TORONTO (ONTARIO) (Pop. : 2 481 494)
    Plan intégré de réacheminement des déchets


Avant 2000, le taux de réacheminement des déchets des zones résidentielles de Toronto se situait à 28 pour cent et seul un nombre limité de programmes de collecte sur le trottoir étaient appliqués. En seulement cinq ans, le plan intégré de réduction des déchets de la Ville a permis de doubler les taux de réacheminement des déchets qui sont passés à 56 pour cent. Le règlement sur la collecte a été modifié afin de rendre le recyclage obligatoire dans toute la ville et des agents chargés de faire appliquer le règlement ont été engagés afin d'aider à informer les résidents sur la nécessité du recyclage. Toronto est également fière d'offrir le plus important programme de collecte des déchets organiques en Amérique du Nord, programme auquel participent plus de 500 000 ménages, incluant 30 immeubles d'habitation. Les installations de compostage de Toronto reçoivent annuellement 25 000 tonnes de matières organiques et la Ville étudie présentement les façons d'utiliser le méthane produit par le processus de compostage comme source de chaleur et d'énergie. La Ville a pour objectif de réacheminer 60 pour cent des déchets destinés aux lieux d'enfouissement en 2006 et 100 pour cent d'ici à 2012.

    Planification des collectivités viables
    ---------------------------------------

    VILLE DE MONTREAL (QUEBEC) (Pop. : 1 812 723)
    Premier plan stratégique de Montréal pour le développement durable


A la suite d'un impressionnant processus axé sur l'engagement communautaire et ayant permis de réunir plus de 70 organismes pour travailler en partenariat avec la Ville, Montréal a désigné deux douzaines de projets à réaliser dans la première année de son plan quinquennal de développement durable. La qualité de l'air est une priorité absolue pour la Ville, de telle sorte que plusieurs des initiatives du plan portent principalement sur le transport durable, notamment l'adoption d'un règlement anti-ralenti, des améliorations aux infrastructures de cyclisme et l'achat de véhicules à faible consommation d'énergie pour le parc automobile municipal. Le plan comprend également des programmes de réduction des déchets et de la consommation d'eau, des programmes d'augmentation de l'efficacité énergétique ainsi que la mise en place d'un système de gestion de l'environnement. Vingt indicateurs environnementaux ont été déterminés afin d'aider Montréal à surveiller les progrès accomplis. La Ville publiera les résultats obtenus dans un rapport environnemental annuel.

    Planification des collectivités viables
    ---------------------------------------

    DISTRICT D'UCLUELET (C.-B.) (Pop. : 1559)
    Donner le ton - Le plan directeur officiel du district d'Ucluelet


Le déclin des industries forestières et poissonnières a incité Ucluelet à se tourner vers le tourisme pour en faire sa principale activité économique. Cette décision a cependant entraîné, au chapitre du développement, des pressions susceptibles d'avoir une incidence sur la beauté naturelle de la région, celle-là même qui y attire les touristes. Compte tenu de ressources limitées et du fait que l'effectif de son service de planification ne comptait qu'un seul employé, la collectivité a conçu un plan officiel exigeant des promoteurs qu'ils incluent à leurs plans le logement social et le logement pour le personnel, qu'ils permettent l'accès du public au secteur riverain et qu'ils appliquent d'autres normes en matière de lotissement, notamment l'aménagement de surfaces perméables en vue de réduire le ruissellement des eaux ainsi que l'application du programme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) pour les bâtiments. Ucluelet offre aux promoteurs des primes de densité en échange d'un plus grand nombre d'espaces verts, d'attraits ou d'argent comptant. A la suite de cet accord, Ucluelet a déjà reçu 9 millions de dollars sous la forme combinée d'espaces verts, d'argent comptant ou d'attraits divers tels un nouveau parc de planche à roulettes et un nouveau terrain de basketball.

    Eaux usées
    ----------

    VILLE D'EDMONTON (ALBERTA) (Pop. : 666 104)
    Réutilisation des eaux industrielles à l'installation de traitement des
    eaux usées de Gold Bar


Plutôt que de pomper 15 millions de litres d'eau douce par jour à même la rivière Saskatchewan Nord pour alimenter son procédé de raffinage, Petro Canada, de concert avec la Ville d'Edmonton, a mis sur pied un partenariat novateur afin de réutiliser l'effluent des eaux usées. La nouvelle installation de traitement à membranes construite à l'usine de Gold Bar, qui utilise également le gaz méthane des boues provenant des eaux usées pour chauffer l'installation, est raccordée à la raffinerie de Petro Canada au moyen d'une conduite longue de 5,5 kilomètres. Lorsque l'effluent atteint la raffinerie, on l'utilise pour produire de l'hydrogène et de la vapeur qui est à son tour utilisée pour produire des carburants diesel à basse teneur en soufre. Comme la conduite passe par une vallée fluviale où se trouvent trois parcs locaux, une partie des eaux usées réutilisées sert également à l'alimentation des lacs et des étangs de même qu'à l'irrigation et à la fabrication de neige.

    Aménagement résidentiel
    -----------------------

    VILLE DE SURREY (C.-B.) (Pop. : 347 825)
    Plan conceptuel d'aménagement du quartier d'East Clayton


En 1996, le quartier d'East Clayton à Surrey, d'une superficie de 250 hectares, était désigné "quartier urbain". On ouvrait ainsi la voie à un plan d'aménagement des quartiers nouveau et sans précédent visant à accroître la densité de population résidentielle, à promouvoir la cohésion sociale et à maximiser l'abordabilité et la "marchabilité" des quartiers. Différentes zones d'habitation ont été créées, chacune étant assujettie à des principes directeurs touchant la configuration des lots, notamment les largeurs et les marges de recul, et permettant aux promoteurs de choisir la combinaison de logements voulue. Une catégorie "résidentielle spéciale" a été incluse afin d'autoriser le voisinage de petites entreprises avec des unités résidentielles. Soixante pour cent des lots sont dotés d'un accès pour les voitures par une ruelle arrière, ce qui permet aux propriétaires de construire des unités secondaires à l'arrière. Le quartier d'East Clayton est déjà aménagé ou en construction dans une proportion de soixante-quinze pour cent et la densité de logement, qui devrait augmenter progressivement au fil du temps, correspond déjà au double des autres zones urbaines de la ville.

    Transport durable
    -----------------

    VILLE DE VANCOUVER (C.-B.) (Pop. : 545 671)
    Stratégies de transport durable à Southeast False Creek


Lorsque ce site de 32 hectares aura été entièrement aménagé en 2009, Southeast False Creek (SEFC) intégrera une foule de caractéristiques relatives au transport durable pour ses 14 000 nouveaux résidents. Comme le Village des athlètes des Jeux Olympiques de 2010 sera installé à SEFC, l'infrastructure routière est conçue pour privilégier d'abord les piétons et les cyclistes, puis le transport en commun, les véhicules de service et, en dernier lieu, les automobiles. Les quartiers avoisinants seront conçus de manière à offrir aux résidents, à distance de marche de tous les points de la ville, tous les services quotidiens et hebdomadaires dont ils ont besoin. Deux liaisons de transport rapide situées à proximité immédiate, une nouvelle route transurbaine, des tramways et des traversiers faciliteront le transport quotidien. SEFC est aussi la première collectivité du Canada à offrir des espaces pour le partage de véhicules dans le cadre de son processus de développement. La Ville estime que lorsque toutes les stratégies et les fonctions de transport auront été mises en oeuvre, au moins 60 pour cent des déplacements quotidiens des résidents se feront par des moyens autres que l'automobile.

    Eau
    ---

    MUNICIPALITE DE CHELSEA (Qc) (Pop. : 6500)
    H20 Chelsea


La ville de Chelsea est située au sommet du bouclier précambrien du parc de la Gatineau, ce qui empêche la municipalité d'installer un réseau d'alimentation en eau ou un réseau d'assainissement. Cela signifie également que les résidents doivent compter exclusivement sur les eaux souterraines pour leur approvisionnement en eau potable. Compte tenu de la nécessité de protéger cette précieuse ressource, le programme H20 Chelsea vise à maintenir la qualité élevée de l'eau de la région en offrant aux résidents des projets éducatifs. Le programme est mis en oeuvre en partenariat avec une organisation non gouvernementale locale et l'Université d'Ottawa. Depuis 2003, près de 1000 puits ont été inspectés et plus de 1000 résidents ont été interrogés au sujet de leur consommation d'eau. Les résultats de ce sondage ont incité le conseil municipal de Chelsea à exiger que l'on fasse la preuve que les réserves d'eau souterraine sont suffisantes pour alimenter le nombre projeté de résidences dans les cas de lotissement visant des parcelles de terrain de quatre hectares ou plus.

    Energie/Energie renouvelable
    ----------------------------

    VILLE DE CALGARY (ALBERTA) (Pop. : 878 866)
    Projet d'énergie verte - Plan d'action de Calgary sur les changements
    climatiques (Target -50)


Calgary a dans sa ligne de mire une réduction de 50 pour cent de ses émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2012 et, si l'on en juge par ce qui a déjà été accompli, la Ville est en bonne voie d'atteindre son but. La première phase de son plan d'action organisationnel sur les changements climatiques prévoyait la construction d'un tout nouveau système de métro léger fonctionnant à l'énergie éolienne, l'installation de systèmes de captage du méthane dans ses lieux d'enfouissement et à son installation de traitement des eaux usées ainsi qu'un programme de modernisation d'immeubles visant à en améliorer l'efficacité énergétique. Ces mesures ont déjà permis de réduire les émissions de la ville de plus de 80 000 tonnes. Dans le cadre de la deuxième phase du plan d'action (Target -50), la Ville a signé avec ENMAX Energy Corporation, sa filiale en propriété exclusive, un accord de 20 ans en vertu duquel la société comblera 75 pour cent des besoins en électricité de la ville à partir de sources d'énergie renouvelables, une démarche qui se traduira par une réduction de ses émissions de plus de 200 000 tonnes. L'investissement décrit dans l'accord porte sur le développement d'un parc éolien comptant 37 éoliennes.

    Energie/Energie renouvelable
    ----------------------------

    VILLE D'OKOTOKS (ALBERTA) (Pop. : 11 664)
    "La domestication de l'énergie solaire" - Les initiatives sur l'énergie
    solaire d'Okotoks


L'énergie solaire qui tombe chaque jour sur l'Alberta équivaut à l'énergie de tous les autres combustibles fossiles extraits chaque année dans la province. Il est donc facile de comprendre pourquoi Okotoks a choisi de domestiquer l'énergie solaire dans un si grand nombre de ses projets. Qu'il s'agisse d'une surfaceuse alimentée à l'énergie solaire, de systèmes de chauffage solaire de quartiers ou encore d'un mur Trombe (mur capteur), Okotoks est en tête des utilisateurs municipaux d'énergie solaire au Canada. Drake Landing, le plus récent projet de la ville, prévoit un lotissement de 52 maisons dont les besoins en chauffage des bâtiments et en chauffage de l'eau seront comblés à hauteur de 90 pour cent au moyen de l'énergie solaire, ce qui réduira les émissions de gaz à effet de serre de cinq tonnes par maison. L'énergie sera stockée dans des puits souterrains au cours des mois les plus chauds pour être réutilisée au cours de l'hiver. C'est la première fois qu'une telle technologie est utilisée en Amérique du Nord.


Communiqué envoyé le 3 juin 2006 à 16:45 et diffusé par :