Le Lézard

/R E P R I S E/ - Industrie de la construction - Plus de 146 000 travailleurs appelés aux urnes les 8, 9 et 10 juin 2006



MONTRÉAL, le 1er juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 1er juin /CNW Telbec/ - La Commission de la construction du Québec (CCQ) supervisera le scrutin syndical 2006, qui se tiendra les 8, 9 et 10 juin, et auquel sont conviés 146 000 travailleurs et travailleuses de la construction. Plus d'une centaine de bureaux de scrutin seront alors ouverts partout au Québec afin de permettre aux personnes admissibles de confirmer leur allégeance syndicale ou de la modifier. Les bureaux de scrutin seront ouverts un, deux ou trois jours, selon le nombre d'électeurs potentiels et leur facilité à se déplacer vers les bureaux.

Bien que le total de travailleurs admissibles au scrutin se chiffre à 146 000 personnes, c'est le vote de 113 000 d'entre elles qui servira à établir la représentativité des cinq associations syndicales reconnues pour négocier les quatre conventions collectives de l'industrie de la construction. Ces personnes appartiennent à la catégorie des "votants". Quant aux 33 000 autres travailleurs, ils font partie de la catégorie des participants. Pour qu'un salarié puisse appartenir à la catégorie des votants, il doit avoir déclaré 300 heures de travail entre le 1er mars 2005 et le 28 février 2006, en plus d'être détenteur d'un certificat de compétence. Une exception toutefois : le travailleur âgé de 50 ans et plus en date du 31 mai 2006 peut faire partie des votants, même s'il n'a pas accumulé les 300 heures requises.

Rappelons que l'association syndicale ou le regroupement d'associations syndicales qui récolte plus de 50 % des votes a le droit de négocier, au nom de tous les travailleurs de l'industrie, les conventions collectives des quatre secteurs de la construction.

La Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'?uvre dans l'industrie de la construction, communément appelée la Loi R-20, stipule qu'un scrutin syndical doit se tenir onze mois avant l'échéance des conventions collectives, dont la validité est de trois ans. C'est donc dire qu'un scrutin syndical se déroule tous les trois ans; celui-ci est toujours précédé d'une période de maraudage, qui cette année s'échelonnait entre 1er et le 31 mai 2006. Soulignons que les conventions collectives actuelles arriveront à échéance le 30 avril 2007.

Lors du dernier scrutin syndical, tenu en 2003 dans l'industrie de la construction, le nombre de votants s'est chiffré à environ 93 000 personnes sur un total de 122 000 travailleurs et travailleuses. La représentativité a alors été établie comme suit : Conseil-conjoint (FTQ-Construction et CPQMC-International) 72,08 %, CSN-Construction 11,77 %, CSD-Construction 13,19 % et SQC (Syndicat québécois de la construction) 2, 96 %. Un peu moins de 6 000 travailleurs s'étaient déplacés pour voter. Parmi ceux-ci, environ 5 400 travailleurs avaient changé leur allégeance syndicale.

Mentionnons qu'en vertu du principe de la présomption de vote, seulement ceux et celles qui désirent modifier leur allégeance sont tenus de voter. De ce fait, ceux et celles qui désirent conserver leur allégeance syndicale n'ont pas à se déplacer pour voter; en s'abstenant de voter, ils signifient leur volonté de conserver leur allégeance actuelle.

Cette année, cinq associations syndicales sont officiellement reconnues pour le scrutin syndical en vertu de la Loi R-20 : la Centrale des syndicats démocratiques (CSD-Construction), la Confédération des syndicats nationaux (CSN-Construction), le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ-Construction) et le Syndicat québécois de la construction (SQC).

Compte tenu des changements intervenus dans le nombre d'associations syndicales reconnues et de l'admission à l'industrie de nouveaux travailleurs et travailleuses depuis trois ans, la répartition des 113 000 votants s'établissait comme suit en date du 12 avril 2006:

Tableau de la répartition des votants par syndicat au 12 avril 2006 :

    <<
    - CSD     14,592 %
    - CSN     11,364 %
    - SQC      4,055 %
    - CPQMC   28,148 %
    - FTQ     41,841 %
    >>


Tous les travailleurs et les travailleuses aptes à voter ont été personnellement informés par la CCQ des modalités du vote, des heures d'ouverture des bureaux de scrutin et de leurs coordonnées. Ces renseignements sont d'ailleurs accessibles sur le site Internet de la CCQ au www.ccq.org.

Processus électoral

La CCQ supervise tout le processus électoral selon des règles similaires à celles en vigueur aux élections québécoises. Seul le vote en personne, dans un bureau de vote, est permis durant la période du scrutin. C'est donc dire qu'il n'y a pas de vote par anticipation, ni par la poste, ni par téléphone, ni par Internet (en ligne), ni par procuration.

Résultats du scrutin syndical

Les résultats du scrutin et de la représentativité syndicale qui s'en suit seront dévoilés par le président-directeur général de la CCQ, M. André Ménard, le jeudi 15 juin 2006, dans le cadre d'une conférence de presse dont les détails vous seront communiqués la veille.


Communiqué envoyé le 2 juin 2006 à 07:30 et diffusé par :