Le Lézard

Arrestations dans le cadre d'une enquête sur un réseau organisé de vol d'automobiles



ORILLIA, ON, le 1er juin /CNW/ -- ORILLIA, ON, le 1er juin /CNW/ - L'équipe provinciale de lutte contre le vol d'automobiles, équipe de corps policiers conjugués, a ouvert une enquête sur un réseau organisé de vol d'automobiles dans la région du Grand Toronto et à Windsor.

Cette enquête a commencé en novembre 2005 et s'est terminée avec succès hier, le mercredi 31 mai, alors les services policiers ont procédé à l'arrestation de cinq personnes.

L'enquête a révélé que des voitures obtenues de manière frauduleuse ainsi que des véhicules haut de gamme volés, surtout des véhicules utilitaires sport et des voitures japonaises, étaient exportés à l'extérieur du Canada vers l'Afrique de l'Ouest. Ces véhicules, qui étaient destinés au Nigeria et au Ghana, ont été interceptés à Toronto et à Montréal.

A l'aide de fausses pièces d'identité, des personnes ont obtenu du financement auprès de concessionnaires automobiles et, une fois les véhicules en leur possession, elles les exportaient en Afrique de l'Ouest.

L'enquête a mené à la récupération de soixante-dix véhicules d'une valeur totale de 3,5 millions de dollars ainsi qu'à l'arrestation de cinq personnes.

Les accusés énumérés ci-dessous doivent comparaître en justice à Toronto au cours du mois de juin 2006 :

    1. Okey Fabian EZE, 29 ans, de Rego Drive, à Belle River. Tribunal des
       cautionnements, le 2 juin 2006.
    2. Ikenna Derek EWELUKWA, 31 ans, de Vine Street, à St.Catharines.
       Tribunal des cautionnements, le 1er juin 2006.
    3. Vitus Achinike ANOZIE, 50 ans, de Thicket Trail, à Vaughan. Tribunal
       des cautionnements, le 1er juin 2006.
    4. Kwabena ANTWI, 21 ans, de Frontenac Rd, à Toronto. Tribunal des
       cautionnements, le 1er juin 2006.
    5. Natatial Chizoba OMENUGHA, 26 ans, d'Adam Street, à Brampton. Tribunal
       des cautionnements, le 1er juin 2006.


Parmi les accusations criminelles portées contre ces personnes, on retrouve des chefs de possession de biens criminellement obtenus, de fraude de plus de 5 000 $, de charger une personne de commettre une infraction au profit d'une organisation criminelle, de complot et de méfait public.


Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 18:26 et diffusé par :