Le Lézard
Classé dans : Les affaires

L'ICF décolle à l'occasion du Forum économique mondial



JOHANNESBURG, June 1 /PRNewswire/ --

JOHANNESBURG, June 1 /PRNewswire/ --

- Plus de 80 millions de dollars US assurés - Une deuxième phase de financement est en cours

Le Fond pour le climat d'investissement (ICF), un fonds unique en son genre conçu pour aider l'Afrique à se doter d'un climat des affaires plus attractif afin d'exploiter son potentiel en tant qu'acteur global et partenaire, a été formellement lancé à Cape Town aujourd'hui lors du Forum économique mondial pour l'Afrique 2006 (WEF).

Autour du thème << En avant pour la croissance >>, la réunion du WEF de cette semaine a été marquée par l'entier soutien exprimé pour l'ICF par d'importants leaders politiques et hommes d'affaires africains. L'ICF annonce avoir obtenu un premier financement de 80 millions de dollars US garanti à la fois par des gouvernements et des entreprises.

Avec une durée de vie limitée à sept ans, l'ICF s'est défini des objectifs clairs visant à promouvoir les investissements destinés à l'Afrique. En éliminant les obstacles, réels ou perçus, aux investissements intérieurs ou étrangers, le fonds prépare le continent à devenir une destination d'investissement et en assure la promotion. Ses objectifs se concentrent sur l'amélioration de l'immatriculation des entreprises, des réglementations douanières, des droits de propriété et sur une meilleure inclusivité des marchés financiers.

À propos du lancement de ce fonds, M. Niall Fitzgerald de KBE, coprésident et président du conseil de l'ICF, a déclaré : << Nous sommes persuadés que l'ICF aura un impact immédiat et durable sur la croissance future et le développement de l'Afrique. Il s'agit d'un fonds unique, hautement responsable et focalisé dont le mandat clair est de changer les choses. >>

<< La réponse initiale de nos bailleurs gouvernementaux et d'entreprise est très encourageante. Nous apprécions leur prompt engagement. C'est un départ en fanfare qui va créer un élan pour la prochaine phase de financement. Sur cette base, l'ICF peut commencer à fournir des résultats. >>

Parmi les parrains initiaux de l'ICF figurent : l'Anglo American Plc, la Royal Dutch Shell et la Shell Foundation, Unilever Plc, SAB Miller, le Department for International Development du Royaume-Uni, l'Irlande, les Pays Bas, la Commission Européenne et l'International Finance Corporation.

Structuré selon les principes du secteur privé, l'ICF est administré par un conseil d'administration indépendant, responsable devant ses investisseurs et les différents partenaires de haut niveau, africains et internationaux. Il a le soutien de l'Union Africaine, du NEPAD, de la Commission Economique pour l'Afrique, du G8 et de << Business Action for Africa >>.

Déclaration de son Excellence Benjamin Mkapa, coprésident de l'ICF et président des relations internationales : << L'Afrique doit soutenir un taux de croissance annuel de sept pour cent si elle veut atteindre les objectifs du millénaire de réduire de moitié d'ici 2015 le nombre de personnes vivant avec moins d'un dollar par jour. Améliorer le climat d'investissement est un catalyseur clé pour atteindre cet objectif. >>

Le fonds ICF a été conçu pour complémenter et non concurrencer d'autres initiatives. Il se concentre exclusivement sur la réforme du climat d'investissement en Afrique - en ciblant des actions concrètes et des changements mesurables. Étant donné le niveau de ses ressources et le fait qu'il peut s'appuyer sur les compétences et l'expérience des entreprises africaines, des gouvernements et des organismes régionaux africains, l'ICF est bien placé pour agir au niveau régional et national.

En s'engageant à réduire les formalités administratives au cours des années qui viennent, l'ICF va s'efforcer de protéger les droits de propriété, rendre plus efficace l'exécution des contrats, accélérer et simplifier les immatriculations d'entreprise, promouvoir l'inclusivité des marchés financiers, favoriser les créations d'emploi sur les marchés du travail, réformer les réglementations douanières afin de faciliter les échanges commerciaux, rendre plus faciles à respecter les systèmes fiscaux et les réglementations TIC plus ouvertes aux investissements, promouvoir la concurrence, soutenir la lutte contre la corruption et la criminalité et promouvoir l'image de l'Afrique en tant que destination attrayante pour les investissements.

Le fonds ICF ne financera pas des projets commerciaux portant sur des infrastructures lourdes ni aucun projet dont pourait bénéficier une compagnie en particulier. Tous les projets serviront les intérêts communs de la communauté des affaires.

Les bailleurs gouvernementaux et d'entreprise expriment comme suit leurs promesses et leur soutien à l'ICF :

<< Je suis ravi de pouvoir soutenir le Fonds pour le climat d'investissement et que l'Irlande s'y engage dès cette phase initiale. La coopération au développement implique beaucoup plus qu'une aide au développement. Il est clair que les objectifs du millénaire ne pourront être réalisés sans une croissance économique soutenue des pays moins développés. Et une croissance économique soutenue ne peut être réalisée en s'appuyant sur la seule aide au développement. Cette croissance réclame une impulsion qui n epeut venir que du secteur privé. >>

- Conor Lenihan T.D., ministre d'État irlandais pour la coopération au développement et les droits de l'homme

<< Je suis persuadé que l'expérience des affaires qu'Unilever possède dans le monde en développement va contribuer à faire de l'ICF une organisation orientée vers les résultats. Grâce à nos activités en Afrique - dont des ateliers de fabrication dans 18 pays représentant 40 000 emplois directs et 150 000 emplois indirects - nous disposons d'une large gamme de compétences techniques et de capacités de gestion que nous pouvons partager avec le partenariat. Nous croyons que l'employabilité est aussi importante que les emplois. Les entreprises créent des emplois, directs et indirects, et développent les ressources humaines. Nous voulons, en collaboration avec l'ICF, éliminer les contraintes qui entravent actuellement les entreprises en termes de bureaucratie, capacité, finances et planification commerciale. Notre expérience de collaboration avec des gouvernements, des agences onusiennes, des ONG et des communautés locales devrait aussi être un élément de valeur. >>

- Harish Manwani, président de Unilever en Asie et en Afrique

<< Les entrepreneurs, surtout les petites entreprises, sont les moteurs de la croissance et de la création d'emplois. Maintenant que l'Afrique avance dans la voie de la stabilité microéconomique, des réformes importantes pour créer un environnement favorable aux affaires sont nécessaires afin de dégager des investissements et une croissance de la productivité. >>

- Paul Wolfowitz, président du World Bank Group (International Finance Corporation)

<< L'ICF est une initiative hardie et innovatrice qui jouera un rôle décisif pour créer les conditions favorables à la croissance des entreprises en Afrique - et, grâce à cela, réduire de manière durable la pauvreté. Pour l'ICF, le travail sérieux commence aujourd'hui. Sa structure unique, qui rassemble ceux qui connaissent le mieux l'environnement des affaires en Afrique, rend son succès plus que probable. La Shell Foundation est fière de figurer parmi les contributeurs initiaux de l'ICF. >>

- Kurt Hoffman, directeur de la Shell Foundation

<< L'ICF s'inscrit pleinement dans la ligne de la politique néerlandaise de coopération au développement. Cette politique se concentre sur l'Afrique et sur le développement du secteur privé. L'ICF va financer l'apport de conseil et d'assistance technique aux gouvernements africains au niveau national et régional en ciblant les obstacles auxquels se trouvent confrontées les entreprises en Afrique. >>.

- Ministère néerlandais des Affaires étrangères

<< La Commission Européenne promet son soutien au Fonds pour le climat d'investissement et s'engage à participer au financement de l'ICF. Dans les semaines qui viennent, nous allons, avec le secrétariat de l'ICF, déterminer les détails et les modalités de cette participation. La Commission Européenne promeut ce nouvel instrument dont l'objectif est de favoriser un climat favorable aux affaires en éliminant les obstacles principaux aux investissements et aux échanges commerciaux. >>

- La Commission Européenne

<< Nous sommes ravis de soutenir l'ICF car nous croyons que le secteur privé est un moteur de croissance en Afrique. Les investisseurs privés, les petites entreprises et les entrepreneurs doivent pouvoir tirer parti des nombreuses opportunités d'investissement que l'Afrique a à offrir. Pour le faire de manière réussie et soutenue, ils ont besoin d'un environnement favorable aux entreprises et aux investissements. Nous croyons qu'avec notre expérience d'important brasseur international, dont les origines sont en Afrique, nous allons pouvoir apporter une importante contribution à l'iCF. >>

- Graham Mackay, chef de la direction de SABMiller

<< Le lancement du Fonds pour le climat d'investissement est un élément important de l'agenda que s'est fixée la Commission pour l'Afrique et qu'a appuyé le G8 à Gleneagles. De pair avec l'allègement de la dette, l'augmentation bienvenue de l'aide mise en mouvement par la Déclaration de Gleneagles ne sera viable que s'il y a une recrudescence du rôle des affaires en Afrique. Si on lui permet de le faire, c'est le secteur privé qui créera des emplois et la richesse nécessaire à la réduction de la pauvreté. Trop d'obstacles entravent les échanges commerciaux et les entreprises en Afrique - des obstacles causés par le manque d'infrastructure, la bureaucratie ou la corruption, une législation inadaptée, le manque de droits de propriété et l'incapacité à lever des capitaux. >>

- Sir Mark Moody-Stuart., président de Anglo American plc

www.investmentclimatefacility.org

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:00
MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Dans un geste inhabituel, l'Association médicale du Québec, l'Alliance des patients pour la santé, la Confédération des syndicats nationaux et l'Association des cadres supérieurs de la santé et des services...

à 08:21
LONGUEUIL, QC, le 22 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La députée à l'Assemblée nationale du Québec et chef du Bloc Québécois est au Lac-Saint-Jean, aujourd'hui dimanche 22 octobre et lundi 23 octobre 2017, pour accompagner Marc Maltais, le candidat du Bloc...

à 06:30
MARIA, QC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le collectif Accès sages-femmes Baie-des-Chaleurs est heureux des récents développements pour l'implantation des services de sage-femme dans la région. « Après neuf années de travail ardu, notre collectif...

21 oct 2017
BEIJING, le 21 octobre 2017 /PRNewswire/ -- Le 19 octobre, le coup d'envoi du Tour du Guangxi GREE 2017 a été donné au parc de la plage, dans la ville de Beihai, dans la région autonome zhuang du Guangxi, en Chine. Dix-huit des meilleures équipes...

21 oct 2017
ONTARIO, Californie, le 21 octobre 2017 /PRNewswire/ -- Safariland® VIEVU®, un leader de la vidéo corporelle et une marque de The Safariland Group (« Safariland »), un grand fournisseur mondial de produits de sécurité et de survie destinés aux...

21 oct 2017
QUÉBEC, le 21 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Voici l'agenda public du chef de l'opposition officielle, Jean?François Lisée, pour le samedi 21 octobre 2017. Celui-ci peut changer sans préavis. AIDE-MÉMOIRE Présence au 5e Gala de l'Excellence du Congrès...




Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 15:20 et diffusé par :