Le Lézard

Le nouveau Plan de gestion de l'ours noir publié sur Internet



QUÉBEC, le 1er juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 1er juin /CNW Telbec/ - Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune annonce que le nouveau Plan de gestion de l'ours noir, pour la période 2006-2013, est maintenant disponible sur son site Internet. Issu d'un long processus de consultations tenues dans toutes les régions du Québec, en collaboration avec le Groupe faune national et les groupes faune régionaux, ce document s'inscrit dans la continuité du plan précédent, tout en répondant à diverses préoccupations des chasseurs, trappeurs et citoyens.

Le Plan de gestion de l'ours noir 2006-2013 maintient une approche prudente au regard de la récolte d'ours, une espèce dont le potentiel de reproduction est limité et dont la grande attirance envers toute source de nourriture en fait un animal vulnérable. Il tient également compte de l'évolution des connaissances scientifiques et de la perception qu'ont les citoyens de ce mammifère, parfois jugé nuisible. Compte tenu de l'accroissement des plaintes concernant des ours importuns au cours de la dernière décennie, le Plan présente des objectifs de niveaux de population d'ours qui prennent en considération la "capacité de support sociale" qui s'est développée pour cet animal.

Au Québec, la récolte annuelle d'ours est d'environ 5 000 bêtes. Le prélèvement par la chasse atteint maintenant des niveaux records, soit près de 4 000 ours, alors que le piégeage entraîne une récolte variant de 400 à 1 500 ours par an depuis 1998, selon la demande du marché de la fourrure. Le Ministère considère que la récolte est proche du niveau optimal dans plusieurs régions.

Le cheptel, estimé à 70 000 ours, est réparti sur tout le territoire québécois, mais c'est surtout dans les zones plus productives du Québec méridional que se concentrent à la fois les ours et ceux qui les prélèvent. Entré en vigueur en 1998, le plan de gestion précédent a permis de maintenir les populations, qui affichaient alors, depuis quelques années, des signes inquiétants de forte exploitation.

Objectifs du nouveau Plan

-------------------------

Le Plan de gestion 2006-2013 vise, d'une part, à stabiliser les populations d'ours au niveau actuel et même à les diminuer quelque peu en Estrie (zones de chasse 4 et 6), là où les chasseurs ont noté une présence importante d'ours aux sites d'appâtage destinés aux cerfs. Il priorise également la saison printanière pour la chasse, afin de créer une activité générant d'importantes retombées économiques tout en préservant un plus grand nombre de femelles que la chasse d'automne. En effet les femelles, affairées à la protection de leurs oursons, se font plus discrètes et sont donc moins vulnérables au printemps.

Le Plan vise, d'autre part, à diminuer les inconvénients liés à la présence d'ours importuns. À cet effet, l'installation d'appâts de nourriture, une pratique courante chez les chasseurs et trappeurs, est dorénavant interdite en période estivale afin d'éviter que les ours deviennent trop familiers ou se conditionnent à une nourriture provenant des humains. N'oublions pas que notre nourriture est le principal facteur expliquant l'attirance des ours pour les milieux habités.

Faits saillants

---------------

Concrètement, voici ce que le nouveau Plan prévoit pour les utilisateurs de la faune :

    <<
    - La possibilité de récolter un ours durant une saison de chasse
      d'automne à l'arc (dans les zones 4, 6, 9, 27 et 28) et à l'arme à feu
      dans la zone 26;
    - La possibilité de chasser avec des chiens, telle que demandée par la
      Fédération québécoise de la faune, et uniquement pour les résidents du
      Québec, dans les zones 4, 6 et 7 (avec de nouvelles modalités
      d'encadrement de cette activité);
    - Une augmentation du quota des piégeurs à 4 ours dans les unités de
      gestion des animaux à fourrure (UGAF) 33 à 37, situées en Mauricie
      (et maintien au niveau actuel des quotas dans les autres UGAF);
    - Maintien de l'interdiction de commerce de la vésicule biliaire d'ours,
      le Ministère considérant que les avantages escomptés ne contrebalancent
      pas les inconvénients liés à la gestion de cette pratique controversée.

    Par ailleurs, une réforme des règles régissant la pratique du piégeage est
en cours au Québec et entraînera possiblement d'autres changements concernant
le piégeage de l'ours.
    Le résumé de la réglementation sur la chasse pour 2006-2007 présente les
nouvelles modalités de chasse à l'ours noir. Il est disponible à l'achat d'un
permis de chasse ainsi que sur le site Internet du ministère des Ressources
naturelles et de la Faune (www.mrnf.gouv.qc.ca/fr/reglementation-chasse).

    Le Plan de gestion de l'ours noir 2006-2013, quant à lui, est publié
intégralement à l'adresse :
www.mrnf.gouv.qc.ca/faune/plan-gestion/ours-noir.jsp

    Source :      Claire Firlotte
                  Direction des communications
                  Ministère des Ressources naturelles et de la Faune
                  (418) 627-8609 poste 3051

    Information : Marie Barrette
                  Conseillère en relations médias
                  Ministère des Ressources naturelles et de la Faune
                  (418) 627-8609, poste 7093
    >>


-%SU: ENV,SPT

-%RE: 37


Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 15:00 et diffusé par :