Le Lézard

UPM Miramichi fonctionne bien et se tourne vers l'avenir.



MIRAMICHI, au N.-B, le 1 juin /CNW/ -- MIRAMICHI, au N.-B, le 1 juin /CNW/ - Les deux machines à papier de UPM Miramichi fonctionnent à fond de train et les employés travaillent fort pour atteindre les objectifs de productivité et produire des tonnes de papier de qualité.

"Tout le monde se concentre pour faire de UPM Miramichi la meilleure usine possible et une opération valorisée au sein de la famille mondiale de UPM", a souligné Bernd Eikens, président de UPM pour l'Amérique du Nord, lors de sa visite cette semaine à l'établissement de l'Est du Canada.

Le directeur de l'usine, Timo Suutarla, a dit que la mise en service de Miramichi au mois de mai après une fermeture de trois mois s'est bien déroulée. "La machine à papier 1 et la machine à papier 2 fonctionnent bien et progressent vers la réalisation de l'objectif de production et nous sommes très satisfaits du niveau de qualité atteint de façon sécuritaire pour les deux machines", a-t-il souligné.

L'usine de Miramichi a été fermée pendant trois mois au cours du premier semestre de 2006. En annonçant la fermeture, le bureau chef de UPM à Helsinki, en Finlande, a indiqué à Miramichi qu'il fallait faire un changement progressif pour atteindre la rentabilité d'ici la fin de l'année, après des années de perte. La restructuration majeure des opérations en 2004-2005 a été un point de départ crucial pour le revirement. Ensuite, Miramichi a utilisé son temps d'arrêt afin de créer des conditions optimales pour la progression de l'usine.

"Nous avons repris la production au mois de mai, avec une base réduite des coûts variables et fixes afin de faire de Miramichi une usine compétitive et efficace, de dire M. Suutarla. De plus, ce plan a été dressé avec l'effort conjoint de tous les employés et du gouvernement du Nouveau-Brunswick. La mise en oeuvre du plan a bien commencé parce que tous les intervenants sont engagés et travaillent ensemble afin d'assurer son succès."

Eikens était encouragé après sa visite cette semaine à l'usine de Miramichi. "Il existe maintenant une vision et un engagement communs à Miramichi, a-t-il fait savoir. On peut le voir et le sentir en faisant le tour de l'usine de papier et de l'usine de pâte mécanique. Miramichi a connu une reprise solide au mois de mai et nous sommes optimistes."

UPM pense que l'usine de Miramichi est dans une bien meilleure situation maintenant qu'elle ne l'a été depuis bon nombre d'années. Grâce aux efforts sérieux qui ont été consacrés à la mise en oeuvre de son plan à long terme, l'entreprise dit que Miramichi peut de façon réaliste devenir à nouveau rentable et continuer d'exercer le rôle important de servir la clientèle nord- américaine comme usine locale.


Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 14:21 et diffusé par :