Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Programme d'inspection et d'entretien des véhicules lourds (PIEVAL) - Un pas dans la bonne direction, selon l'AQLPA



SAINT-LÉON-DE-STANDON, le 1er juin /CNW/ -- SAINT-LÉON-DE-STANDON, le 1er juin /CNW Telbec/ - L'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) accueille favorablement le Programme d'inspection et d'entretien des véhicules lourds (PIEVAL), dont l'entrée en vigueur a été soulignée aujourd'hui dans le cadre du Salon national de l'Environnement à Montréal. Ce programme définit les normes environnementales de contrôle des émissions polluantes des camions lourds, prévoit des inspections aléatoires, des constats d'infraction et des amendes. Pour l'AQLPA, il s'agit d'un déblocage important, puisque l'organisme prône depuis plus de 10 ans la mise en place de mesures de contrôle de la pollution automobile au Québec.

L'AQLPA reconnaît que ce programme d'inspections le long de la route permettra de réduire la pollution la plus visible émise par les gros camions au diesel. Mais seul un programme obligatoire et universel, incluant les véhicules légers, permettra de contrôler les émissions de l'ensemble du secteur du transport, affirme le groupe environnemental.

Vers un véritable contrôle de la pollution dans les transports

"Dans la mesure où on part de zéro, le PIEVAL, c'est une bonne nouvelle. Ça ne s'est jamais fait au Québec", a déclaré M. André Bélisle, président de l'AQLPA. M. Bélisle rappelle que ce sont surtout les camionneurs dont le véhicule émet des cheminées de fumée noire, qui vont être interceptés, mis à l'amende et obligés de réparer et de repasser le test. "On sait qu'actuellement, plus de 15 000 véhicules lourds qui sillonnent les routes du Québec, échoueraient le test s'ils étaient interceptés. On est encore loin des programmes universels, obligatoires pour véhicules lourds et légers de nos voisins américains et canadiens, mais c'est une première étape", note M. Bélisle.

En mars dernier, l'AQLPA a été mandatée par le Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des parcs (MDDEP) pour implanter Camion'Air, un programme visant à sensibiliser le milieu du camionnage au nouveau règlement sur l'inspection et l'entretien des camions dont la masse nette est supérieure à 3000 kg. Lors d'une conférence de presse, des experts ont procédé à une inspection d'un camion lourd, en utilisant les équipements de mesure des émissions polluantes.

Dès l'automne 1996, le gouvernement du Québec avait demandé à l'AQLPA de jeter les bases d'un programme d'inspection et d'entretien des véhicules automobiles. Deux rapports d'experts furent remis au ministre de l'Environnement, d'abord en juin 1999 (véhicules légers) et en janvier 2001 (véhicules lourds), proposant un programme de contrôle des émissions. Avec le PIEVAL, le gouvernement a choisi d'implanter d'abord un programme non obligatoire et qui n'inclut pas les véhicules légers.

L'AQLPA rappelle que la mise en place d'un programme complet d'inspection et d'entretien (comme celui de l'Ontario, par exemple), permettrait au Québec de réduire de près de 25% les émissions polluantes à l'origine du smog provenant du parc automobile québécois tout en réduisant d'un million de tonnes sa production de gaz à effet de serre, ce qui, rappelle l'AQLPA, est une nécessité pour atteindre nos objectifs de réduction fixés par l'Accord de Kyoto.

L'AQLPA de plus invite fortement le ministre Béchard et le gouvernement du Québec à déposer un plan sérieux de réduction des gaz à effet de serre favorisant entre autres le transport en commun et l'achat de véhicules éco énergétique avec un programme de redevance remise.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:52
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....

à 15:51
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....

à 15:17
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon invite les représentants des médias à une conférence de presse concernant le verdissement du parc automobile québécois....

à 14:50
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....

à 14:13
En mobilisant ses capacités d'innovation et sa créativité, le Canada met ses ressources naturelles en valeur de manière plus durable, fait croître son économie et crée des choix énergétiques plus propres en appui à notre transition vers une économie...

à 12:17
L'interdiction pour les commerçants d'offrir aux consommateurs des sacs de plastique léger prendra effet à compter du 1er janvier 2018, et s'appliquera à tous les établissements dont l'activité principale consiste à vendre des marchandises au détail....




Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 14:00 et diffusé par :