Le Lézard
Classé dans : Santé

Appel urgent au premier ministre Jean Charest - Les malentendants demandent au gouvernement de les écouter



QUÉBEC, le 1er juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 1er juin /CNW Telbec/ - "Il est minuit moins une. Quand le plus important mouvement des aînés au Québec, que le plus grand regroupement de personnes sourdes au Québec et que plus de 450 professionnels et spécialistes, tous directement reliés au monde des malentendants s'entendent, ces personnes ne peuvent pas toutes errer et le ministre de la Santé et des Services Sociaux être le seul à avoir raison : le premier ministre du Québec ne doit pas être sourd à notre demande".

En conférence de presse, cet après-midi à Québec, la directrice générale de la FADOQ-Mouvement des aînés du Québec, Mme Martine Langlois; le président de la Fondation des Sourds du Québec, Gaston Forgues; le président de l'Association d'Oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec, le Dr Raynald Ferland et le président de l'Ordre des audioprothésistes du Québec, Patrice Pelletier ont uni leurs voix afin qu'un amendement aux règlements soit retiré d'ici la fin des travaux à l'Assemblée nationale.

"Bien que cela ne soit pas dans ses habitudes, le ministre Philippe Couillard fait fausse route cette fois-ci. Il va pousser plus de 14 000 personnes, âgées de 65 et plus, dans un corridor du secteur public déjà surchargé. Cela va brimer l'accessibilité ainsi que créer des délais inacceptables, surtout pour les clientèles lourdes, dont les enfants ayant besoin de services de réadaptation en audiologie de façon régulière", affirment les porte-parole des 4 corporations regroupant plus de 300 000 personnes au Québec.

Seule bonne nouvelle : le nouveau programme devrait permettre aux malentendants de bénéficier des prothèses auditives numériques. Bien que cette amélioration arrive avec un retard d'au moins 5 ans par rapport au reste de l'Amérique du Nord, il faut reconnaître qu'en ayant accès à cette nouvelle technologie des prothèses numériques, les malentendants vont bénéficier de prothèses auditives plus performantes.

Des tests obligatoires... en plein embouteillage

La très mauvaise nouvelle est que le gouvernement réserve une désagréable surprise aux malentendants de 65 ans et plus qui devront obligatoirement obtenir un test d'audition en audiologie. "Cela signifie qu'ils devront se présenter en milieu hospitalier ou en centre de réadaptation pour un test d'audition, et ce, autant dans le cas d'un premier appareillage que dans le cas d'un remplacement de la prothèse auditive", précise la directrice générale de la FADOQ-Mouvement des aînés du Québec, Martine Langlois. Actuellement, cette obligation est valable seulement à partir de 75 ans.

Le président de l'Ordre des audioprothésistes du Québec, Patrice Pelletier, a aussi rendu publiques les listes d'attente, région par région, que son organisation a compilées. "En mars dernier, les listes d'attente dans les différents départements d'audiologie des centres hospitaliers à travers le Québec pouvaient varier de 2 à 3 mois, et jusqu'à 18 mois dans certaines régions". La liste complète de ce relevé est disponible sur le site de   l'ordre : www.ordreaudio.qc.ca.

Le président de la Fondation des Sourds du Québec déplore que la décision du ministre Couillard et de sa collègue, Margaret F. Delisle, créera un embouteillage encore plus important, obligeant ainsi la clientèle lourde et jeune à attendre davantage.

Le Dr Raynald Ferland fait remarquer que cette obligation de transiter vers le réseau public est un non-sens. "Les services d'audiologie ne sont pas disponibles partout au Québec, puisque les centres hospitaliers ne disposent pas tous de département d'audiologie ou de services en audiologie", signale-t-il.

Qui plus est, ajoutent les quatre porte-parole : "Pour plusieurs malentendants, cette attente n'a pas de raison d'être puisque dans beaucoup de cas, il s'agit uniquement de remplacer une prothèse auditive défectueuse ou devenue désuète avec le temps". Rappelons que la prothèse auditive est actuellement fournie dans les bureaux privés d'audioprothésistes et qu'il n'y a pas d'attente pour avoir accès aux services de l'audioprothésiste.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:12
L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a rendu public  aujourd'hui sa recommandation concernant SPINRAZAMC (nusinersen), le premier et le seul traitement s'étant avéré efficace contre l'amyotrophie spinale (AS) et...

à 11:01
Par l'entremise du Programme de soutien à la valorisation et au transfert (PSVT), du Programme Exportation (PEX) et de la mesure Premier brevet, le gouvernement du Québec accorde 161 917 $ pour appuyer trois entreprises de Sherbrooke, soit Immune...

à 10:57
Depuis plusieurs années, des entrepreneurs privés ont inondé les municipalités de boîtes de récupération de vêtements. Cette situation a forcé les municipalités à réglementer la présence des boîtes sur leur territoire. Les organisations légitimes se...

à 10:45
Le gouvernement du Québec attribue, par l'entremise du programme Créativité Québec, un prêt de 2 150 000 $ à la startup montréalaise OSSimTech pour appuyer la réalisation d'un projet évalué à près de 3,3 millions de dollars. L'initiative vise la...

à 10:45
À l'heure où la simulation est devenue le cadre de référence pour la formation des professionnels de la santé, le gouvernement du Québec, par l'entremise du programme Créativité Québec, investit 2,15 millions $ dans OSSimTech, nouveau maillon de...

à 09:44
La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) et le Syndicat des professionnelles et professionnels de l'Ouest de Montréal (SPPOM-CSQ), ont conclu jeudi le 14 décembre dernier une entente de principe à la...




Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 14:00 et diffusé par :