Le Lézard
Classé dans : Santé

Le gouvernement du Québec a-t-il la légitimité nécessaire pour modifier les fondements du système de santé et de services sociaux? L'Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec réclame la tenue d'un sommet sur la santé



QUEBEC, le 1 juin /CNW/ -- QUEBEC, le 1 juin /CNW Telbec/ - En présentant son mémoire aux membres de la Commission des affaires sociales, qui étudient le document de consultation Garantir l'accès, l'Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec demande au gouvernement du Québec de recourir temporairement à la clause dérogatoire, relativement à l'arrêt Chaoulli, pour permettre la tenue d'un sommet sur la santé dont le mandat serait d'étudier en profondeur et avec les citoyens les conséquences d'ouvrir la porte au privé au sein du système de santé et de services sociaux.

Constatant que les services sociaux sont de plus en plus négligés par l'Etat, ce qui a des incidences négatives directes sur la santé de la population, le président de l'OPTSQ, Claude Leblond, souhaite également que ce sommet étudie la pertinence de créer un ministère des Services sociaux indépendant de celui de la Santé afin que les besoins en services sociaux soient défendus par un ministre pour qui ce serait la seule préoccupation.

L'OPTSQ croit de plus que le gouvernement devrait s'interroger sur la capacité du régime fiscal actuel à financer la santé et les services sociaux avant de dénaturer le système en le privatisant en partie. M. Leblond craint en effet qu'on en vienne à recourir de plus en plus aux cliniques privées affiliées, au terme des neuf mois prescrits, étant donné que le gouvernement n'étudie aucune nouvelle piste pour solutionner le problème chronique de financement du système.

"Des travailleurs sociaux ont vécu l'époque où les familles n'avaient pas accès à des services de santé gratuits et devaient parfois se ruiner pour faire soigner leurs enfants. Voyant le gouvernement remettre en cause les principes d'universalité, de gratuité et d'accessibilité du système, en permettant au privé de mettre le pied dans la porte, ces travailleurs sociaux s'inquiètent des impacts potentiels de ce recul au plan de la santé et au plan socioéconomique", déclare Claude Leblond.

    Note aux journalistes : l'OPTSQ présente aujourd'hui, 1er juin, à
    15 heures, son mémoire devant la commission des affaires sociales.
    Immédiatement après, à 16 heures, le président de l'Ordre, Claude
    Leblond, sera disponible pour accorder des entrevues. Les journalistes
    intéressés doivent communiquer avec le signataire du communiqué.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Récemment, les médias rapportaient que le premier ministre Philippe Couillard a mentionné que le gouvernement disposait de marges financières pour améliorer la condition des aînés. Il s'agit d'une excellente nouvelle dont on peut tous se réjouir....

23 fév 2018
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Mme...

23 fév 2018
Dans le cadre des efforts visant à renforcer et à améliorer l'accessibilité des services de première ligne, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que le président du Conseil du trésor, ministre responsable...

23 fév 2018
Kazia Therapeutics Limited (ASX : KZA ; NASDAQ : KZIA), une société australienne de biotechnologie se consacrant à l'oncologie, est heureuse d'annoncer que la Food and Drug Administration (FDA, l'agence américaine des produits alimentaires et...

23 fév 2018
Le gouvernement du Canada est fier de jouer un rôle dans le cadre de cette initiative d'envergure qui améliorera les services de soins de santé dans les collectivités de la région de la capitale nationale et qui enrichira des travaux de recherche de...

23 fév 2018
Biogen Canada applaudit la diffusion des résultats définitifs de l'étude de phase III CHERISH, qui portait sur l'utilisation de SPINRAZAMC (nusinersen) dans le traitement de sujets atteints d'une amyotrophie spinale (AS) à révélation tardive. Les...




Communiqué envoyé le 1 juin 2006 à 07:00 et diffusé par :