Le Lézard

Parité dans les conseils d'administration des sociétés d'État - LA MINISTRE CAROLE THÉBERGE RÉAFFIRME L'IMPORTANCE DE CETTE MESURE



QUÉBEC, le 31 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 31 mai /CNW Telbec/ - La ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine, Mme Carole Théberge, réaffirme l'importance de la mesure proposée par le ministre des Finances, M. Michel Audet, quant à l'atteinte de la parité dans les conseils d'administration des sociétés d'État québécoises. La ministre estime que cette mesure est tout à fait réaliste. "Le Québec regorge de femmes de talent dont l'expérience et les connaissances sont des atouts précieux pour les conseils d'administration. Je trouve inquiétant que l'on insinue que les femmes n'ont pas les qualités requises pour accéder à ces postes", a déclaré la ministre.

Mme Théberge précise que cette mesure ne vise pas à imposer des quotas, mais bien à garantir la participation des femmes à la prise des décisions collectives. "Pour atteindre une pleine égalité de fait entre les femmes et les hommes, il est nécessaire que les femmes soient présentes dans les lieux de pouvoir. Dans ces conseils d'administration se prennent des décisions qui touchent l'ensemble des membres d'une collectivité. Il n'y a aucune raison pour que les conseils d'administration ne soient pas le reflet de notre société, constituée de femmes et d'hommes", affirme-t-elle.

"Les femmes ont des talents et une expérience qui ne peuvent qu'enrichir le milieu des affaires. Le discours sur le manque de compétence des femmes s'appuie sur des préjugés qui sont contredits par la réalité, notamment par la forte scolarisation des femmes au Québec", a ajouté la ministre. En effet, selon les données du ministère de l'Éducation, les femmes représentent près de 60 % des finissants des universités québécoises en 2005.

"Il est évident que tout changement de culture provoque des résistances, mais nous avons le devoir comme gouvernement responsable d'assumer un leadership en cette matière et de favoriser une plus grande présence des femmes dans les lieux décisionnels", a conclu Mme Théberge.

-%SU: SOC,LBR

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 16:26 et diffusé par :