Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Le gouvernement annonce la création d'un groupe d'experts chargé de proposer un cadre de réglementation permettant d'assurer la salubrité de l'eau potable dans les collectivités des Premières Nations



OTTAWA, ON, le 31 mai /CNW/ -- OTTAWA, ON, le 31 mai /CNW Telbec/ - L'honorable Jim Prentice, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, de même que Phil Fontaine, chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), l'honorable Tony Clement, ministre de la Santé, et Rona Ambrose, ministre de l'Environnement, ont annoncé aujourd'hui la création d'un groupe d'experts chargé de mettre au point des options pour la mise en place d'un cadre de réglementation qui permettra d'assurer la salubrité de l'eau potable dans les collectivités des Premières nations.

"Ce groupe d'experts tiendra des audiences publiques partout au pays afin de déterminer quels moyens permettront d'assurer aux Premières nations un accès à une eau potable salubre, a déclaré le Ministre. L'élaboration d'un cadre de réglementation de la qualité de l'eau, en collaboration avec tous nos partenaires, est un élément important du plan d'action que j'ai annoncé en mars 2006."

"Notre plan d'action à l'intention des Premières nations tient compte de la nécessité de mettre en place un cadre de réglementation de l'eau potable dans nos collectivités. La reconnaissance du fait que les gouvernements des Premières nations ont besoin d'appui pour satisfaire aux normes recommandées est la clé du succès", a déclaré le chef national Phil Fontaine.

Le groupe est constitué de trois experts hautement qualifiés et chevronnés. Il s'agit de M. Harry Swain, qui sera le président du groupe, du grand chef Stan Louttit et de M. Hrudey. À la fin d'août 2006, le groupe d'experts présentera un document sur les options proposées au ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et au chef national. Un rapport d'analyse sera rendu public en septembre 2006.

"Il est vital que tous les Canadiens, y compris les membres des Premières nations, aient accès à une eau potable salubre", a déclaré le ministre de la Santé, Tony Clement. "Il me tarde de participer à ce processus afin que les collectivités des Premières nations puissent jouir, à l'instar de toutes les autres collectivités au Canada, d'une eau potable salubre et de qualité."

"Un environnement sain et de solides politiques sur la protection de l'eau potable sont essentiels à la santé et à la sécurité des collectivités des Premières nations", a déclaré la ministre de l'Environnement, Rona Ambrose.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Ce samedi, de 10 h à 14 h, des militantes et des militants de partout au Québec tiennent une nouvelle opération de signatures aux portes de 25 succursales de la Société des alcools du Québec. Cette action tenue le jour de la consigne s'inscrit dans...

25 mai 2018
Employeurs, investisseurs, société civile, organisations syndicales et environnementales, ainsi que le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador rassemblés hier et avant-hier dans le cadre d'un sommet historique regroupant...

25 mai 2018
Lors d'une situation d'urgence, la sûreté et la sécurité de tous demeurent la principale priorité de notre gouvernement. Chaque fois que le gouvernement du Canada reçoit une demande de soutien dans une situation d'urgence, la demande est traitée de...

25 mai 2018
Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) tient à informer les citoyens et les acteurs concernés, que ses nouvelles Règles de procédure ont été récemment approuvées par le gouvernement (décret 572-2018) et qu'elles ont fait l'objet...

25 mai 2018
Depuis le lancement, en septembre 2017, de cinq projets pilotes d'expérimentation de tri et de nettoyage du verre dans autant de centres de tri, Éco Entreprises Québec (ÉEQ) a sans cesse poursuivi les échanges avec ses partenaires afin d'optimiser...

25 mai 2018
La dépendance au pétrole pour la production d'électricité aux Îles-de-la-Madeleine tire à sa fin. Dès 2025, les Îles seront alimentées par l'énergie propre d'Hydro-Québec grâce à un câble sous-marin en provenance de la Gaspésie. La centrale actuelle...




Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 14:26 et diffusé par :