Le Lézard

Les exportations de l'Î.-P.-É. resteront supérieures à la moyenne nationale en 2006 et 2007



CHARLOTTETOWN, le 11 mai /CNW/ -- CHARLOTTETOWN, le 11 mai /CNW Telbec/ - Les exportations internationales de l'Î.-P.-É. ont fait un bond remarquable de 19,9 % en 2005, pour atteindre 773 M CAD, record historique pour la province, d'après les prévisions à l'exportation provinciales d'Exportation et développement Canada (EDC). Avec une croissance également répartie entre la plupart des secteurs, EDC prévoit que les exportations provinciales augmenteront de 6 % en 2006, puis de 2 % en 2007.

Le secteur agroalimentaire, qui représente 64,3 % des biens et services expédiés à l'étranger, est le principal moteur des exportations provinciales, suivi par le secteur des biens industriels (7 %).

"Les cours de la pomme de terre et du homard restant stables, le secteur agroalimentaire de l'Î.-P.-É. continue de bien se tenir face à une économie mondiale qui ralentit", explique Stephen Poloz, premier vice-président, Affaires générales, et économiste en chef d'EDC. "La province réussira à maintenir la croissance de ses exportations au-dessus de la moyenne nationale en 2006 et 2007 sans un gros secteur de l'énergie, et elle est la seule province canadienne dans ce cas."

Le secteur agroalimentaire de l'Î.-P.-É.est dominé par la production de pommes de terre, qui comprend des produits frais, congelés et transformés, ainsi que des semences. Les exportations de produits congelés (frites), qui représentent environ 75 % de la valeur des exportations provinciales de pommes de terre, ont baissé de 4 % en 2005, tandis que celles de produits frais ont augmenté de près de 30 %. Après une croissance considérable de 13,6 % en 2005, le secteur agroalimentaire de l'Î.-P.-É. progressera à un rythme plus tenable de 4 % en 2006 et 2007.

En 2005, les exportations de produits du poisson ont augmenté de 15,5 %. Les exportations de homard, qui représentent environ 75 % des exportations globales de poissons de l'Î.-P.-É., ont gagné près de 12 % en 2005. Le volume des exportations de homard ne devrait pas changer en 2006 et 2007, les prix élevés restant probablement le moteur de leur croissance. Les prix devraient continuer d'augmenter en 2006, comme ils le font pour l'instant, puis progresser plus modérément en 2007. Cependant, la fermeté du dollar canadien pourrait freiner cette augmentation en 2006 et elle continue de représenter un risque pour les prévisions de 2007.

À l'échelle nationale, la croissance économique canadienne devrait rester stable à 3,0 % en 2006 et 2,7 % en 2007. Les volumes d'exportations canadiennes devraient augmenter de 3 % en 2006, en légère hausse par rapport à 2 % en 2005. À l'échelle internationale, EDC prévoit une croissance mondiale de 4,3 % en 2006 et de 4,1 % en 2007, en baisse par rapport à une expansion de 4,5 % en 2005. La vigueur continue est supérieure à la moyenne à long terme. Les Prévisions à l'exportation d'EDC sont présentées à http://www.edc.ca/docs/ereports/gef/EFindex_f.htm.

EDC, organisme de crédit à l'exportation du Canada, offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, quelque 7 000 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers, l'analyse économique et la gestion des ressources humaines.


Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 09:00 et diffusé par :