Le Lézard

Les informaticiens concluent une entente de principe



OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 31 mai 2006) - Après deux jours d'audiences du bureau de conciliation, l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada et le Conseil du Trésor du Canada en sont arrivés à une entente de principe au nom du groupe Systèmes d'ordinateur (CS).

L'entente de principe survient après la tenue de rassemblements qui se sont déroulés dans l'ensemble du pays, le 26 mai dernier. A Ottawa, 3 500 membres ont manifesté devant les bureaux du Conseil du Trésor pour indiquer qu'ils appuyaient leur équipe de négociations.

Les principales questions en suspens avaient trait à la demande de l'employeur de mettre fin à l'indemnité de recrutement et de maintien en poste qui fait partie du régime salarial des informaticiens depuis 1998.

Une augmentation salariale est prévue de 2,25 % (effective à compter du 22 décembre 2004), de 2,4 % (effective à compter du 22 décembre 2005) et de 2,5 % (à compter du 22 décembre 2006). L'indemnité actuelle de maintien en poste demeure en vigueur jusqu'au 20 décembre 2006. De plus, tous les taux de rémunération augmenteront d'un montant fixe de 900 $ pour tous les employés. Une prime à la signature de la convention de 300 $ sera également versée et il y aura d'autres améliorations d'importance.

"Nous avons négocié une convention collective qui répond aux besoins des membres CS. En restructurant la grille salariale, ce règlement corrige un problème qui perdurait depuis longtemps. Nous recommanderons à nos membres de ratifier cette entente de principe," a déclaré Guy Abel, président du comité de négociations du groupe CS.

"Nous voulions conclure une entente équitable et voilà le meilleur règlement possible sans avoir eu recours aux mesures de grève, a ajouté Luc Carrière, président du groupe CS. Le Conseil du Trésor avait arbitrairement décidé de réduire nos salaires. Pour les membres CS, cette dernière ronde de négociations a été hostile. Peu importe, nous sommes restés forts tout au cours du processus. Les membres CS étaient prêts à montrer qu'ils ne se laisseraient pas faire. Notre tâche est terminée. C'est donc aux membres maintenant de prendre une décision sur cette entente."

L'Institut professionnel représente plus de 12 000 informaticiens dans divers ministères du gouvernement fédéral, dont 7 500 dans la région de la capitale nationale uniquement. La convention collective du groupe CS était arrivée à échéance il y a dix-huit mois, soit le 21 décembre 2004. Les membres auront l'occasion de voter sur l'entente de principe lorsqu'ils obtiendront la documentation de ratification qui leur sera envoyée par la poste au cours des deux prochaines semaines. Toutes les mesures de grève prévues sont donc suspendues jusqu'à l'obtention des résultats du vote de ratification.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada est un syndicat national qui représente 50 000 professionnels et scientifiques dans l'ensemble du Canada.




Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 12:35 et diffusé par :