Le Lézard

Des bourses et des contrats pour les finissants de l'ESBC



MONTRÉAL, le 31 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 31 mai /CNW Telbec/ - La saison 2005-2006 a été particulièrement faste pour les finissants de l'École supérieure de ballet contemporain (également danseurs pour le Jeune Ballet du Québec). En plus de récolter la reconnaissance du public lors des spectacles présentés à Chicoutimi, Québec, l'Assomption, Miami, Saint-Sauveur, Terrebonne, Bogotà en Colombie, Santiago au Chili, Buenos Aires en Argentine et bien sûr à Montréal, certains danseurs se sont vus remettre des bourses et des contrats d'engagement avec des compagnies professionnelles.

RAPHAËL BOUCHARD a été l'un des deux danseurs à avoir été sélectionné suite aux prestigieuses Auditions de Monaco où compétitionnaient les 100 meilleurs danseurs venus de par le monde. C'est au printemps 2005 qu'il a débuté sa carrière d'interprète auprès des Ballets de Monte- Carlo, sous la direction de Jean-Christophe Maillot.

DELPHINE LEROUX est une talentueuse danseuse qui a reçu de nombreux prix et bourses durant ses études à l'ESBCM incluant une médaille d'or aux compétitions du Festival international Danse Encore en 2004. À l'automne 2005, elle a été engagée par le Ballet Kelowna en Colombie- Britannique. Cette jeune compagnie, sous la direction artistique de David LaHay, est constituée de sept danseurs qui interprètent principalement des oeuvres de répertoire.

SOPHIE-ESTEL FERNANDEZ a été l'unique récipiendaire d'une bourse de     700 $ avec mention spéciale (+300$) de la Fondation de soutien aux arts de Laval dans la catégorie danse au niveau collégial en 2005. Depuis février 2006, Sophie-Estel fait partie des (bjm_danse), sous la direction artistique de Louis Robitaille, réalisant ainsi son plus grand rêve, puisque c'est la compagnie avec laquelle elle espérait depuis toujours travailler.

MAUDE SABOURIN a été particulièrement sous les feux de la gloire. Elle a été l'une des cinq récipiendaires au pays à recevoir la prestigieuse bourse d'études de 10 000 $ remise par la Fondation Hnatyshyn en juillet dernier dans la catégorie Artistes émergents de la scène et s'est méritée le Griffon d'or dans la catégorie d'Artiste par excellence-Jeune. Elle a également remporté le premier prix au Concours international de danse de Nyon, dans la catégorie "contemporain". Dès cet été, elle partira rejoindre Raphaël Bouchard à Monaco, puisqu'elle aussi a reçu un contrat d'engagement avec la compagnie Les Ballets de Monte-Carlo.

ÉMILIE GRATTON-BEAULIEU, suite à la fin de ses études à l'été 2005, a travaillé pour la compagnie de danse Sursaut. Depuis février 2006, elle danse dans le Projet 4/5 de la jeune compagnie de danse Mandala Situ. Elle collabore également à d'autres projets entre autres par le biais du Laboratoire d'exploration interdisciplinaire de l'ADÉSAM avec des finissantes de cette année.


Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 12:20 et diffusé par :