Le Lézard

Nouvelle loi sur le tabac : Les mégots de cigarettes ne doivent pas se retrouver sur le trottoir



MONTRÉAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 31 mai 2006) - A l'occasion de l'entrée en vigueur aujourd'hui de la nouvelle loi sur le tabac, M. Marcel Tremblay, membre du comité exécutif responsable des services aux citoyens et de la propreté, lance un appel au sens des responsabilités des fumeurs et propriétaires de restaurants et de bars. " Les mégots qui étaient jusqu'à aujourd'hui dans les cendriers des restaurants et des bars ne doivent pas se retrouver sur les trottoirs. Chaque année, a souligné M. Tremblay, les fumeurs de Montréal génèrent plus d'un milliard de mégots par année et déjà trop d'entre eux jonchent nos trottoirs et nos rues. Je demande, encore une fois, aux propriétaires de restaurants et aux tenanciers de bars d'installer des cendriers extérieurs, pour leur clientèle. "

" La réglementation sur la propreté est une responsabilité d'arrondissement et peut certes être différente d'un arrondissement à l'autre, a expliqué M. Tremblay, mais la volonté de la Ville de Montréal, des arrondissements et des citoyens est la même : garder nos rues et trottoirs propres et nettoyer ce qui ne l'est pas. "

"En matière de propreté, il est d'ailleurs préférable que les restaurateurs et tenanciers de bars prennent leurs responsabilités et n'attendent pas la visite d'un inspecteur, ni l'imposition d'une amende, a indiqué M. Tremblay. La collaboration a bien meilleur goût que la répression. "

Les dispositions de la nouvelle loi sur le tabac faisant en sorte que les fumeurs iront désormais fumer à l'extérieur, il sera important de maintenir, surtout la nuit, la quiétude des environs des bars et restaurants, particulièrement ceux qui sont situés dans des rues mixtes résidentiel/commercial, comme il y en a un peu partout à travers la ville.

"Même si le Service de police de la Ville de Montréal a reçu la consigne d'exercer une vigilance particulière, je fais appel au civisme des fumeurs pour qu'ils respectent à l'extérieur des bars le droit à la quiétude et au sommeil paisible de leurs concitoyens. Je fais aussi appel à leur sens de l'éco-civisme, a souligné M. Tremblay. En matière de civisme, comme pour la propreté, chaque geste fait la différence. "




Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 12:20 et diffusé par :