Le Lézard

Syndicat général des employé(e)s de Télé-Québec-CSN - Entente de principe ratifiée à la quasi-unanimité



MONTRÉAL, le 31 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 31 mai /CNW Telbec/ - Le Syndicat général des employé(e)s de Télé-Québec (SGETQ-CSN), affilié à la CSN, qui représente 225 travailleuses et travailleurs affectés à l'administration et à la production, a ratifié hier, à la quasi-unanimité (135 pour, 1 contre), l'entente de principe intervenue une semaine plus tôt avec la direction. La dernière convention collective était échue depuis le 31 décembre 2004.

Toutefois, en raison d'une directive émise par la ministre de la Culture et des Communications, Line Beauchamp, le nouveau contrat de travail, d'une durée de cinq ans, ne pourra prendre effet tant et aussi longtemps que deux autres regroupements d'employé-es de Télé-Québec, soit le Syndicat des employés en radio-télédiffusion et l'Association des réalisateurs, n'en seront également venus à une entente avec l'employeur.

Comme l'a expliqué la présidente du SGETQ-CSN, Annick Charette, la prochaine convention collective comporte certains gains pour les syndiqué-es, malgré le contexte. Ainsi, l'affichage de postes permettra une plus grande flexibilité en tenant compte de l'expérience acquise et de la possibilité d'acquérir de la formation.

En ce qui concerne l'assurance collective, les syndiqué-es CSN pourront dorénavant joindre un groupe important d'employé-es de la fonction publique, ce qui leur permettra entre autres de payer une prime moindre tout en bénéficiant de services accrus.

Qui plus est, dans le difficile contexte actuel de "rationalisation" imposé par le ministère, le syndicat a pu négocier un processus de mouvement de main-d'?uvre qui permet d'éclairer et d'encadrer le "plan de modernisation" gouvernemental. Le 15 février dernier, la ministre Beauchamp annonçait en effet son intention de supprimer 130 emplois à Télé-Québec.

La présidente du syndicat soutient que malgré cette situation préoccupante, la négociation a permis que les relations de travail demeurent harmonieuses.


Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 11:41 et diffusé par :