Le Lézard

/R E P R I S E/ - Prochaines négociations dans l'industrie de la construction :la FTQ-construction prend ses rêves pour des réalités



MONTRÉAL, le 30 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 30 mai /CNW Telbec/ - En laissant entendre qu'elle se dirige vers une majorité à l'issue du vote d'allégeance syndicale qui aura lieu la semaine prochaine, la FTQ-Construction prend ses rêves pour des réalités, affirme Donald Fortin, directeur général du Conseil provincial du Québec des métiers de la construction -International. "Jamais, depuis sa création en 1981, la FTQ-Construction n'a été en mesure de négocier seule les conventions collectives. La FTQ-Construction semble oublier qu'il existe en ce moment une alliance représentant près de 55% des travailleurs, dont font partie le Conseil provincial-International, la CSD-Construction et la CSN-Construction", ajoute M. Fortin.

Selon Donald Fortin, "il est ironique que les dirigeants de la FTQ aient convoqué la presse mercredi pour parler des priorités des prochaines négociations dans l'industrie de la construction, alors qu'elle n'a pratiquement aucune chance d'en faire partie." En effet, les chiffres compilés par la Commission de la construction du Québec montrent qu'aucune association syndicale n'a vu ses effectifs augmenter (ou diminuer) substantiellement lors des campagnes de maraudage. "Avec un peu plus de 40% des travailleurs, la FTQ-Construction a besoin d'allumer des cierges pour se retrouver majoritaire", note M. Fortin.

Fausse représentation

La FTQ-Construction semble également vouloir s'attribuer le mérite des gains réalisés par les travailleurs de la construction au cours des dernières années. Or, les dernières conventions collectives ont été négociées par le Conseil conjoint, dont faisaient partie la FTQ-Construction et le Conseil provincial -International, ce dernier largement majoritaire dans 12 des 23 métiers, spécialités et occupations et représentant 40 000 travailleurs. C'est notamment grâce à l'expertise du Conseil provincial -International qu'une solution a pu être trouvée pour résorber l'énorme déficit du régime de retraite (plus de 1,2 milliards $). Le Conseil provincial -International tient donc à remettre les pendules à l'heure et rappelle à la FTQ-Construction qu'il serait souhaitable d'attendre le résultat du vote d'allégeance avant de pavoiser.

Le Conseil provincial -International soulignera la fin de la traditionnelle période de maraudage avec un grand rassemblement demain soir à Montréal, où plus de 1000 travailleurs et dirigeants syndicaux sont attendus. M. Fortin sera disponible pour réagir aux propos de la FTQ-Construction dès la fin de sa conférence de presse.


Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 07:00 et diffusé par :