Le Lézard
Classé dans : Santé

Le médicament non-stimulant Strattera est désormais disponible plus largement en Europe pour le traitement du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité



INDIANAPOLIS, May 31 /PRNewswire/ --

Strattera(R) (atomoxétine) d'Eli Lilly and Company, le seul médicament non-stimulant autorisé pour le traitement du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), va devenir plus largement disponible en Europe cet été, à la suite des autorisations de commercialisation accordées par différentes autorités réglementaires.

Un inhibiteur sélectif de la recapture de la norépinéphrine, l'atomoxétine a été déjà approuvée au Royaume-Uni en 2004 et en Allemagne, aux Pays-Bas, en Norvège et en Roumanie en 2005. D'autres lancements du produit ont eu lieu en mai, en commençant par la Suède.

Dans les essais cliniques(1), l'atomoxétine a fourni un soulagement efficace des principaux symptômes du TDAH, y compris l'inattention et/ou l'hyperactivité et l'impulsivité. L'atomoxétine traite le TDAH sans causer d'insomnie chez la plupart des enfants et des adolescents, et s'est révélée efficace pour traiter le TDAH chez les enfants ayant d'autres conditions co-existantes, comme des tics et l'anxiété.

<< L'atomoxétine fournit aux médecins et aux familles une option non-stimulante efficace pour le traitement de TDAH >>, déclare Dr. Jesus Hernandez, directeur exécutif de recherche clinique et des affaires réglementaires pour les opérations européennes d'Eli Lilly and Company. << Avec cette nouvelle classe de traitement de TDAH, nous témoignons de l'engagement de Lilly à fournir aux patients de nouveaux médicaments innovants. Nous sommes très heureux de savoir que de lus en plus de médecins en Europe pourront inclure atomoxétine dans un programme de traitement complet de TDAH. >>

À propos de TDAH

Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) affecte 3 à 7 % des écoliers et se manifeste par des niveaux d'attention, de concentration, d'activité, de distractivité et d'impulsivité qui sont inappropriés pour des enfants de cet âge.(2)

Une condition biologique, le TDAH est causé par un déséquilibre de certains neurotransmetteurs du cerveau, qui sont des substances utilisées pour envoyer des signaux entre les cellules nerveuses.(2) Le trouble se caractérise par des comportements hyperactifs et impulsifs et/ou des problèmes d'attention qui ne peuvent pas être expliqués par d'autres conditions psychiatriques, et qui ne correspondent pas aux facultés intellectuelles de l'enfant ou à son stade de développement.(3)

La recherche a montré que plus de 50 % des enfants avec un TDAH non-traité éprouvent des difficultés dans leurs interactions sociales, et que leurs familles sont également affectées par les problèmes liés au TDAH.(4) Si la condition n'est pas traitée correctement, ces enfants sont plus à risque d'abandonner leurs études, de connaître des problèmes de drogue (20 à 32 %) et d'occuper des emplois peu qualifiés à l'âge adulte.(4)

À propos de Strattera (atomoxétine)

L'atomoxétine est le seul médicament non-stimulant approuvé pour le traitement de TDAH et a reçu une autorisation réglementaire aux États-Unis, en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Norvège, Pays-Bas et Roumanie), au Canada, en Australie et dans d'autres pays. Plus de 3,7 millions de patients ont été traités avec l'atomoxétine dans le monde depuis sa première autorisation aux États-Unis en novembre 2002.

L'atomoxétine, un inhibiteur sélectif de la recapture de la norépinéphrine, fonctionne différemment des autres médicaments contre le TDAH, tous ces médicaments étant des stimulants. On ne connaît pas précisément le mécanisme qui permet à l'atomoxétine de réduire les symptômes de TDAH, mais les scientifiques estiment que l'atomoxétine fonctionne en bloquant ou en ralentissant la réabsorption de la norépinéphrine, un composant chimique du cerveau essentiel à la régulation de l'attention, de l'impulsivité et des niveaux d'activité. Cette action accroît la disponibilité de la norépinéphrine dans les espaces entre les neurones du cerveau. Une efficacité améliorée du système de la norépinéphrine est associée à une amélioration des symptômes de TDAH (Pliska, 1996).

L'atomoxétine ne doit pas utilisée en même temps qu'un inhibiteur de la monoamine-oxydase (IMAO), ou dans l'espace de deux semaines avant ou après la prise d'un tel inhibiteur, ou par des patients souffrant de glaucome à angle fermé. Les patients avec un historique d'hypertension ou d'hypotension artérielle, ou de toute autre condition cardiaque ou artérielle, doivent le signaler à leur médecin avant de commencer tout traitement avec l'atomoxétine. L'atomoxétine n'a pas été soumise à des essais auprès d'enfants de moins de six ans ou chez des patients âgés. Certains enfants peuvent perdre du poids au début du traitement avec l'atomoxétine. Comme tous les traitements du TDAH, la croissance de l'enfant doit être surveillée au cours du traitement. Dans de rares cas, l'atomoxétine peut causer des dommages du foie. Les patients doivent immédiatement signaler à leur médecin s'ils connaissent des démangeaisons, une urine foncée, un jaunissement des yeux ou de la peau, une sensibilité au niveau supérieur droit de l'abdomen, ou des symptômes similaires à ceux de la grippe qui restent inexpliqués.

Lors des essais cliniques, les effets secondaires ont été généralement de courte durée et la plupart des patients qui en ont fait l'expérience n'ont pas été suffisamment incommodés pour arrêter le traitement. Les réactions indésirables les plus couramment observées chez les enfants et les adolescents lors des essais cliniques se sont résumées à des maux d'estomac, la diminution de l'appétit, des nausées, des vomissements, des étourdissements, de la fatigue et de l'irritabilité. Les effets indésirables observés le plus souvent chez les adultes ont été la constipation, la bouche sèche, des nausées, la diminution de l'appétit, des étourdissements, des insomnies, des troubles de l'érection, des difficultés à uriner et des menstruations douloureuses.

À propos de Lilly

Lilly est une entreprise tournée vers l'innovation qui développe un portefeuille de produits pharmaceutiques d'avant-garde en utilisant des techniques de recherche de pointe et en s'appuyant sur un réseau mondial de laboratoires et des alliances avec des organisations scientifiques de premier plan. Basée à Indianapolis, dans l'Indiana, Lilly répond - par les médicaments et l'information - à certains des problèmes médicaux les plus pressants au monde. Pour plus d'informations, veuillez consulter www.lilly.com. P-LLY

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs sur le potentiel de Strattera (atomoxétine) pour le traitement du TDAH qui reflètent les estimations actuelles de Lilly. Cependant, comme pour tout produit pharmaceutique, ce processus de commercialisation est soumis à des risques et incertitudes importants. Pour une présentation détaillée de ces risques et incertitudes, reportez-vous aux formulaires que Lilly a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine. Lilly réfute toute obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs.

(1) Résumé des caractéristiques produit de Strattera : http://emc.medicines.org.uk/emc/assets/c/html/displaydoc.asp?documentid=14482

(2) American Psychiatric Association : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, quatrième édition, texte révisé, Washington, DC, American Psychiatric Association, 2000.

(3) Green C, Chee K. Understanding ADHD - The Definitive Guide to Attention Deficit Hyperactivity Disorder. The Random House Ballantine Publishing Group 1998.

(4) Barkley RA. Attention-Deficit Hyperactivity Disorder : A Handbook for Diagnosis and Treatment. 1998, Guildford Publications, New York.

(Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20031219/LLYLOGO )

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 mai 2018
Le Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ, déplore la fermeture précipitée de la résidence pour personnes âgées de Vallée-Jonction. Ce faisant, on déracine des personnes âgées de leur milieu et c'est une vingtaine...

25 mai 2018
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, prononcera quelques mots sur le Fonds pour la réduction des méfaits du gouvernement du Canada. La ministre répondra aux questions des médias après son allocution. DateLe 28 mai...

25 mai 2018
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la ministre responsable des Relations internationales et de la Francophonie, ministre responsable de la région des Laurentides et députée de l'Acadie, madame Christine...

25 mai 2018
Des travailleuses et travailleurs de tous les titres d'emploi du CHU Sainte-Justine tiennent un sit-in symbolique aujourd'hui pour dénoncer leur surcharge de travail permanente. Ces membres de la Fédération de la santé et des services sociaux...

25 mai 2018
Leader en biotechnologie, NanoSphere Health Sciences, LLC annonce avoir retenu les services de Gravitas Securities Inc. (« Gravitas »), à titre de conseiller financier de la société. NanoSphere souhaite également annoncer qu'elle a octroyé 3 165...

25 mai 2018
Aujourd'hui, la ministre du Développement international et de la Francophonie, l'honorable Marie-Claude Bibeau, a fait part de l'intention qu'a son gouvernement de contribuer jusqu'à 300 millions de dollars à la création d'un...




Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 06:05 et diffusé par :