Le Lézard
Classé dans : Santé

Lilly lance un essai de phase III d'un agent contre le cancer administré oralement une fois par jour



INDIANAPOLIS, May 31 /PRNewswire/ --

- en phase finale, cet essai portant sur le lymphome non hodgkinien recrute actuellement des patients

Pour la deuxième fois en autant de mois, Eli Lilly and Company a annoncé le lancement d'une étude de phase III portant sur l'enzastaurin, un agent oral multi cible en phase de mise au point. Cet essai évaluera le potentiel de l'enzastaurin pour le traitement de patients atteints d'un lymphome non hodgkinien (LNH), le plus répandu des cancers du système lymphatique, le système qu'utilise le corps pour se défendre contre la maladie. Plus spécifiquement, l'enzastaurin sera évalué en tant que thérapie de maintenance chez des patients atteints d'un lymphome diffus à grande cellule B ayant obtenu une rémission après un traitement de première intention. Le lymphome diffus à grande cellule B (DLBCL) est la forme la plus commune du LNH et le but de la thérapie d'entretien est d'éviter une rechute. En mars, Lilly avait annoncé le premier essai de phase III portant sur l'enzastaurin pour traiter le glioblastome, une forme commune de cancer du cerveau. L'an dernier les résultats de l'essai de phase II portant sur l'enzastaurin pour traiter le glioblastome et le lymphome non hodgkinien ont été présentés aux réunions annuelles de l'American Society of Clinical Oncology et de American Society of Hematology, respectivement.

<< L'incidence du lymphome non hodgkinien a fortement augmenté qu cours des dernières 25 années >>, affirme le Dr Richard Gaynor, M.D., vice-président et directeur de la plateforme d'oncologie et de recherche sur le cancer de Eli Lilly and Company. << Les thérapies développées ces dernières années ont permis à beaucoup de patients d'obtenir une rémission. Notre objectif, en mettant au point l'enzastaurin, est de développer un agent susceptible de maintenir ces patients LNH en rémission. Des études préliminaires de l'enzastaurin comme traitement LNH se sont révélées prometteuses. Nous anticipons avec intérêt la poursuite de nos recherches dans le cadre de cette étude. >>

L'essai de phase III de l'enzastaurin contre le lymphome non hodgkinien (PRELUDE -Preventing Relapse in Lymphoma Using Daily Enzastaurin) est une étude randomisée contrôlée par placebo de patients en phase de première rémission de DLBCL. L'essai va évaluer l'efficacité, l'innocuité et la tolérabilité de l'enzastaurin administré oralement en le comparant au placebo pendant trois ans. Un comité d'évaluation va superviser cet essai qui impliquera 459 patients répartis dans 100 sites de par le monde. Le critère principal de cet essai sera le taux de survie sans réapparition de la maladie. En outre, Lilly évaluera tous les biomarqueurs affectés par l'enzastaurin afin d'établir une relation entre les réactions des patients et les résultats cliniques de l'essai. Les étapes administratives une fois franchies, plus de détails sur le protocole de l'essai et les sites de recrutement seront disponibles sur www.clinicaltrials.gov et www.lillytrials.com ou en appelant le +1-877-CTLilly (+1-877-285-4559).

L'Enzastaurin, un inhibiteur de la kinase serine-thréonine, est conçu pour empêcher, grâce à un mécanisme d'action unique, la croissance de la tumeur. Des données précliniques suggèrent qu'il s'attaque à la tumeur de trois manières : en réduisant la capacité de la cellule à se diviser (prolifération cellulaire), en provoquant la mort naturelle des cellules tumorales (apoptose) et en empêchant la pénétration des vaisseaux sanguins par les cellules tumorales (angiogenèse). Les données suggèrent que l'enzastaurin bloque la signalisation par les voies PKC-bèta et PI3K/AKT. On a pu montrer que ces voies sont activées dans une variété importante de cancers. En plus du lymphome non hodgkinien, l'enzastaurin est étudié avec d'autres types de tumeurs, notamment le glioblastome, le cancer colorectal, le cancer du poumon à non petites cellules, le cancer pancréatique et le lymphome du manteau.

Le lymphome non-hodgkinien

Le lymphome non hodgkinien est le plus répandu des cancers du système lymphatique, le mécanisme de défense qu'utilise le corps contre les infections et la maladie. Considéré autrefois comme rare, l'incidence du lymphome non hodgkinien a augmenté de 83 pour cent au cours des dernières 25 années. Le LNH arrive maintenant en cinquième place des cancers les communs. Chaque année, 56 000 nouveaux cas sont diagnostiqués aux États-Unis et 46 000 dans l'Union européenne.

A propos de Lilly Oncology, une division de Eli Lilly and Company

Depuis plus de quatre décennies, Lilly Oncology collabore avec des cancérologues afin de proposer de nouveaux choix de traitement et des programmes valables aux patients et médecins du monde entier. Inspirée par les courageux patients qui vivent avec le cancer, Lilly Oncology met au point des traitements considérés, dans le monde entier, comme des standards de soins. La compagnie développe un vaste portefeuille de thérapies nouvelles en vue d'accélérer et améliorer les traitements anti cancéreux.

Concernant Eli Lilly and Company

Lilly, une entreprise innovatrice de premier plan, se consacre au développement de produits pharmaceutiques << first in class >> et << best in class >> en appliquant les toutes dernières recherches effectuées dans ses propres laboratoires mondiaux et résultant de collaborations avec des organisations scientifiques de renom. La société, dont le siège social est situé à Indianapolis, Ind., offre des solutions visant à répondre aux besoins médicaux les plus urgents à l'échelle mondiale sous forme de médicaments et d'informations. P - LLY

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs concernant le potentiel du composé en investigation clinique enzastaurin (LY317615) et reflète les convictions actuelles de Lilly. Toutefois, comme pour tout produit pharmaceutique en cours de développement, le processus de mise au point, d'examen réglementaire, et/ou de commercialisation comporte des risques et des incertitudes importants. Il n'est aucunement garanti que le produit recevra les approbations réglementaires ou que l'approbation réglementaire s'appliquera aux indications anticipées par la Société. De plus, il n'est aucunement garanti que le produit aura du succès au niveau commercial. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ces risques et ces incertitudes, veuillez consulter les documents déposés par Lilly auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis. Lilly ne s'engage aucunement à actualiser ces énoncés prospectifs.

(Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20031219/LLYLOGO )

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:00
Pour un dépistage amélioré chez les femmes à risque MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Une collaboration internationale d'envergure réunissant des centaines de chercheurs de partout dans le monde a permis d'identifier 72 nouvelles variations...

à 10:54
Le Centre de recherche sur l'autisme Azrieli permettra de mettre au point de nouveaux traitements et d'approfondir nos connaissances sur le trouble du spectre de l'autisme. MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Un nouveau centre de recherche...

à 10:00
MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève, et le vice-président de la FSSS-CSN, Dany Lacasse, participeront aux consultations de la Commission des relations avec les citoyens sur le projet de loi...

à 09:45
THETFORD MINES, QC, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Dans le but d'optimiser la qualité des soins ainsi que l'utilisation des ressources humaines et financières consacrées à la néonatalogie, à la pédiatrie et à l'obstétrique à l'Hôpital de Thetford...

à 09:00
RANCHO CORDOVA, Californie, 23 octobre 2017 /PRNewswire/ -- AMPAC Fine Chemicals (AFC) se réjouit d'annoncer la promotion de Don Whiteaker au poste de vice-président chargé de la chaîne logistique et celle du Dr. Jeff Butler au poste de directeur...

à 08:45
TORONTO, le 23 oct. 2017 /CNW/ - Le rapport À la hauteur 2017, le onzième rapport annuel de Qualité des services de santé Ontario sur la santé des Ontariennes et des Ontariens et sur le rendement du système de santé, démontre que les Ontariens et les...




Communiqué envoyé le 31 mai 2006 à 04:05 et diffusé par :