Le Lézard

Maraudage dans la construction - La CSN-Construction étonnée des affirmations de la FTQ-Construction



MONTRÉAL, le 30 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 30 mai /CNW Telbec/ - Le président de la CSN-Construction, Ted McLaren, se dit "étonné" des affirmations de la FTQ-Construction qui prétend se diriger vers une majorité à l'issue du prochain maraudage dans l'industrie de la construction.

"Le vote de changement d'allégeance syndicale n'est pas un vote obligatoire, rappelle Ted McLaren. Dans le passé, les travailleuses et les travailleurs de notre industrie ne se sont jamais déplacés en larges masses à l'occasion de ce vote. On parle de 1,5 % à 2 % de travailleurs qui changent d'organisation syndicale. Selon les indications que nous avons, il devrait en être de même cette année."

"Comment la FTQ-Construction peut-elle faire de telles déclarations alors que la période de maraudage se termine demain soir et que le vote a lieu les 8, 9 et 10 juin ?", se demande le président de la CSN-Construction.

Une alliance habilitée à négocier

"Actuellement, il y a une certitude", de dire Ted McLaren, l'alliance formée par le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction-International, la CSD-Construction et la CSN-Construction regroupe près de 55 % des travailleurs. En vertu de la loi, l'alliance a la majorité requise pour négocier et conclure les prochaines conventions collectives de la construction."

Selon le président de la CSN-Construction, "la nouvelle alliance est la démonstration de la démocratie syndicale et du pluralisme syndical dans notre industrie, des valeurs que les trois associations syndicales partagent."


Communiqué envoyé le 30 mai 2006 à 19:06 et diffusé par :