Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé

Mise à jour de Gen-Probe et DiagnoCure sur leur collaboration dans le cancer de la prostate et sur de nouveaux programmes de développement



SAN DIEGO, CA et QUEBEC, le 30 mai /CNW/ -- SAN DIEGO, CA et QUEBEC, le 30 mai /CNW Telbec/ - Gen-Probe Incorporated (NASDAQ : GPRO) et DiagnoCure inc. (TSX : CUR) ont annoncé aujourd'hui trois nouvelles sur leur entente de collaboration et les programmes de développement entourant le marqueur novateur et hautement spécifique PCA3 pour le cancer de la prostate.

Tout d'abord, les deux sociétés ont amendé et élargi les termes de leur entente de licence et de collaboration. En particulier, afin d'explorer de nouvelles avenues commerciales pour le gène PCA3, Gen-Probe a octroyé à DiagnoCure des droits exclusifs pour développer des produits in vivo ainsi que des droits co-exclusifs pour développer des produits en hybridation in situ à fluorescence (FISH) utilisant le gène PCA3. DiagnoCure versera à Gen-Probe des redevances sur les ventes commerciales de tels produits. De plus, les sociétés se sont entendues sur un nouvel échéancier pour la soumission de la demande d'Approbation Préalable à la Mise en Marché formelle d'un produit diagnostique in vitro du gène PCA3 auprès de la Food and Drug Administration des Etats- Unis. Egalement, DiagnoCure et Gen-Probe ont initié une nouvelle collaboration, financée par Gen-Probe, pour évaluer l'utilité diagnostique de certains marqueurs géniques pour les cancers du poumon et/ou du rein au cours des douze prochains mois. Gen-Probe a acquis de Corixa un ensemble de marqueurs potentiels pour ces cancers au début de 2005. Finalement, Gen-Probe et DiagnoCure ont convenu de créer un sous-comité conjoint qui aura un rôle consultatif dans les activités de marketing et d'études cliniques relativement à la technologie PCA3.

Quatre affiches portant sur le gène PCA3 ont été présentées la semaine dernière au congrès annuel de l'AUA (American Urological Association) à Atlanta. Cet événement, qui réunit plus de 10 000 médecins et scientifiques du monde entier, est le congrès d'urologie le plus important à l'échelle internationale. Une étude, présentation no. 538 de l'AUA, a démontré que la spécificité du test PCA3 s'élevait à 74 % dans un groupe de 225 patients présentant un taux sérique élevé de PSA et ayant obtenu auparavant une biopsie négative. En comparaison, la spécificité du test PSA s'élevait à 17 % dans la même étude. Une autre étude, présentation no. 540 de l'AUA, a démontré que parmi 491 patients il y avait corrélation entre un taux élevé de PCA3 et la probabilité plus élevée d'une biopsie positive. Toutefois, contrairement au test PSA, il n'y avait pas de corrélation entre un taux élevé de PCA3 et le volume de la glande prostatique dans cette étude, réduisant par le fait même le potentiel de résultats de type "faux positif".

Deux laboratoires américains ont individuellement validé les réactifs ("Analyte Specific Reagent" ou ASR) de Gen-Probe pour le test PCA3 et ont récemment annoncé le début de la commercialisation de leur test. Les deux laboratoires sont Ameripath, en collaboration avec Molecular Profiling Institute, et Bostwick Laboratories. Par ailleurs, des études cliniques pour le test PCA3 sont en cours en Europe et la commercialisation du produit sous marquage CE devrait s'amorcer vers la fin de l'année tel que prévu. En prévision du lancement européen, Gen-Probe a présenté divers résultats d'études sur son produit PCA3 à un symposium tenu en avril dernier à Paris lors du congrès annuel de l'Association européenne d'urologie.

"Nous sommes heureux des progrès que Gen-Probe et DiagnoCure ont réalisés dans le cadre de notre programme de développement PCA3, notamment la commercialisation du test en version ASR aux Etats-Unis et la préparation du lancement du produit sous marquage CE en Europe d'ici la fin de l'année", a déclaré Larry Mimms, Ph.D., premier vice-président, recherche et développement pour Gen-Probe. "Nous sommes également ravis du potentiel futur de la technologie PCA3 ainsi que des possibilités que nous étudions présentement en vue d'améliorer l'utilité clinique en combinaison avec les nouveaux marqueurs récemment acquis pour le cancer de la prostate y compris les translocations obtenues de l'Université du Michigan."

"Nous avons toujours cru que Gen-Probe était le partenaire idéal pour amener la technologie du gène PCA3 de DiagnoCure à son plein potentiel et nous sommes fiers de confirmer et de renforcer notre partenariat stratégique avec eux", affirme Pierre Désy, président et chef de la direction de DiagnoCure. "Leur leadership dans la détection des acides nucléiques (NAT), leur plateforme exclusive et leur grande motivation de devenir chef de file en détection génétique du cancer sont autant d'atouts qui, de concert, mèneront à la réalisation et à l'optimisation du potentiel du marqueur PCA3."

Des recherches précliniques initiales ont démontré que le gène PCA3 était uniquement surexprimé dans les tissus prostatiques cancéreux. Par conséquent, le prototype de test urinaire PCA3 de Gen-Probe peut s'avérer supérieur au test d'antigène spécifique de la prostate (PSA) dans certaines situations cliniques. Comme le test PSA est exprimé à la fois dans les tissus prostatiques normaux et les tissus prostatiques malins, les tests PSA ont tendance à produire de nombreux résultats de type "faux positif" qui ne peuvent être confirmés par biopsie.

Le gène PCA3 a initialement été découvert et caractérisé par une équipe conjointe de l'Université de Nijmegen, aux Pays-Bas, et de l'Université Johns Hopkins, de Baltimore, au Maryland. Le brevet américain 7008765 a été attribué à la technologie le 7 mars 2006 et le premier brevet européen portant le numéro 1222266 sur l'ARN messager du gène PCA3 a été octroyé le 29 mars 2006. DiagnoCure détient une licence mondiale exclusive sur toutes les applications diagnostiques et thérapeutiques de ce gène. En novembre 2003, Gen-Probe a acquis de DiagnoCure des droits exclusifs mondiaux pour les applications diagnostiques utilisant la technologie PCA3.

Au sujet de Gen-Probe

---------------------

Gen-Probe Incorporated est un chef de file mondial dans le développement, la production et la commercialisation de tests à base d'acides nucléiques qui sont rapides, précis et efficaces au point de vue des coûts et qui sont utilisés principalement pour le diagnostic de maladies humaines et le dépistage dans les banques de sang. Gen-Probe possède plus de 20 ans d'expérience dans le domaine des acides nucléiques et s'est vu décerner le "2004 National Medal of Technology", la plus haute reconnaissance aux Etats- Unis en matière d'innovation technologique, pour le développement de tests à base d'acides nucléiques pour le dépistage dans le sang. Gen-Probe, dont le siège social est situé à San Diego, en Californie, compte près de 900 employés. De plus amples renseignements sur l'entreprise peuvent être obtenus au www.gen-probe.com.


    Au sujet de DiagnoCure
    ----------------------



DiagnoCure se spécialise dans le développement, la production et la commercialisation de tests diagnostiques pour le dépistage précoce de cancers. Le premier produit de DiagnoCure, ImmunoCyt(MC) / uCyt+(MC), est un outil important de diagnostic et de suivi du cancer de la vessie. En 2003, la société a complété le développement du uPM3(MC), son premier test pour le dépistage précoce du cancer de la prostate et a octroyé à Gen-Probe une licence mondiale exclusive pour l'utilisation de la technologie PCA3 pour le diagnostic du cancer de la prostate. DiagnoCure explore actuellement différentes applications pour la détection du cancer du poumon et du rein. Le siège social de DiagnoCure est situé à Québec, Canada. Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus au www.diagnocure.com.

Enoncés prospectifs

-------------------

Toutes les affirmations contenues dans ce communiqué de presse concernant les attentes, convictions, plans, objectifs, hypothèses ou événements et performances futurs ne constituent pas des faits historiques mais plutôt des énoncés prospectifs. Ces énoncés sont souvent, mais pas toujours, exprimés par des termes ou expressions tels que "croit", "sera", "prévoit", "anticipe", "estime", "a l'intention", "planifie" et l'emploi du temps conditionnel. Par exemple, les énoncés concernant de nouveaux produits, les approbations réglementaires potentielles et l'adoption potentielle par la clientèle représentent tous des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de performance. Ils impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et hypothèses pouvant amener les résultats réels, les niveaux d'activité, de performance ou d'accomplissement à différer de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Certains des risques, incertitudes et hypothèses qui pourraient amener les résultats réels à différer de façon importante des estimations ou projections contenues dans les énoncés prospectifs comprennent mais ne se limitent pas à : (i) le risque que les nouveaux produits du cancer de la prostate, y compris ceux fondés sur PCA3 et/ou les translocations décrites ci-haut, ne seront pas approuvés aux fins de la commercialisation selon les échéanciers prévus, ou même jamais, (ii) le risque que le développement de ces produits ne soit pas couronné de succès (iii) la possibilité que le marché pour la vente de ces produits ne se développe pas tel que prévu, (iv) nous pourrions ne pas être en mesure d'être compétitifs, (v) nous pourrions ne pas être en mesure de maintenir nos collaborations actuelles et conclure de nouvelles collaborations ou d'établir une nouvelle clientèle (vi) nous dépendons de tiers pour la distribution de certains de nos produits. La liste qui précède énonce quelques-uns, mais pas tous les facteurs qui pourraient affecter la capacité de l'entreprise à atteindre les résultats décrits dans les énoncés prospectifs. Pour de plus amples informations sur les facteurs de risques ou incertitudes rencontrées par l'entreprise et tout renseignement sur nos états financiers et notes additionnelles, vous pouvez consulter les documents déposés auprès des agences réglementaires : pour Gen- Probe, veuillez vous référer aux documents déposés auprès de la SEC, notamment le rapport annuel 10-k le plus récent de Gen-Probe et tout autre rapport périodique subséquent; pour DiagnoCure, veuillez vous référer aux documents déposés sur SEDAR, notamment les risques généraux et incertitudes apparaissant dans la Notice annuelle la plus récente sous la rubrique "Facteurs de risque". Nous déclinons expressément toute obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs pour refléter tout événement ou circonstance après la date du présent communiqué ou de refléter la survenance de tout événement subséquent.

%SEDAR: 00003671EF c2162

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
L'Association des établissements privés conventionnés lance une chaîne d'amour dans les CHSLD et centres de réadaptation privés conventionnés ainsi que sur le Web pour que tous les aînés qui y habitent ne soient pas oubliés pendant la période des...

à 01:47
Bayan Grocers Inc. procède au rappel de barres de dessert glacées de marque Polly Ann parce que ces produits contiennent du lait qui n'a pas été déclaré sur l'étiquette. Les personnes allergiques au lait ne doivent pas consommer les produits visés...

15 déc 2017
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 9 décembre 2017 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur les produits.  Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée...

15 déc 2017
Recul de l'accès, diminution et réduction des services, réseau fragilisé et affaibli, épuisement du personnel, démotivation, c'est en ces termes que la Coalition solidarité santé résume son bilan de l'année 2017 en Santé et Services sociaux (SSS)....

15 déc 2017
Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec accordent une aide financière totalisant 7 millions de dollars à Groupe Meloche, un important intégrateur de produits et fournisseur de services manufacturiers au sein de l'industrie...

15 déc 2017
Dans le cadre des efforts pour améliorer la sécurité et le mieux-être des usagers en modernisant les infrastructures du réseau, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que la ministre responsable de...




Communiqué envoyé le 30 mai 2006 à 18:11 et diffusé par :