Le Lézard
Classé dans : Santé

Commission parlementaire Chaoulli - À quand la garantie d'accès pour les clientèles vulnérables au Québec?



QUÉBEC, le 30 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 30 mai /CNW Telbec/ - Les quatre associations d'établissements spécialisés à vocation régionale, regroupant les centres jeunesse et les centres de réadaptation, ont déposé aujourd'hui leur mémoire conjoint devant la Commission des affaires sociales dans le cadre de la consultation sur le document Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité. Les associations sont inquiètes que le ministère de la Santé et des Services sociaux envisage d'appliquer le principe de garantie de soins de façon très restrictive car elles craignent que plusieurs clientèles et plus particulièrement, celles parmi les plus vulnérables et donc plus silencieuses et moins revendicatrices, soient reléguées au deuxième rang. Il s'agit de personnes aux prises avec des problèmes sociaux graves tels les problèmes d'alcoolisme, de toxicomanie, de protection de la jeunesse, de criminalité juvénile, d'incapacités découlant d'une déficience intellectuelle ou physique et de troubles envahissants du développement.

Les quatre associations d'établissements spécialisés ont fait part de quatre recommandations dont deux principales. D'abord, que le ministre de la Santé et des Services sociaux s'engage à étendre le principe de garantie d'accès aux services sociaux et de réadaptation spécialisée, de manière à diminuer les délais d'attente pour les clientèles vulnérables. Ensuite, compte tenu de la pression financière qu'exercent, à la fois, les nouvelles technologies dans le domaine médical et le vieillissement de la population, que le gouvernement s'engage à protéger le financement public des services spécialisés requis destinés aux plus vulnérables de notre société et à les faire progresser à la hauteur des besoins.

Faute de ressources suffisantes, des délais d'attente sont récurrents dans le domaine des services sociaux et spécialisés autres qu'hospitaliers. À titre d'exemple, en mars 2005, 1 444 personnes ayant une déficience intellectuelle et 709 enfants ayant un trouble envahissant du développement étaient en attente de services. Dans le secteur de la déficience physique,     8 583 personnes étaient en attente d'un premier service de réadaptation dont   3 206 enfants. Dans le secteur des centres jeunesse, 2 013 personnes se retrouvaient sur les listes d'attente dont plus de la moitié étaient des enfants en attente d'aide dans le cadre de la Loi sur la protection de la jeunesse. On parle ici d'enfants abusés, maltraités ou négligés et de familles en grande détresse.

Les personnes qui ont présenté le mémoire sont M. Jean-Nil Thériault, président et M. Jean-Pierre Hotte, directeur général de l'Association des centres jeunesse du Québec, M. Jean-Guy Frigon, président de l'Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec, M. Jean-Marie Bouchard, président de la Fédération québécoise des centres de réadaptation en déficience intellectuelle et M. Pierre-André Bernier, président de la Fédération québécoise des centres de réadaptation pour personnes alcooliques et toxicomanes.

Le mémoire conjoint est disponible sur chacun des sites web des associations.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 déc 2017
En date du 16 décembre en soirée, la collecte de dons de la 15e Guignolée du Dr Julien pour les trois centres d'expertise de la Fondation s'élève à 1 143 355 $. Ce premier décompte témoigne de l'appui renouvelé de la...

16 déc 2017
Le gouvernement fédéral reconnaît que, pour tous les Canadiens, l'aide médicale à mourir est une question très personnelle. La publication de rapports à ce sujet est essentielle pour assurer une transparence et maintenir la confiance du public. La...

16 déc 2017
L'Association des établissements privés conventionnés lance une chaîne d'amour dans les CHSLD et centres de réadaptation privés conventionnés ainsi que sur le Web pour que tous les aînés qui y habitent ne soient pas oubliés pendant la période des...

16 déc 2017
Bayan Grocers Inc. procède au rappel de barres de dessert glacées de marque Polly Ann parce que ces produits contiennent du lait qui n'a pas été déclaré sur l'étiquette. Les personnes allergiques au lait ne doivent pas consommer les produits visés...

15 déc 2017
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 9 décembre 2017 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur les produits.  Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée...

15 déc 2017
Recul de l'accès, diminution et réduction des services, réseau fragilisé et affaibli, épuisement du personnel, démotivation, c'est en ces termes que la Coalition solidarité santé résume son bilan de l'année 2017 en Santé et Services sociaux (SSS)....




Communiqué envoyé le 30 mai 2006 à 12:14 et diffusé par :