Le Lézard

Fermeture cavalière de la Rôtisserie Saint-Hubert de Ville La Salle



MONTRÉAL, le 30 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 30 mai /CNW Telbec/ - La cinquantaine d'employé-es de la Rôtisserie Saint-Hubert de Ville La Salle, syndiqués à la CSN, ont eu la surprise de leur vie en apprenant, vers 20h 30, vendredi dernier, le 26 mai, que l'établissement cessait ses activités et fermait ses portes à 21h.

Le propriétaire a invité les employé-es à vider leurs casiers et à quitter. Dès 22h, le restaurant était placardé. Le président du syndicat, Sylvain Larivière considère pour le moins cavalière une telle fermeture. "Il me semble qu'après 25 ans de service on aurait dû avoir un minimum de respect à notre égard." De fait, l'employeur n'a aucunement justifié la fermeture de l'établissement.

La secrétaire générale de la Fédération du commerce de la CSN, Ann Potvin, auquel le syndicat est affilié, trouve louche cette fermeture. "On nous annonce une fermeture à 30 minutes d'avis et on apprend que tout le territoire que desservait ce restaurant était redistribué aux rôtisseries de Verdun et de Lachine. Il ne fait pas l'ombre d'un doute que cette fermeture était planifiée depuis un certain temps."

Le syndicat veut connaître les raisons qui motivent cette fermeture car il n'y avait pas de problème de relations de travail et que les salaires et conditions de travail étaient semblables à ce qui se pratique dans les autres rôtisseries Saint-Hubert.

Le syndicat a communiqué avec la haute direction de Saint-Hubert pour connaître les véritables motifs derrière cette fermeture.


Communiqué envoyé le 30 mai 2006 à 09:10 et diffusé par :