Le Lézard

Quebecor World poursuit les Teamsters devant les tribunaux



MONTREAL, CANADA--(CCNMatthews - 8 mai 2006) - Quebecor World Inc. (TSX:IQW.SV)(NYSE:IQW), a déposé une plainte aujourd'hui devant la cour fédérale de district de Chicago (Illinois), à l'encontre de la Fraternité internationale des Teamsters et de son Syndicat international des communications graphiques (SICG). La plainte allègue que ces syndicats ont violé le Protocole de neutralité et de syndicalisation intervenu avec la Société en faisant des allégations dénigrantes, négatives et accusatoires au sujet de la Société, adressées aux employés de la Société, à ses clients et au public en général. La plainte allègue que les nombreuses déclarations écrites émises par les syndicats sont tout simplement non fondées et diffamatoires. La Société a demandé à la cour d'interdire une telle conduite par les syndicats et a également réclamé des dommages-intérêts.

Les tentatives du SICG et des Teamsters de nuire à l'image de la Société auprès du public et de perturber les relations d'affaires de QW avec ses clients en publiant des propos incendiaires, calomnieux et diffamatoires n'aboutit à rien de constructif et ne tient pas compte de l'intérêt de l'ensemble des employés de Quebecor World, y compris les milliers d'employés de Quebecor qui sont déjà représentés par la Fraternité internationale des Teamsters, d'être perçus comme l'imprimeur de choix.

En 2003, le Syndicat a amorcé une campagne de harcèlement à l'encontre de la Société dans le but d'augmenter le nombre des syndiqués en essayant de forcer Quebecor World à renoncer aux droits de ses employés aux Etats-Unis de voter au scrutin secret sur la question de choisir ou non une représentation syndicale. Cette campagne a fait appel à des tactiques qui comprenaient des déclarations fausses et trompeuses à l'encontre de la Société. En 2005, Quebecor World et le Syndicat ont signé un Protocole de neutralité et de syndicalisation qui a mis fin à la campagne syndicale. Les derniers gestes posés par le Syndicat indiquent que celui-ci a choisi une fois de plus d'opter pour une campagne de dénigrement à l'encontre de la Société, interdite aux termes du Protocole de neutralité et de syndicalisation.

La Société ne cherche pas à mettre un terme à toute entente qu'elle peut avoir avec les syndicats. Quebecor World entretient de solides relations avec les membres syndiqués de son personnel et respecte intégralement les droits de ses employés. Quebecor World est l'une des entreprises les plus largement syndiquées de l'industrie de l'imprimerie. Environ un tiers de ses employés aux Etats-Unis, soit plus de 6000, sont syndiqués. Quebecor World s'est toujours conformée à la législation du travail et continuera de la respecter dans tous les pays où elle est présente. Quebecor World s'engage non seulement à honorer ses ententes mais aussi à participer à un dialogue constructif avec les représentants de ses employés au sujet de telles ententes et de toutes divergences que les parties pourraient avoir à cet égard.

La plainte de Quebecor World peut être consultée sur :

http://www.quebecorworldinc.com/main.aspx?id=1034

Quebecor World Inc. (NYSE : IQW, TSX : IQW.SV) est l'une des plus importantes sociétés de médias imprimés commerciaux du monde. Elle est un chef de file dans la plupart de ses principaux créneaux : magazines, encarts publicitaires, circulaires, livres, catalogues, publipostage, annuaires, services prémédias numériques, logistique, listes d'adresses et autres services à valeur ajoutée. La Société compte environ 30 000 employés, à l'oeuvre dans plus de 130 imprimeries et ateliers de services connexes aux Etats-Unis, au Canada, en Argentine, en Autriche, en Belgique, au Brésil, au Chili, en Colombie, en Espagne, en Finlande, en France, en Inde, au Mexique, au Pérou, au Royaume-Uni, en Suède et en Suisse.




Communiqué envoyé le 8 mai 2006 à 20:51 et diffusé par :