Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Bombardier annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre clos le 30 avril 2006



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 30 mai 2006) - (Tous les montants présentés dans ce communiqué sont en dollars américains, à moins d'indication contraire.)
- Revenus consolidés de 3,5 milliards $

- BAI découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux de
  53 millions $, contre 42 millions $ l'exercice précédent

- BPA découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux
  de 0,02 $, contre 0,01 $ l'exercice précédent

- Espèces et quasi-espèces de 2,2 milliards $, après un remboursement
  de dette de 321 millions $

- Le carnet de commandes demeure solide à 32,3 milliards $

Bombardier a publié aujourd'hui ses résultats financiers pour le premier trimestre de l'exercice 2007. Le bénéfice avant impôts sur les bénéfices (BAI) et éléments spéciaux a totalisé 53 millions $ pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 42 millions $ l'exercice précédent. Le bénéfice par action découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux s'est établi à 0,02 $, en regard de 0,01 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le carnet de commandes total est solide à 32,3 milliards $.

"Nos résultats démontrent un progrès soutenu lorsqu'on les compare aux résultats du premier trimestre de l'exercice précédent, a déclaré Laurent Beaudoin, président du conseil d'administration et chef de la direction, Bombardier Inc. Les marges du groupe Transport continuent de s'améliorer et la comptabilisation des charges spéciales liées au plan de restructuration a été achevée au présent trimestre. Chez Aéronautique, nous avons accéléré la production de certains de nos programmes d'avions d'affaires, reflétant la vigueur du marché. Par ailleurs, notre équipe dédiée aux avions régionaux continue d'explorer de nouvelles occasions dans le segment de marché des appareils de 80 à 100 sièges, a ajouté M. Beaudoin. Nous continuons de relever les défis qui se présentent à nous, tout en axant nos efforts sur une exécution impeccable et une croissance soutenue à long terme."

Bombardier Aéronautique

Le bénéfice avant revenus de financement, dépenses de financement, impôts sur les bénéfices (BAII) et éléments spéciaux s'est établi à 55 millions $, par rapport à 52 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Le marché des avions d'affaires est demeuré vigoureux, les livraisons affichant une augmentation de 23 % au cours du premier trimestre. Cette augmentation du nombre de livraisons est surtout attribuable aux familles d'appareil Learjet et Global. Plusieurs étapes importantes sur le plan de l'amélioration des produits ont été franchies au cours du premier trimestre, avec la mise en service du biréacteur léger supérieur Learjet 40 XR et le vol inaugural réussi de l'avion Learjet 60 XR.

En outre, Bombardier Aéronautique a reçu 19 commandes nettes d'avions régionaux, comprenant une commande pour six appareils CRJ900 de Air One d'Italie, le plus récent exploitant européen du biréacteur régional CRJ900. La tendance vers les biréacteurs régionaux et les biturbopropulseurs de plus grande taille se poursuit, en raison des tarifs moins élevés, des prix plus élevés du carburant et de l'assouplissement croissant des clauses de portée des pilotes. De par l'importance de sa flotte d'avions et des avantages de communité inégalés offerts par la famille d'appareils CRJ, Bombardier est en bonne position pour récolter les bénéfices de cette tendance.

Bombardier Transport

Dans un contexte de revenus moins élevés, Bombardier Transport a amélioré sa marge BAII avant éléments spéciaux, laquelle est passée de 2,4 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent à 3 % pour ce trimestre.

Les nouvelles commandes ont continué d'être robustes, atteignant 1,7 milliard $ pour le trimestre. Le ratio nouvelles commandes sur revenus est demeuré solide à 1,1. Des commandes stratégiques importantes ont été reçues au cours du trimestre, tel le contrat visant à fournir 146 véhicules légers sur rail à plancher haut FLEXITY Swift à la régie des transports de Francfort, de même qu'une commande venant de la société de location de matériel roulant européenne CBRail portant sur 35 locomotives TRAXX. La prise de nouvelles commandes pour le secteur des services a également été vigoureuse, à la fois dans le marché européen et le marché nord-américain.

Au cours du premier trimestre, le plan de restructuration de Bombardier Transport, démarré il y a deux ans, a été achevé selon l'échéancier. Comme prévu, quelque 7700 postes ont été abolis et sept sites manufacturiers ont cessé leurs activités. Tous les coûts liés à la restructuration étaient comptabilisés au 30 avril 2006.
Faits saillants financiers
(non vérifiés, en millions de dollars américains, sauf les montants
par action)

                                       Trimestres clos les 30 avril
                                                  2006         2005
---------------------------------------------------------------------
Revenus
  Aéronautique                                   1 940 $      1 936 $
  Transport                                      1 586        1 821
---------------------------------------------------------------------
                                                 3 526 $      3 757 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
BAII découlant des activités  poursuivies
 avant éléments  spéciaux
  Aéronautique                                      55 $         52 $
  Transport                                         47           44
---------------------------------------------------------------------
                                                   102           96
Revenus de financement                             (39)         (33)
Dépenses de financement                             88           87
---------------------------------------------------------------------
BAI découlant des activités  poursuivies
 avant éléments  spéciaux                           53           42
Eléments spéciaux (Transport)                      (24)           8
---------------------------------------------------------------------
BAI découlant des activités poursuivies             29           50
Impôts sur les bénéfices                             8            9
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice découlant des  activités poursuivies       21           41
Bénéfice découlant des activités  abandonnées
 - après impôts                                      3           14
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net                                        24 $         55 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action (en dollars) :
  De base et dilué
    Activités poursuivies avant éléments
     spéciaux                                     0,02 $       0,01 $
    Bénéfice net                                  0,01 $       0,03 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

RESULTATS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE CLOS LE 30 AVRIL 2006

ANALYSE DES RESULTATS

Résultats consolidés

Les revenus consolidés du premier trimestre clos le 30 avril 2006 ont totalisé 3,5 milliards $, comparativement à 3,8 milliards $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. La baisse de 231 millions $ reflète principalement un recul des revenus des trains de grandes lignes au Royaume-Uni et en Allemagne et une diminution du nombre de livraisons de biréacteurs régionaux, en partie contrebalancés par la hausse du nombre de livraisons d'avions d'affaires et l'amélioration de leur prix de vente.

Le BAI découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux pour le trimestre clos le 30 avril 2006 s'est établi à 53 millions $, comparativement à 42 millions $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à la progression de la marge en pourcentage de Transport et au recul des dépenses nettes de financement, en partie contrebalancés par des revenus moindres du secteur Transport.

Les éléments spéciaux ont représenté une charge de 24 millions $ pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à un revenu de 8 millions $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces éléments spéciaux sont les derniers liés aux activités de restructuration de Transport.

Ainsi, le BAI découlant des activités poursuivies s'est établi à 29 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2007, comparativement à 50 millions $ pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Le bénéfice découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux, après impôts, a totalisé 43 millions $, ou 0,02 $ l'action (21 millions $ et 0,01 $ l'action après éléments spéciaux) pour le premier trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 28 millions $, ou 0,01 $ l'action (41 millions $ et 0,02 $ l'action après éléments spéciaux) pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le bénéfice net s'est établi à 24 millions $, ou 0,01 $ l'action, pour le premier trimestre de l'exercice 2007, comparativement à 55 millions $, ou 0,03 $ l'action, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Au 30 avril 2006, le carnet de commandes de Bombardier totalisait 32,3 milliards $, comparativement à 31,6 milliards $ au 31 janvier 2006. La hausse de 700 millions $ découle essentiellement de l'incidence favorable du raffermissement de l'euro et de la livre sterling par rapport au dollar américain sur le carnet de commandes de Transport.

Bombardier Aéronautique
- Revenus de 1,9 milliard $
- BAIIA de 158 millions $
- BAII de 55 millions $
- Carnet de commandes de 10,6 milliards $
- 77 livraisons d'avions

Les revenus de Bombardier Aéronautique ont totalisé 1,9 milliard $ pour les trimestres clos les 30 avril 2006 et 2005.

La marge s'est élevée à 280 millions $, ou 14,4 % des revenus, pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 271 millions $, ou 14 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent. La progression de 0,4 point de pourcentage est essentiellement attribuable à la hausse du nombre de livraisons et à l'amélioration des prix de vente des avions d'affaires, à l'incidence favorable d'une réduction de la provision déjà comptabilisée pour coûts d'indemnités de départ et autres coûts liés à la cessation d'emploi pour départ involontaire, et à la progression du nombre de livraisons de biturbopropulseurs, en partie contrebalancées par la baisse du nombre de livraisons de biréacteurs régionaux, surtout d'appareils CRJ200, la diminution des prix de vente des avions régionaux et le recul de la marge nette réalisée sur les pièces de rechange.

Le bénéfice avant revenus de financement, dépenses de financement, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) s'est établi à 158 millions $, ou 8,1 % des revenus, pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 156 millions $, ou 8,1%, pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le BAII a été de 55 millions $, ou 2,8 % des revenus, pour le premier trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 52 millions $, ou 2,7 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Pour le trimestre clos le 30 avril 2006, le nombre total de livraisons d'avions s'est élevé à 77, comparativement à 81 pour le premier trimestre de l'exercice précédent. Les 77 livraisons étaient composées de 53 avions d'affaires (43 avions pour la période correspondante de l'exercice précédent) et de 24 avions régionaux (38 avions pour la période correspondante de l'exercice précédent). L'augmentation de 23 % du nombre de livraisons d'avions d'affaires résulte surtout de la vigueur continue du marché des avions d'affaires, comme en témoigne la hausse du nombre de livraisons d'appareils Learjet 60, Global Express XRS et Learjet 45 XR. Le nombre de livraisons d'avions de série Challenger 800 a également augmenté. La baisse de 37 % du nombre de livraisons d'avions régionaux découle de la diminution du nombre de livraisons de biréacteurs régionaux, principalement d'appareils CRJ200, dans la foulée des tendances actuelles du marché qui indiquent une réduction de la demande en biréacteurs régionaux de 50 sièges, en partie contrebalancée par la hausse du nombre de livraisons de biturbopropulseurs.

Bombardier a reçu 33 commandes nettes d'avions d'affaires au cours du trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 39 commandes nettes au cours de la période correspondante de l'exercice précédent. Les nouvelles commandes sont demeurées solides et conformes à la vigueur du marché des avions d'affaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2006, Bombardier a reçu 19 commandes nettes d'avions régionaux, comparativement à 43 pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les commandes reçues au cours du trimestre comprenaient une commande de six appareils CRJ900 de Air One d'Italie; une commande de cinq appareils CRJ700 de GE Commercial Aviation Services pour GoJet Airlines des Etats-Unis; et une commande de trois biturbopropulseurs Q300 de National Air Support d'Australie.

Au 30 avril 2006, le carnet de commandes fermes de Aéronautique totalisait 10,6 milliards $, comparativement à 10,7 milliards $ au 31 janvier 2006. Par la suite de l'accélération de la production pour répondre aux exigences de livraisons découlant du nombre important de commandes reçues au cours de l'exercice précédent, les livraisons ont dépassé les nouvelles commandes pour certains programmes d'avions d'affaires de même que pour le biturbopropulseur Q400, entraînant ainsi une baisse de la valeur du carnet de commandes.

Bombardier Transport
- Revenus de 1,6 milliard $
- BAIIA avant éléments spéciaux de 72 millions $ (48 millions $ après
  éléments spéciaux)
- BAII avant éléments spéciaux de 47 millions $ (23 millions $ après
  éléments spéciaux)
- Nouvelles commandes totalisant 1,7 milliard $ (ratio nouvelles
  commandes sur revenus de 1,1)
- Carnet de commandes de 21,7 milliards $

Les revenus de Bombardier Transport ont totalisé 1,6 milliard $ pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 1,8 milliard $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette baisse découle principalement de la baisse des revenus des trains de grandes lignes au Royaume-Uni et en Allemagne en raison d'un niveau d'activité moins élevé dans ces marchés et de l'incidence négative des taux de change, qui totalise environ 90 millions $.

La marge a totalisé 203 millions $, ou 12,8 % des revenus, pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 209 millions $, ou 11,5 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent. La hausse de 1,3 point de pourcentage découle surtout d'améliorations à l'exécution des contrats et à l'incidence positive des initiatives de restructuration.

Le BAIIA avant éléments spéciaux a atteint 72 millions $, ou 4,5 % des revenus, pour le trimestre clos le 30 avril 2006, en regard de 72 millions $, ou 4 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le BAII avant éléments spéciaux a totalisé 47 millions $, ou 3 % des revenus, pour le premier trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 44 millions $, ou 2,4 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Les éléments spéciaux ont représenté une charge de 24 millions $ pour le trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à un revenu de 8 millions $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les éléments spéciaux pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent comprenaient des gains réalisés lors de la vente de terrains et de bâtiments, totalisant 27 millions $.

Il en a résulté un BAII de 23 millions $, ou 1,5 % des revenus, pour le premier trimestre clos le 30 avril 2006, comparativement à 52 millions $, ou 2,9 %, pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Les nouvelles commandes reçues au cours du trimestre clos le 30 avril 2006 ont totalisé 1,7 milliard $, une augmentation de 100 millions $ en regard de la période correspondante de l'exercice précédent.

Les principales commandes portaient sur 146 véhicules légers sur rail à plancher haut FLEXITY Swift pour la régie des transports de Francfort, en Allemagne, d'une valeur approximative de 361 millions $, et sur 35 locomotives TRAXX, type F140 MS/DE, pour CBRail (Euro) Limited du Royaume-Uni, évaluées à environ 156 millions $.

Le carnet de commandes de Bombardier Transport totalisait 21,7 milliards $ au 30 avril 2006, comparativement à 20,9 milliards au 31 janvier 2006. L'augmentation de la valeur du carnet de commandes reflète un écart de conversion net positif de près de 600 millions $ et des nouvelles commandes supérieures aux revenus comptabilisés. L'écart de conversion net positif découle d'un raffermissement de l'euro et de la livre sterling par rapport au dollar américain au 30 avril 2006 comparativement au 31 janvier 2006.

DIVIDENDES SUR ACTIONS PRIVILEGIEES

Actions privilégiées, série 2

Un dividende mensuel sur les actions privilégiées, série 2 de 0,105406 $ CAN, de 0,109375 $ CAN, de 0,113452 $ CAN et de 0,115365 $ CAN par action a été payé respectivement les 15 février, 15 mars, 15 avril et 15 mai 2006.

Actions privilégiées, série 3

Un dividende trimestriel sur les actions privilégiées, série 3 de 0,34225 $ CAN par action est payable le 31 juillet 2006 aux porteurs de ces actions inscrits à la fermeture des marchés le 14 juillet 2006.

Actions privilégiées, série 4

Un dividende trimestriel sur les actions privilégiées, série 4 de 0,390625 $ CAN par action est payable le 31 juillet 2006 aux porteurs de ces actions inscrits à la fermeture des marchés le 14 juillet 2006.

A propos de Bombardier

Un chef de file mondial en solutions de transport novatrices, dans les secteurs des avions régionaux et avions d'affaires et dans celui du matériel de transport sur rail, Bombardier Inc. est une entreprise d'envergure internationale dont le siège social est situé au Canada. Ses revenus pour l'exercice clos le 31 janvier 2006 s'élevaient à 14,7 milliards $ et ses actions se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). De l'information est disponible sur le site Internet de la Société à l'adresse www.bombardier.com.

Challenger, Challenger 800, CRJ, CRJ200, CRJ700, CRJ900, Global Express XRS, Learjet, Learjet 40 XR, Learjet 45 XR, Learjet 60, Learjet 60 XR, Q300, Q400, FLEXITY et TRAXX sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Le rapport de gestion et les états financiers consolidés sont disponibles à l'adresse Internet www.bombardier.com.

ENONCES PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme "pouvoir", "prévoir", "avoir l'intention de", "estimer", "planifier", "entrevoir", "croire", "continuer", la forme négative de ces termes ou de leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la Société formule des hypothèses et sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels des périodes futures de la Société pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que la Société juge ses hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse, se reporter aux sections sur le secteur aéronautique de la Société et sur le secteur transport de la Société du rapport de gestion du rapport annuel de la Société pour l'exercice 2006.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (la situation financière de l'industrie aérienne, les politiques et priorités gouvernementales et la concurrence d'autres entreprises), à l'exploitation (la réglementation et la dépendance à l'égard du personnel clé, les partenaires commerciaux, le développement de nouveaux produits et services, les pertes découlant de garanties et de sinistres, les aspects juridiques découlant de poursuites, la dépendance à l'égard de certains clients clés et fournisseurs clés, les engagements à modalités fixes, les ressources humaines et l'environnement), au financement (la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale, le financement en faveur de certains clients, la situation de trésorerie et l'accès aux marchés financiers, les modalités de certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt et le marché - y compris les risques de change, de taux d'intérêt et de prix des produits de base). Pour plus de renseignements, se reporter à la section Risques et incertitudes du rapport de gestion du rapport annuel de Bombardier Inc. pour l'exercice 2006. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent les attentes de la Société à la date du présent communiqué et pourraient subir des modifications après cette date. A moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

MISE EN GARDE RELATIVE AUX MESURES DE CALCUL DES RESULTATS NON DEFINIES PAR LES PCGR

Ce communiqué de presse repose sur les résultats établis selon les principes comptables généralement reconnus du Canada (PCGR), ainsi que sur le BAIIA, le BAII et le BAI avant éléments spéciaux. Ces mesures, non définies par les PCGR, découlent directement des états financiers consolidés, mais n'ont pas un sens normalisé prescrit par les PCGR; par conséquent, d'autres sociétés utilisant ces termes peuvent les calculer différemment. La direction estime qu'un grand nombre d'utilisateurs de ses états financiers consolidés et du rapport de gestion analysent les résultats de la Société d'après ces mesures du rendement et que cette présentation est conforme aux pratiques de l'industrie. La direction considère que les éléments spéciaux ne font pas partie du cours normal des activités quotidiennes de la Société et qu'ils pourraient nuire à l'analyse des tendances.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
OTTAWA, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, recevra les lettres de créance de cinq nouveaux chefs de mission lors d'une cérémonie le lundi 23 octobre 2017, à 10 h, à Rideau Hall....

à 12:00
OTTAWA, le 19 oct. 2017 /CNW/ - L'honorable Amarjeet Sohi, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, et Jenny Gerbasi, présidente de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), ont annoncé aujourd'hui le financement de 103 projets qui...

à 11:10
MONTRÉAL, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - L'Association des économistes québécois, en collaboration avec ses partenaires, la Caisse de dépôt et placement du Québec et Finance Montréal, annonce le lancement de la période de candidatures de la 21e...

à 11:00
OTTAWA, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Le secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, David Lametti, et la ministre de l'Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine du Québec, Hélène...

à 11:00
TORONTO, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont publié aujourd'hui l'Avis 33-321 du personnel des ACVM, Cybersécurité et médias sociaux, qui résume les résultats du sondage portant sur les pratiques...

à 10:49
VANCOUVER, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Reprise des négociations pour : Société : WeedMD Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : WMD Reprise (HE) : 11 h 15 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...




Communiqué envoyé le 30 mai 2006 à 06:05 et diffusé par :