Le Lézard

La Ville de Montréal va continuer de représenter les intérêts de tous les montréalais et montréalaises au conseil d'agglomération



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 29 mai 2006) - Mme Helen Fotopulos, porte-parole pour les dossiers du conseil d'agglomération, accueille favorablement la réponse des maires des villes reconstituées à l'invitation qu'elle leur a lancé le mois dernier, d'accepter de siéger aux séances du conseil d'agglomération, dans l'intérêt de tous les Montréalais et Montréalaises.

"Je suis heureuse de constater que les maires des villes reconstituées acceptent de siéger au conseil d'agglomération, ce qui ouvre une perspective de collaboration avec les représentants élus de la Ville de Montréal. Le conseil est une instance démocratique légitime qui a été mis en place par le gouvernement du Québec. Rappelons-nous que le conseil d'agglomération siège depuis seulement cinq mois, et nous sommes dans une phase d'adaptation .Je répète qu'il est de notre responsabilité à tous les élus qui siègent au conseil d'agglomération de voir à son bon fonctionnement et à lui donner la chance de faire ses preuves", a déclaré Mme Fotopulos.

"Il y a de nombreux points importants à l'ordre du jour de la séance d'aujourd'hui, y compris ceux qui concernent les 3 millions de dollars et plus requis pour la réparation des routes sur l'île, et l'approbation du financement afin que les services de recyclage pour les immeubles d'appartements de 9 unités ou plus s'étendent à six arrondissements et à quatre villes reconstituées, soit Côte Saint-Luc, Dollard-des-Ormeaux, Dorval et Montréal Ouest. En agissant de la sorte, Montréal fait un pas majeur en prévision de l'atteinte de l'objectif de récupération et de mise en valeur des matières recyclables fixé à 60% pour 2008 par la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles 1998-2008 du Gouvernement québécois", a ajouté Mme Fotopulos.

"Ces services sont conçus pour améliorer la qualité de vie des citoyens de l'île et il est donc tout a fait contre-productif d'employer des tactiques comme celles que l'on a pu observer à la séance du mois dernier. Ce genre de comportement n'est d'aucune aide à personne, particulièrement lorsqu'il est question de gérer des centaines de millions de dollars provenant de l'argent des contribuables. J'ai espoir que les maires des villes reconstituées poursuivront leur collaboration afin que nous travaillons dans le meilleur intérêt des citoyens que nous représentons", a conclu Mme Fotopulos.




Communiqué envoyé le 29 mai 2006 à 17:40 et diffusé par :