Le Lézard

De nouvelles annonces publicitaires encouragent les familles à se renseigner davantage sur le RAFEO



TORONTO, le 29 mai /CNW/ -- Le gouvernement McGuinty se range du côté des familles qui veulent plus

de possibilités pour leurs fils et leurs filles

TORONTO, le 29 mai /CNW/ - Les études postsecondaires peuvent devenir une réalité pour un plus grand nombre d'Ontariennes et d'Ontariens grâce aux récents changements apportés au Régime d'aide financière aux étudiants de l'Ontario (RAFEO), a dit aujourd'hui Chris Bentley, ministre de la Formation et des Collèges et Universités.

"Nous épaulons les familles qui travaillent fort et qui veulent que leurs enfants aient de meilleures possibilités d'obtenir une éducation postsecondaire, a indiqué M. Bentley. Une éducation collégiale ou universitaire ouvre la porte à un avenir plus brillant et plus prospère; c'est pourquoi nous donnons à un plus grand nombre de jeunes la possibilité de réaliser leurs objectifs."

À compter d'aujourd'hui, des annonces informant le public des améliorations apportées au RAFEO seront diffusées à la télévision partout en Ontario jusqu'au 25 juin et des annonces imprimées seront publiées dans les journaux communautaires anglophones et francophones et dans 67 publications ethniques.

Les Ontariennes et les Ontariens qui désirent obtenir de plus amples renseignements sur l'aide financière aux étudiants seront invités à visiter www.ontario.ca/neoRAFEO pour connaître les avantages liés à l'éducation postsecondaire, les améliorations apportées au RAFEO ainsi que d'autres sources d'aide financière pour les étudiantes et étudiants postsecondaires.

En 2004-2005, le gouvernement de l'Ontario a commencé à apporter une série d'améliorations à l'aide financière aux étudiants. Les étudiants issus de familles à revenu moyen qui auparavant n'avaient pas droit à l'aide financière pourront désormais être admissibles à des milliers de dollars. Par ailleurs, davantage d'aide financière est fournie sous forme de subventions immédiates pour les droits de scolarité.

Le plan d'action du gouvernement pour l'éducation supérieure, annoncé dans le budget de 2005, prévoit un investissement de 6,2 milliards de dollars de plus au cours des cinq prochaines années pour améliorer la qualité de l'éducation postsecondaire et de la formation et pour en étendre l'accessibilité. Ce montant inclut 1,5 milliard de dollars d'aide financière aux étudiants.

L'élargissement de l'accès à l'éducation postsecondaire est la plus récente initiative du gouvernement McGuinty pour offrir de meilleures possibilités aux étudiants de l'Ontario. Voici les mesures prises à cet égard:

    <<
    -  La création de 75 000 nouvelles places dans les établissements
       d'éducation postsecondaire pour les étudiants qualifiés.
    -  Limiter l'augmentation moyenne des droits de scolarité à 100 $ pour
       environ 90 pour cent des étudiants collégiaux et à 200 $ pour environ
       70 pour cent des étudiants universitaires.
    -  Réinstituer les subventions aux étudiants qui ont le plus besoin
       d'aide, ce qui bénéficiera à quelque 60 000 étudiants l'an prochain.
    >>


"Le gouvernement ontarien fait un investissement historique pour accroître l'accès aux études postsecondaires et pour appuyer les objectifs prioritaires du gouvernement concernant la croissance économique et la prospérité, a indiqué M. Bentley. L'éducation supérieure nous aide à atteindre ces objectifs en formant la main-d'?uvre qualifiée qui nous permettra de livrer concurrence et de prendre de l'essor dans l'économie mondiale."

Available in English

    <<
                              www.edu.gov.on.ca
                       www.resultatsontario.gouv.on.ca


    Backgrounder
    -------------------------------------------------------------------------

               LE GOUVERNEMENT LANCE UNE CAMPAGNE PUBLICITAIRE
                                 SUR LE RAFEO
    >>


Le gouvernement McGuinty a lancé une campagne de publicité télévisée et imprimée pour encourager les familles à se renseigner davantage sur les améliorations apportées au Régime d'aide financière aux étudiants (RAFEO). Voici le texte de la campagne destinée aux téléspectateurs et aux lecteurs:

Script de la publicité télévisée

--------------------------------

"Souvent, il faut plus que de travailler fort pour aller au collège ou à l'université. C'est pourquoi l'Ontario aide plus d'étudiants à viser plus haut en instituant des subventions et en doublant son investissement dans l'aide financière. Informez-vous sur le nouveau RAFEO. Ontario.ca/neoRAFEO"

Texte de la publicité imprimée

------------------------------

"Le nouveau RAFEO, de nouvelles possibilités. Des subventions et des prêts bonifiés permettent à plus d'étudiants de l'Ontario d'investir dans leurs rêves postsecondaires.

Une éducation collégiale ou universitaire ouvre la porte à un avenir plus brillant et plus prospère. Et grâce au Régime d'aide financière aux étudiants de l'Ontario, cela peut devenir réalité. L'Ontario institue des subventions et double son investissement global dans l'aide financière aux étudiants. Pour en savoir plus sur le nouveau RAFEO, visitez ontario.ca/neoRAFEO"

La campagne publicitaire vise à faire connaître l'ensemble des améliorations apportées à l'aide financière aux étudiants au cours des dernières années. En 2006-2007, environ 145 000 étudiantes et étudiants collégiaux et universitaires à revenu faible ou moyen profiteront de ces améliorations.

Le gouvernement doublera l'aide financière aux étudiants d'ici 2009-2010 pour que les familles puissent assumer le coût de l'éducation supérieure. Les améliorations apportées signifient que les étudiants recevront une aide financière accrue l'année prochaine et, grâce à la Subvention d'appui aux étudiantes et étudiants de l'Ontario, la limite de leur dette dans le cadre du RAFEO sera maintenue à 7 000 $ pour chaque année d'études achevée.

Voici des améliorations apportées à l'aide financière:

------------------------------------------------------

En 2005-2006, les subventions immédiates ont été réinstituées au programme du RAFEO pour la première fois depuis 1992-1993. Ces subventions, dites subventions pour l'accès aux études, aideront les étudiants à faible revenu de première et de deuxième année à accéder à des programmes postsecondaires.

En 2006-2007, le gouvernement étendra l'admissibilité aux subventions pour l'accès aux études pour les étudiants issus de familles gagnant jusqu'à environ 75 000 $ par année - soit le revenu moyen des familles ontariennes.

Les étudiants issus de familles à plus faible revenu, qui sont confrontés aux plus grands obstacles en matière d'accès continueront de recevoir les subventions les plus élevées. Les subventions pour l'accès aux études peuvent couvrir jusqu'à la moitié des droits de scolarité des étudiants issus de familles à faible revenu (gagnant moins de 36 440 $). Les étudiants en première année peuvent en plus être admissibles à des subventions fédérales de contrepartie, de sorte que la totalité de leurs droits de scolarité pourrait être subventionnée.

Les étudiants dont les parents gagnent plus - entre 36 440 $ et 75 000 $ par année - seront maintenant admissibles à des subventions couvrant de 25 pour cent à 50 pour cent de leurs droits de scolarité. La proportion couverte dépend des revenus des parents des étudiants. On prévoit que l'élargissement des subventions pour l'accès aux études qui vise à inclure les familles à revenu moyen se traduira par l'octroi de subventions à 27 000 étudiantes et étudiants de plus en 2006-2007. Au total, quelque 60 000 étudiants profiteront de ces subventions.

Pour l'année 2006-2007, les allocations pour l'achat de livres et de fournitures, gelées depuis le milieu des années 80, seront majorées.

En 2005-2006, le gouvernement a haussé le plafond d'aide financière afin que les étudiants célibataires soient admissibles à une aide financière supplémentaire pouvant atteindre 2 550 $ - soit une hausse de 27 pour cent. Il s'agit de la première hausse du plafond des prêts d'études en plus de dix ans.

De plus, le gouvernement a réduit la contribution monétaire attendue des parents à revenu moyen au financement de l'éducation de leurs enfants. Par exemple, une famille de quatre personnes ayant un revenu de 70 000 $ et dont un enfant est à l'université épargne environ 2 000 $ - ce qui représente une réduction de 50 pour cent par rapport à ce qu'elle devait verser en 2004-2005.

Available in English

    <<
                              www.edu.gov.on.ca
                       www.resultatsontario.gouv.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 29 mai 2006 à 16:00 et diffusé par :