Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Vacance et tourisme

Le Fonds de revenu Jazz Air annonce une croissance de 29 % de son bénéfice



HALIFAX, le 11 mai /CNW/ -- HALIFAX, le 11 mai /CNW/ - Fonds de revenu Jazz Air (Bourse de Toronto : JAZ.UN) ("Fonds Jazz Air") a annoncé aujourd'hui les résultats du premier trimestre de Jazz Air S.E.C. (Air Canada Jazz) qui affiche un bénéfice de 33,5 millions de dollars, en hausse de 29 % par rapport au bénéfice du trimestre correspondant de 2005. Ces résultats découlent essentiellement d'un contrat d'achat de capacité conclu avec Air Canada, entré en vigueur le 1er janvier 2006. Fonds de revenu Jazz Air détient une participation de 20,3 % dans Jazz Air S.E.C.

    FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE 2006
    -----------------------------------------

    -  Produits d'exploitation de 320,0 millions de dollars, en hausse
       de 49,8 %.
    -  BAIIALA(1) de 71,5 millions de dollars, en hausse de 44,6 %.
    -  Bénéfice d'exploitation de 35,4 millions de dollars, en hausse
       de 17,5 %.
    -  Bénéfice net de 33,5 millions de dollars, en hausse de 29 %.
    -  Encaisse distribuable(1) de 30,8 millions de dollars, en hausse
       de 26,8 %.
    -  Réductions du coût unitaire enregistrées dans toutes les catégories de
       dépenses, sauf celles liées au carburant, refacturées à Air Canada, et
       celles relatives à la location d'appareils.


"Je suis heureux d'annoncer que nous continuons de mener à bien les objectifs de notre plan d'affaires et que nous enregistrons d'excellents résultats, a déclaré M. Joseph Randell, président et chef de la direction d'Air Canada Jazz. Jazz se démarque des autres sociétés aériennes en raison de la nature du contrat d'achat de capacité (CAC) qu'elle a conclu avec Air Canada. Cette entente nous permet d'isoler le bénéfice d'exploitation et les coûts contrôlables et elle atténue l'incidence des coûts généralement associés à l'industrie du transport aérien comme la montée en flèche du prix du carburant et l'augmentation des charges imposées par les agences gouvernementales telles que Nav Canada et les autorités aéroportuaires."

Résultats financiers

--------------------

Pour le premier trimestre de 2006, Air Canada Jazz a déclaré un bénéfice d'exploitation de 35,4 millions de dollars, en hausse de 5,3 millions de dollars, ou de 17,5 %, par rapport au bénéfice d'exploitation de la période correspondante de 2005. Le BAIIALA du premier trimestre de 2006 s'est établi à 71,5 millions de dollars, contre 49,4 millions au premier trimestre de 2005, soit une hausse de 22,1 millions de dollars, ou de 44,6 %. Cette progression s'explique par l'accroissement de la capacité, qui se mesure en sièges-milles offerts (SMO), et par le contrôle des coûts. L'encaisse distribuable estimative du premier trimestre de 2006 s'est chiffrée à 30,8 millions de dollars, comparativement à 24,3 millions de dollars pour le premier trimestre de 2005, soit une augmentation de 26,8 %.

Les produits d'exploitation sont passés de 213,6 millions de dollars au premier trimestre de 2005 à 320,0 millions de dollars au premier trimestre de 2006, soit une hausse de 106,3 millions de dollars, ou de 49,8 %. Cette hausse des produits est attribuable à l'addition nette de 36 appareils au parc exploité par Air Canada Jazz, à l'augmentation de 36,4 % du nombre d'heures de vol cale à cale effectuées et à l'accroissement de 53,7 millions de dollars des coûts refacturés, y compris ceux du carburant, lesquels sont remboursés au coût par Air Canada. Pour le trimestre terminé le 31 mars 2006, les paiements incitatifs liés au rendement payables par Air Canada à Air Canada Jazz aux termes du CAC se sont élevés à 4,0 millions de dollars, soit 2,0 % des produits tirés des vols réguliers d'Air Canada Jazz pour le trimestre à l'étude.

Les autres produits ont augmenté, passant de 2,0 millions de dollars pour le premier trimestre de 2005 à 2,6 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006. Les autres produits sont tirés des vols nolisés, des activités de maintenance, de réparation et de révision et d'autres sources comme les services d'assistance en escale et les simulateurs de vols.

Les charges d'exploitation ont augmenté de 101,1 millions de dollars, soit 55,1 %, comparativement à ce qu'elles étaient au premier trimestre de 2005. Les dépenses en carburant, qui font partie des coûts refacturés à Air Canada, ont augmenté de 33,6 millions de dollars, soit 131,3 %. Les frais de location d'appareils ont augmenté de 17,4 millions de dollars, ou 120,7 %. L'augmentation des frais liés au carburant et à la location d'appareils représente 50,4 % de la hausse totale des charges d'exploitation. La capacité, qui se mesure en SMO, a augmenté de 82,5 %. Les coûts par siège-mille offert (CSMO), qui se mesurent en charges d'exploitation par SMO, ont diminué de 14,3 % par rapport aux CSMO du premier trimestre de 2005. Des réductions du coût unitaire ont été enregistrées dans toutes les catégories de dépenses, sauf celles liées au carburant et à la location d'appareils. Les coûts unitaires de location d'appareils ont augmenté d'un trimestre à l'autre en raison des nouvelles livraisons de biréacteurs régionaux en 2005 et au cours du premier trimestre de 2006.

Les charges hors exploitation du premier trimestre de 2006 se sont établies à 1,9 million de dollars, en baisse de 2,3 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de 2005. Cette diminution découle principalement et à la fois de la restructuration de la dette à long terme de Jazz Air S.E.C. et du premier appel public à l'épargne du Fonds de revenu Jazz Air.

Le bénéfice net du premier trimestre de 2006 s'est établi à 33,5 millions de dollars, contre 25,9 millions de dollars pour le premier trimestre de 2005, soit une hausse de 7,6 millions de dollars, ou de 29 %. Cette augmentation est attribuable à l'accroissement du parc aérien et au contrôle efficace des coûts.

Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés d'Air Canada Jazz et de Fonds de revenu Jazz Air pour le trimestre terminé le 31 mars 2006 et les rapports de gestion connexes sont publiés sur le site Web d'Air Canada Jazz, www.flyjazz.ca, et sur le site www.sedar.com. On peut aussi obtenir un exemplaire de ces documents en écrivant au service des relations avec les investisseurs d'Air Canada Jazz à l'adresse investorsinfo@flyjazz.ca ou en composant le (902) 873-5000.

    Conférence téléphonique trimestrielle avec les investisseurs et
    Webdiffusion
    ---------------------------------------------------------------


Fonds de revenu Jazz Air tiendra une conférence téléphonique à 12 h 30 (heure normale de l'Est), le jeudi 11 mai 2006, pour analyser les résultats du premier trimestre. On peut participer à la conférence en composant le 1 866 250-4892 (sans frais) ou le (416) 644-3417 dans la région de Toronto. La conférence téléphonique sera simultanément diffusée sur le Web à l'adresse http://www.newswire.ca/en/webcast/viewEvent.cgi?eventID=1467840.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site Web des relations avec les investisseurs d'Air Canada Jazz à l'adresse www.flyjazz.ca. On pourra également l'écouter jusqu'au 18 mai 2006, minuit, heure normale de l'Est, en composant le 1 877 289-8525 (sans frais) ou le (416) 640-1917 dans la région de Toronto et en utilisant le numéro d'identification 21187386 suivi du carré.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES DECLARATIONS PROSPECTIVES

------------------------------------------------------

Le présent communiqué peut comporter certaines déclarations qui contiennent des déclarations à caractère prospectif. Ces dernières se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions comme "il devrait", "il se pourrait que", "il est prévu que", "on estime que", "on s'attend que", "on projette que" et autres qui soulignent les éventualités possibles et font renvoi aux hypothèses retenues. Ces déclarations peuvent porter sur des observations concernant entre autres les stratégies, les attentes, les activités planifiées ou les actions à venir. Comme, de par leur nature, les déclarations prospectives partent d'hypothèses, elles sont sujettes à d'importants risques et incertitudes. Toute prévision ou projection n'est donc pas entièrement assurée en raison, notamment, de la survenance possible d'événements externes ou de l'incertitude qui caractérise le secteur. Ces déclarations font intervenir des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus ou inconnus susceptibles de faire varier de façon notable les résultats, les rendements ou les réalisations réels par rapport aux résultats, aux rendements et aux réalisations futurs qu'elles évoquent. Les résultats qui y sont présentés peuvent donc différer sensiblement des résultats réels en raison de divers facteurs, dont les prix de l'énergie, les conditions du secteur, du marché et de l'économie en général, des conflits armés, des attentats terroristes, l'évolution de la demande en fonction du caractère saisonnier du secteur, la capacité de réduire les coûts d'exploitation et les effectifs, les relations du travail, les négociations collectives ou les conflits de travail, la restructuration, les questions de retraite, les taux de change et d'intérêt, l'évolution de la législation, des développements ou procédures réglementaires défavorables ainsi que les litiges actuels et éventuels, notamment avec des tiers, et les facteurs évoqués dans les documents déposés par Jazz auprès des autorités des valeurs mobilières au Canada et ceux précisés à la rubrique "Facteurs de risque" du Rapport de gestion de l'exercice 2005 de Société en Commandite Jazz AiR daté du 16 mars 2006. Les déclarations prospectives du présent document représentent les attentes d'ACE à la date à laquelle elles ont été établies et elles peuvent changer ultérieurement. Toutefois, ACE n'a ni l'intention ni l'obligation d'actualiser ou de réviser ces déclarations à la lumière de nouveaux éléments d'information ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif.

A propos de Fonds de revenu Jazz Air

Fonds de revenu Jazz Air est une fiducie à capital variable sans personnalité morale, établie sous le régime des lois de la province d'Ontario. Elle a été créée en vue d'acquérir et de détenir indirectement une participation dans les parts de société en commandite en circulation de Jazz Air S.E.C.

A propos de Jazz Air S.E.C.

Jazz Air S.E.C. (Air Canada Jazz) est la deuxième société aérienne régionale en importance au Canada, compte tenu de la taille de son parc aérien et du nombre de lignes qu'elle exploite. Air Canada Jazz effectue plus de vols et dessert plus de villes canadiennes que tout autre transporteur canadien. Air Canada Jazz fait partie intégrante de la stratégie et de la présence d'Air Canada sur les marchés intérieurs et transfrontaliers.

Air Canada Jazz et Air Canada ont conclu un contrat d'achat de capacité (CAC) aux termes duquel Air Canada achète actuellement la quasi-totalité de la capacité du parc aérien d'Air Canada Jazz à des taux prédéterminés. Air Canada Jazz fournit tous les équipages et assure la maintenance des appareils et, dans certains cas, elle effectue les opérations aéroportuaires. Air Canada établit les itinéraires, contrôle les horaires et le prix des billets, gère la distribution des produits et l'inventaire des sièges et assure la promotion et la commercialisation de ces vols.

Air Canada Jazz se démarque des autres sociétés aériennes. A l'heure actuelle, 99 % de ses produits sont tirés du CAC. De plus, le CAC soustrait Air Canada Jazz aux risques qu'encourent généralement les sociétés aériennes comme la hausse des coûts liés au carburant et à la navigation, étant donné que ces coûts sont refacturés à Air Canada.

Aux termes du CAC conclu avec Air Canada, Air Canada Jazz dessert des marchés à faible trafic ainsi que des marchés à trafic élevé pendant les périodes hors pointe dans tout le Canada et sur certaines villes des Etats-Unis. En date du 1er mai 2006, Air Canada Jazz exploitait pour Air Canada un service régulier de transport de passagers qui prévoyait environ 756 départs par jour de semaine à destination de 52 villes du Canada et de 27 villes des Etats-Unis grâce à un parc aérien de 136 appareils.

Air Canada Jazz est au centre de la stratégie de transport régional de passagers d'Air Canada. Air Canada Jazz et Air Canada ont relié leurs réseaux régionaux et principaux afin de servir plus efficacement les passagers en correspondance et de fournir un important trafic d'apport aux lignes principales d'Air Canada.


    ---------------------------------

    (1) MESURES FINANCIERES NON CONFORMES AUX PCGR
        ------------------------------------------

    BAIIALA
    Le BAIIALA (bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et location
    d'appareils) est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est
    couramment utilisée dans le secteur du transport aérien pour donner un
    aperçu des résultats d'exploitation avant les coûts de location
    d'appareils et les coûts de propriété, y compris l'incidence des taux de
    change sur les éléments monétaires, étant donné que ces coûts peuvent
    varier sensiblement d'une société aérienne à l'autre en raison de la
    façon dont chacune finance l'acquisition de ses appareils et autres
    actifs. Comme le BAIIALA n'est pas une mesure conforme aux PCGR aux fins
    de présentation de l'information financière et qu'il n'a pas de sens
    normalisé, il pourrait ne pas être comparable à des mesures similaires
    présentées par d'autres sociétés ouvertes. Le lecteur doit se reporter au
    rapport de gestion d'Air Canada Jazz pour un rapprochement du BAIIALA et
    du bénéfice (de la perte) d'exploitation.

    ENCAISSE DISTRIBUABLE
    L'encaisse disponible aux fins de distribution ou encaisse distribuable
    est une mesure non reconnue par les PCGR généralement utilisée par les
    fiducies à capital variable canadiennes comme indicateur du rendement
    financier et ne doit pas être considérée comme une mesure des flux de
    trésorerie ni remplacer les mesures comparables établies conformément aux
    PCGR. L'encaisse disponible aux fins de distribution peut différer des
    chiffres similaires présentés par d'autres entités et, par conséquent,
    peut ne pas être comparable à l'encaisse disponible aux fins de
    distribution présentée par ces entités. Le lecteur doit se reporter au
    rapport de gestion d'Air Canada Jazz pour un rapprochement de l'encaisse
    disponible et du bénéfice (de la perte) d'exploitation.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:30
Le BAC publie la liste des 10 véhicules les plus volés en 2016* MONTRÉAL, le 6 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) dévoile aujourd'hui sa liste annuelle des dix véhicules les plus fréquemment volés au Québec. Les...

à 08:00
Du 9 au 15 décembre, Air France lance l'opération Bon Appétit à Montréal ; Des menus signés Joël Robuchon à déguster chez soi ; La gastronomie Air France fait escale sur terre. MONTRÉAL, le 5 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Du 9 au 15 décembre 2016,...

à 07:36
La première société de jets privés asiatique remporte les World Travel Awards pour la deuxième année consécutive BEIJING et SHANGHAI, le 6 décembre 2016 /PRNewswire/ -- Pour la deuxième année consécutive, Deer Jet a remporté le titre du jet...

à 07:30
Halifax, le 6 déc. 2016 /CNW/ - Jazz Aviation S.E.C. (« Jazz ») a annoncé aujourd'hui qu'elle s'est vu attribuer un contrat de révision générale d'une durée de deux ans par CommutAir, un transporteur de United ExpressMD établi à North Olmsted, en...

à 07:00
SAGUENAY, QC, le 8 nov. 2016 /CNW Telbec/ - La Société de l'assurance automobile du Québec informe la population de Dolbeau-Mistassini et des environs de la visite prochaine d'une unité mobile qui permettra aux personnes désirant obtenir un permis de...

à 03:00
BRUXELLES, December 6, 2016 /PRNewswire/ -- La Coalition contre le trafic illicite (CAIT - Coalition Against Illicit Trade) lance aujourd'hui un nouveau livre blanc appelant les législateurs à tenir compte de recommandations destinées à optimiser...




Communiqué envoyé le 11 mai 2006 à 05:45 et diffusé par :